Sauge (salvia officinalis)

Publié par Audrey Gast le Mardi 18 Avril 2017 : 11h10
Mis à jour le Mardi 18 Avril 2017 : 11h11
-A +A

La sauge  est utilisée contre les troubles digestifs, contre la transpiration excessive et les bouffées de chaleur en période de ménopause. Elle est aussi employée comme collutoire.

Qui a de la sauge dans son jardin n’a pas besoin de médecin

Plante d’origine méditerranéenne, la sauge est utilisée en cuisine pour ses qualités aromatiques. Elle apprécie les terrains ensoleillés, les sols drainés ; plante à massif elle est très décorative. Il s’agit aussi d’une plante médicinale traditionnelle connue dès la Rome Antique. Au moyen-âge, elle était considérée comme une panacée, son nom latin de salvia vient d’ailleurs du mot salvare qui veut dire sauver. Elle est l’un des ingrédients du « vinaigre des quatre voleurs » utilisé pendant les épidémies de peste pour éviter la contagion. L’école de Salerne écrivait à son sujet « Homme pourquoi meurs-tu, lorsqu’en ton jardin pousse la sauge ? »

En cas de digestion difficile et de transpiration excessive

De nos jours, les feuilles de sauge sont employées contre les troubles digestifs tels que ballonnements, digestion lente, éructations… Cholérétiques et antispasmodiques, elles favorisent la digestion et calment les douleurs qui peuvent y être associées.

La sauge est aussi recommandée en cas de sudation excessive. On l’emploie en cas de sueurs nocturnes et de bouffées de chaleur liées à la ménopause. Elle contient notamment des flavonoïdes œstrogéniques qui seraient responsables de ses effets positifs avérés sur les symptômes de la ménopause (1).

Les autorités sanitaires - Agence Européenne des Médicaments (EMA), ESCOP et commission E – mentionnent l’usage de la sauge par voie interne dans les troubles digestifs et la sudation excessive.

Anti-inflammatoire, la sauge est aussi utilisée en gargarisme et bains de bouche en cas de pharyngites, de maux de gorge et de bouche. Son efficacité sur les douleurs liées à la pharyngite a été mise en avant par une étude scientifique (2).

Cicatrisante, elle peut être employée en application sur les blessures légères, les plaies et les inflammations de la peau. Ces usages sont également reconnus par les autorités sanitaires.

La sauge est parfois aussi utilisée en cas de bronchites ou de refroidissement, comme tonique (notamment sous forme de vin) ainsi que contre la chute des cheveux (par friction du cuir chevelu).

La sauge est inscrite sur la liste A (plantes médicinales utilisées traditionnellement) de l’Agence nationale de sécurité du médicament.

Guide: 

Publié par Audrey Gast le Mardi 18 Avril 2017 : 11h10
Mis à jour le Mardi 18 Avril 2017 : 11h11
Source : Petit Larousse des plantes qui guérissent, Editions Larousse.
Guide de phytothérapie, Dr Jörg Grünwald et Christof Jänicke, Editions Marabout.
120  plantes médicinales – Max Rombi - Dominique Robert- Alpen.
Les vins de plantes, Dr J. Labescat, Editions Ulmer.
List of German Commission E Monographs –Sage leaf (Salviae folium) - Published May 15, 1985; Revised March 13, 1990.
European Medecines Agency- Community herbal monograph SALVIA OFFICINALIS L., FOLIUM- November 2009- Doc. Ref.: EMA/HMPC/331653/2008.
(1) Rahte S, et al., Planta Med. 2013 Jun;79(9):753-60. doi: 10.1055/s-0032-1328552. De Leo V, et al., Minerva Ginecol. 1998 May;50(5):207-11.
(2) Hubbert M, et al., Eur J Med Res. 2006 Jan 31;11(1):20-6.
A lire aussi
Mélisse Publié le 19/05/2015 - 13h10

La mélisse (Melissa officinalis) est une plante médicinale renommée pour ses bienfaits sur l’humeur et le sommeil ainsi que pour ses propriétés digestives.

Menthe Poivrée Publié le 05/05/2017 - 12h45

La menthe poivrée (mentha piperita) est recommandée en cas de digestion difficile, contre la mauvaise haleine et comme stimulant général notamment en cas d’infection hivernale.

Persil Publié le 11/04/2017 - 15h17

Le persil (Petroselinum  crispum), connu comme herbe aromatique, est utilisé en phytothérapie pour ses propriétés diurétiques et digestives.

Bronchite Publié le 15/01/2016 - 12h05

Eucalyptus, sureau noir, plantain, romarin : les bienfaits des plantes en cas de bronchites

Plus d'articles