La salpingite, une infection fréquente cause de stérilité

La salpingite, une infection fréquente cause de stérilité

Salpingite et infections pelviennes : quels symptômes et quelles conséquences ?

Au début, l’infection pelvienne se manifeste surtout en période de fin de règles, avec une douleur abdominale, des saignements irréguliers et une perte vaginale malodorante. Lorsque l’infection progresse, les douleurs s’intensifient, puis s’accompagnent de nausées et de vomissements. A un stade plus avancé encore, apparaît de la fièvre, tandis que les pertes vaginales prennent une couleur jaune verdâtre.

Si l’infection bouche les trompes, celles-ci peuvent augmenter en volume, ce qui intensifie les symptômes. D’autres complications sont possibles comme une propagation de l’infection aux organes abdominaux voisins, la formation d’un abcès, etc. Les complications peuvent être à l’origine de lésions au niveau des organes reproducteurs, compromettant la fertilité. On retiendra que le risque de complications et de stérilité est en relation directe avec la durée de l’infection, sa sévérité et la fréquence des récidives.

A savoir également que les récidives d’infections augmentent d’un facteur 6 à 10 le risque de grossesse tubulaire, qui désigne une sorte de grossesse extra-utérine, se développant dans la trompe de Fallope et non dans l’utérus. Une telle grossesse est une menace vitale pour la femme et le fœtus.

L’infection étant essentiellement bactérienne, le traitement de la salpingite et des autres infections pelviennes est antibiotique, avec abstinence sexuelle jusqu’à guérison complète. Tous les partenaires sexuels doivent également être traités. Sinon, le traitement est celui des complications (abcès).

Article publié par Isabelle Eustache le 10/02/2012

Sources : Le Manuel Merck, Editions Larousse.

Cet article fait partie du dossier Qu’est-ce qui met en danger votre fertilité ?

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus