cris
Portrait de cgelitti
je souhaite reprendre ma liberté, il y a 1 an et demi que l'on est ensemble, mais quand on en parle, il dit qu'il va se suicider. Il a 32 ans. dois je en parler à un médecin ?
cris
Portrait de cgelitti
Je ne culpabilise plus depuis longtemps, car je sais que cet homme vivait d'autres souffrances et s'était accroché à moi comme à une bouée, et, christine, tu as lu mon forum, tu sais que même si je suis encore amoureuse en ce moment, je refuse d'être la bouée de sauvetage d'un homme qui a des problèmes psychologiques.
Je pense juste que j'étais jeune et que je n'ai pas vu son geste arriver, sinon j'aurais évité de le faire souffrir et j'aurais passé plus de temps à lui expliquer que je n'avais pas de futur possible avec lui et pourquoi.
J'étais son grand amour. Dans le livre , il y avait aussi mes cheveux qu'il devait ramasser conscienceusement partout après chacun de mes passages. J'ai toujours le livre, donné par sa mère. Je garde cette hsitoire en moi, mais je sais en parler autour de moi parce que je sais que je ne pouvais pas grand chose, malheureusement.... mais que j'aurais voulu gardé cet homme comme ami, parce que j'avais énormément d'admiration pour lui.
cris
Portrait de cgelitti
Sans vouloir faire dans le psychodrame, il y a longtemps , j'ai eu une courte liaison avec un homme plus âgé qui m'a régulièrement parlé de ses tendances suicidaires et m'a même montré son arme... Je n'y croyais pas...Nous étions restés amis car je l'aimais bien mais n'avais pas d'objectif de construire avec lui (je venais juste de passer mon bac...), nous faisions pleins de sorties ensemble, il m'aidait pour mes études, bref... Je pensais au moins l'aider à combler sa solitude, sauf que le jour où il a compris que j'avais eu une petite aventure sentimentale, il s'est tiré une balle dans la tête, avec à ses pieds un livre que nous aimions tous les deux, dédicacé pour moi.... J'avais 19 ans, je ne sais pas comment j'ai fait pour ne pas craquer, d'autant que sa mère m'a dit que je portais l'entière responsabilité de ce suicide... J'ai 42 ans, j'y pense encore, même si je sais que je ne pouvais pas faire grand chose : il aurait du se faire aider par un psy, et accepter l'idée que j'avais ma vie..
Bref, il ne faut pas toujours sous-estimer le risque suicidaire, et il vaudrait peut-être mieux aller à deux, voir un psychiatre pour l'aider à accepter la séparation et évacuer ses idées suicidaires , car il faut qu'il comprenne que même si vous vous séparez, sa vie n'est pas finie....
tabactabou
Portrait de cgelitti
oui, c'est peut-être risqué. Il faut bien connaître la personne. Sinon il y a une autre méthode : le dégoûter de toi. Il souffrira moins.
Carole
Portrait de cgelitti
Mes parents se sont séparés il y a 14 mois après 39 ans de mariage.
Depuis 14 mois, mon père fait des menaces de suicide...
Je crois que c'est uniquement pour attirer l'attention sur lui, pour se faire passer comme étant la victime, c'est aussi pour faire culpabiliser ma mère et surtout pour la retenir en otage. Ma mère ne marche plus dans ses menaces par contre elle continue de culpabiliser et n'envisage pas de refaire sa vie pour ne pas faire davantage souffir mon père... Elle est donc véritablement prise en otage et c'est odieux.
Dans la plupart des cas, ceux qui veulent vraiement mettre fin à leurs jours ne s'en "ventent" pas, ils le font, point.
christine
Portrait de cgelitti
pour cris.mon fils il y a un an s'est vu répudié .J'aimais baucoup la petite et je l'aime toujours.Je te passes pas les moments d'angoisses de voir mon fils souffrir,mais en aucune facon je n'aurai voulu que elle continue à sortir avec lui si elle ne l'aimais plus.Tu ne pouvais pas savoir et tu n'es en aucune facon responsable de ce qui est arrivé,je ne sais pas ce que il y avait sur la dedicace mais il est bien sur sque tu étais son grand amour.arretes de culpabiliser
christine
Portrait de cgelitti
Je suis d'accord avec Carole.Je comprends ton inquiètude,sépares toi si possible en douceur mais fais le nul n'es esclave de l'autre,tu es unetre à part entiere et tu assumes tes actes.il vaut mieux etre séparé que mal assorti
mone
Portrait de cgelitti
il faut qu'en même faire attention - on ne joue pas avec les sentiments.
Sujet vérouillé