Le saignement

Publié par Croix-Rouge Française le Vendredi 29 Octobre 2004 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 13 Décembre 2012 : 14h06
-A +A

Une personne saigne abondamment... Que faites-vous ?

Lorsque le sang gicle ou coule de façon continue de la plaie, une pression doit être exercée directement sur celle-ci afin d'arrêter le saignement.

Les étapes de l'intervention

Evitez, si possible, tout contact avec le sang de la victime ; demandez-lui de comprimer elle-même sa blessure.

Sinon, exercez une pression directement sur la plaie avec vos mains protégées (gants jetables, sac plastique ou linge).

Allongez la victime en position horizontale.

Demandez à une personne présente d'alerter les secours ou faites-le vous-même si vous êtes seul.

Si la plaie continue de saigner, comprimez-la encore plus fermement.

Poursuivez la compression sur la plaie jusqu'à l'arrivée des secours.

Si vous devez vous libérer (par exemple pour aller donner l'alerte), appliquez un tampon relais pour remplacer votre compression manuelle.

Lavez-vous les mains après avoir effectué ces premiers secours.

Technique : la mise en place d'un tampon relais

  • Le tissu mis à la place de la main doit être propre et recouvrir complètement la plaie qui saigne.
  • La substitution de la compression manuelle par le tampon relais doit être effectuée le plus rapidement possible.
  • Le lien appliqué sur le tampon doit être assez large pour le recouvrir entièrement et assez long pour faire au moins 2 fois le tour du membre blessé.

  • Le lien doit être suffisamment serré pour presser sur l'endroit qui saigne et éviter que le saignement ne reprenne.
  • Si le tampon relais n'arrête pas totalement l'hémorragie, posez un second tampon, posé sur le premier pour augmenter la compression.
  • En cas d'échec, reprenez la compression manuelle.

Guide: 

Publié par Croix-Rouge Française le Vendredi 29 Octobre 2004 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 13 Décembre 2012 : 14h06
A lire aussi
10 gestes pour sauver une vie Publié le 13/05/2011 - 09h04

Un accident est vite arrivé et les bons réflexes en cas d’urgence peuvent éviter le pire. Une bonne raison pour les connaître et mieux, pour se former et acquérir une base solide desecourisme...

L'inconscience Publié le 29/10/2004 - 00h00

La victime ne parle pas, ne réagit pas et respire ... Que faites-vous ? Si la victime est inconsciente, et si sa poitrine se soulève régulièrement, il faut libérer les voies aériennes et la placer en position latérale de sécurité.

Plus d'articles