Rougeole : la vaccination gratuite étendue au campus de Poitiers

Publié par Audrey Vaugrente, journaliste santé le Jeudi 05 Avril 2018 : 09h30

Après le campus de Bordeaux, c'est celui de Poitiers qui est le théâtre d'une campagne de vaccination gratuite contre la rougeole. 300 doses seront à disposition des étudiants.

© Istock

Opération vaccination sur le campus de Poitiers (Vienne). Les étudiants et étudiantes qui sont inscrit.e.s à l'université de la ville pourront bénéficier d'injections gratuites contre la rougeole jusqu'au 6 avril. Cette campagne tente d'enrayer l'épidémie qui s'étend progressivement sur le territoire.

Avec la Gironde, la Vienne fait partie des départements les plus touchés par la rougeole. Au dernier bilan, elle dénombrait 81 cas. Et d'après l'Agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine, les jeunes adultes sont particulièrement à risque.

C'est une "population particulièrement exposée, notamment en raison de l'âge, et parce qu'elle est très mobile et donc susceptible de répandre le virus", selon le Dr Stéphane Bouges, médecin conseil de l'ARS à Poitiers, interrogé par nos confrères de France 3 Aquitaine.

De fait, c'est après un déplacement à Bordeaux (Gironde) que le virus a été introduit dans le département. Le campus de la capitale girondine a d'ailleurs fait l'objet d'une récente campagne de vaccination gratuite.

Déjà plus de 1 200 cas

PUB

Le problème, c'est que les jeunes adultes sont particulièrement peu vaccinés contre la rougeole. Ce qui facilite considérablement la circulation du virus qui a infecté 1 232 personnes depuis le 6 novembre dernier.

La Nouvelle-Aquitaine reste à l'épicentre de l'épidémie avec 740 cas signalés à ce jour. Une flambée qui n'a rien d'anodin puisqu'une personne sur cinq est hospitalisée en raison des symptômes ou de complications. Pour l'heure, seule une femme est morte de la maladie, au CHU de Poitiers.

Pour rappel, une seule personne atteinte de la rougeole peut en contaminer 20 autres. Les signes d'alerte apparaissent après une durée d'incubation de 7 à 18 jours.

Passé ce délai, les symptômes sont une forte fièvre, accompagnée de toux, d'écoulements nasaux, d'une conjonctivite et de lésions dans la bouche. Dans un deuxième temps, l'éruption cutanée se produit, descendant progressivement jusqu'au torse.

A lire aussi
Plus d'articles