Rire : 8 bonnes raisons santé de rigoler !

Publié par Dr Catherine Solano le Mardi 26 Avril 2016 : 17h52
Mis à jour le Jeudi 28 Avril 2016 : 18h15
-A +A

Rire, c’est excellent pour la santé, cela peut même s’avérer une excellente thérapie ! Nous adhérons tous intuitivement à cette idée. Déjà en 1928, le Dr James Walsh (1) affirmait : « la meilleure formule de santé d’une personne est mathématique : sa santé est proportionnelle sa quantité de rires ». Les bienfaits du rire sur la santé sont aussi étudiés scientifiquement…

 

  • Rire entraîne une relaxation musculaire durable

Des études montrent que rire diminue le tonus musculaire, entraînant une relaxation de nos muscles. Pendant la phase de rire, des groupes musculaires sont activés, puis, après le rire, se produit une relaxation musculaire générale pouvant durer environ trois quarts d’heure.

  • Rire, c’est respirer mieux

Des épisodes de rire entraînent des mouvements de respiration profonde. Et l’on sait que respirer profondément est une fonction permettant non seulement de détendre notre physique et notre mental, mais également d’oxygéner tous nos organes.

  • Rire, c’est (presque) faire de l’exercice physique ?

L’exercice physique est excellent, lui aussi, pour la santé. Et rire, c’est accélérer son rythme cardiaque, augmenter son rythme respiratoire, et faire travailler des groupes musculaires. C’est donc très bon pour la santé… Mais ne croyez pas pouvoir échapper à l’exercice en riant beaucoup : rire produit les mêmes effets que l’exercice, mais de manière ponctuelle, puisque ces effet surviennent pendant le rire intense et donc de manière relativement limitée dans le temps (même quand on rit souvent). Cela dit, même un peu d’exercice est bénéfique, alors, rire apporte un peu du bénéfice de l’exercice.

  • Rire abaisse les hormones du stress.

On l’a tous perçu, un bon fou rire, ça détend. Et c’est prouvé scientifiquement, puisqu’après une vidéo comique au cours de laquelle les spectateurs rient, le cortisol, l’hormone du stress diminue.

  • Rire, c’est bon pour l’immunité.

Et cela serait dû justement à la diminution des hormones du stress comme le cortisol. Car un cortisol trop élevé, donc un stress trop élevé diminue l’immunité… alors que rire la stimule. D’où l’effet probable sur la santé sur toutes sortes de maladies où l’immunité compte, bien sûr les maladies infectieuses, mais également les cancers.

  • Rire contre le cancer ?

L’effet du rire sur l’immunité est démontré, car après une vidéo humoristique de 60 minutes, il augmente de manière significative l’effet de certaines de nos cellules ayant un effet anti cancer, les cellules NK ou tueuses naturelles (Natural Killers) pendant et après la vidéo par comparaison avec des personnes regardant un film non humoristique. D’autre part les immunoglobulines G, agents de l’immunité sont également augmentées et cela pendant au moins 12 heures. D’autres études montrent que les personnes qui rient aux éclats ont des réactions bien plus positives que celles qui sourient seulement.

  • Rire, c’est antidouleur

Rire en regardant un film drôle entraîne une diminution de la douleur, ce que l’on appelle une tolérance à la douleur. Et cette atténuation de la douleur dure au moins 20 minutes après la fin du film. Et plus les personnes montraient des signes d’hilarité, plus l’effet sur la douleur était net. Les personnes restant impassibles ont une atténuation moindre et quand on souffre, il vaut donc mieux avoir une capacité à rire si l’on veut souffrir le moins possible.

  • Rire pour se tenir à distance de sa maladie

Et pour finir, même si rire est bon et que c’est prouvé de manière scientifique, il faut également ajouter que quand quelqu’un peut rire d'un problème comme une maladie, le problème cesse d'exister sous sa forme originale et devient plus malléable et moins menaçant. C’est un élément d’une importance capitale devant la maladie.

Attention, tous les rires ne sont pas bénéfiques !

Le bon rire, celui qui est bon pour la santé, c’est le rire contenant de l’humanité, le rire bienveillant, celui où l’on rit ensemble, où l’on se moque de soi-même. Jamais un rire ironique, moqueur, grinçant, sarcastique, ni des plaisanteries cherchant à rabaisser l’autre au sujet de sa religion, sa nationalité, son sexe, son orientation sexuelle…

Les médecins ne rient pas suffisamment avec leurs patients…

Les soignants n’osent souvent pas rire avec les malades. Ils ne veulent pas sembler manquer de sérieux, et ont le sentiment de ne pas avoir de temps pour l’humour. Pourtant, vu les effets positifs du rire sur la santé, ce serait plutôt du temps gagné, et davantage de santé pour ceux qui ont besoin d’aller mieux, tout comme pour le personnel médical lui-même.

Publié par Dr Catherine Solano le Mardi 26 Avril 2016 : 17h52
Mis à jour le Jeudi 28 Avril 2016 : 18h15
Source : - J.Walsh Laughter and health D. Appleton and co.1928.
- Bryant J, Zillman D. Using humour to promote learning in the classroom. J Child Contemp Soc 1988;20(1):49-78
Averill J. Autonomic response patterns during sadness and mirth. Pathophysiology 1969;5(4):399-414.
- Paskind J. Effects of laughter on muscle tone. Arch Neurol Psychiatry. 1932;28:623–8.
- Berk L, Tan S, Napier B, Evy W. Eustress of mirthful laughter modifies natural killer cell activity. Clin Res. 1989;37:115A
- Mary Payne Bennett1 and Cecile Lengacher Humor and Laughter May Influence Health: III. Laughter and Health Outcomes. Evid Based Complement Alternat Med. 2008 Mar; 5(1): 37–40. Published online 2007 May 17
- Berk L, Felten D, Tan S, Bittman B, Westengard J. Modulation of neuroimmune parameters during the eustress of humor-associated mirthful laughter. Altern Ther HealthMed. 2001;7:62–72. 74–76
Berk L, Tan S, Fry W, Napier B, Lee J, Hubbard R, et al. Neuroendocrine and stress hormone changes during mirthful laughter. Am J Med Sci. 1989;298:391–6
6 - Bennett M, Zeller J, Rosenberg L, McCann J. The effect of mirthful laughter on stress and natural killer cell activity. Altern Ther HealthMed. 2003;9:38–43.
- Mary Payne Bennett1 and Cecile Lengacher.   Humor and Laughter May Influence Health IV. Humor and Immune Function Evid Based Complement Alternat Med. 2009 Jun; 6(2): 159–164.
Published online 2007 Dec 5
- Karen Zweyer, Barbara Velker, Willibald Ruch. Do cheerfulness, exhilaration, and humor production moderate pain tolerance ? A FACS study. Humor. 17-1/2 (2004) 85-119
 
A lire aussi
Le rire, c’est excellent pour le cœur Publié le 02/09/2011 - 09h10

Rire, simplement entre amis ou devant un film comique, c’est bon pour le moral. Les résultats d’une étude qui vient d’être présentée à Paris lors du Congrès de la Société européenne de cardiologie, montrent que le rire est aussi excellent pour les artères, ce qui protège notre...

Rire, c'est bon pour les artères ! Publié le 21/06/2005 - 00h00

Quand on rit, on se sent bien, détendu et de bonne humeur. Mais la science nous prouve aujourd'hui que le bénéfice du rire est encore plus important puisqu'il est excellent pour les artères.

Le rire, c’est bon pour la santé ! Publié le 25/08/2010 - 09h07

Dommage que les Français rient de moins en moins - dix-neuf minutes par jour en 1939, six minutes en 1983, et une seulement en 2000 – car le rire a bien des vertus prouvées… et c’est du sérieux !

Faites-vous du bien, riez ! Publié le 15/04/2002 - 00h00

D'après le livre de Bernard Raquin, psychothérapeute, le rire serait une sorte de médicament à tout faire, dont chacun aurait intérêt à abuser. Ses bénéfices sur la santé physique et mentale sont multiples et accessibles à tous pour peu que l'on sache conserver son sens de l'humour.

Plus d'articles