etincelle42
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Je sais que des forums ont déjà été postés là-dessus mais ça fait toujours du bien d'avoir des témoignages plus récents et de mettre à l'écrit son vécu.

J'ai appris que j'avais fait une fausse couche jeudi dernier avec un curetage le lendemain. J'étais à 9 semaines et demie de grossesse et l'embryon est mort à 9 semaines et 3 jours. C'est dur, vraiment très dur.

Je ne travaille pas depuis fin 2012 (j'ai fait une dépression liée au travail et décidé de quitter mon emploi) et tous mes projets étaient tournés vers la maternité: cocooning et prendre soin de moi et de mon bébé. Aujourd'hui, j'ai un sentiment de grand vide, je n'ai envie de rien à part de retomber enceinte. Surtout pas l'énergie de me tourner vers la recherche d'un emploi. Mon métier est très demandant psychologiquement et physiquement et je voulais faire une parenthèse professionnelle. Ma grossesse était vraiment arrivée au bon moment.

Les médecins préconisent d'attendre deux cycles avant de refaire des essais mais je me dis que si l'embryon a réussi à vivre pendant 9 semaines peut-être que je n'ai pas besoin d'attendre trop longtemps. Ma fausse couche n'était pas liée à un problème d'implantation de l'embryon, c'est le côté positif. J'étais tombée enceinte très rapidement aussi et ça me rassure.

Est-ce que mon témoignage fait écho à quelqu'un qui a un peu plus de recul peut-être? Quelqu'un qui a vécu une fausse couche, qui a retenté de faire un bébé par la suite, rapidement ou pas? Qui a d'autres réponses du corps médical? Ou tout simplement qui se sent perdu comme moi...

Merci beaucoup.

calypsotte
Portrait de cgelitti

Merci pour ta réponse candy. Je me sens moins seule en lisant les forums et grâce à ta réponse.

Je ne vais pas te demander des détails sur le "traitement"  suite à ta fausse couche (c'est assez dur comme ça) mais je me pose la question à savoir si le délai avant un nouvel essai est différent si on a dû subir un curetage comme moi ou si on a pris des médicaments ou encore si l'embryon a été expulsé "naturellement" par des pertes de sang et du reste.

Si vous pouvez m'éclairer...

Merci et bon courage à toi, à toutes et tous.

MABE79
Portrait de cgelitti

J'ai fait 2 fausses couches en 2005 à 6 mois d'intervalle... J'étais enceinte de 12 semaines pour la 1ère FC et curetage (mars 2005) et 2ième FC en septembre 2005 à 10 semaines et curetage...

 

J'ai décidé de faire une pause car trop difficile, surtout la dernière FC où d'abord l'équipe médicale m'avait donnée de l'espoir, donné le sexe du bb... pour finalement dire sèchement ce foetus est mort depuis 3 jours :'( !

J'ai essayé de me stabiliser professionnellement... mais à 29 ans... toujours pas d'emploi stable et toujours pas de bébé... nous étions en 2008 ! Donc j'ai décidé de reprendre les essais, car je voulais être maman avant mes 30 ans !!!

Je suis tombée enceinte en mai 2009... grossesse où j'étais angoissée et je n'ai voulu que faire les démarches au 3 mois de grossesse dépassés, pour ne pas être déçue à nouveau par une FC...

Pour finir mon roman... Ma fille LUCY est née à terme le 23 février 2010 :)

Depuis septembre 2011, nous avons repris les essais pour bébé 2... pour le moment rien... bizarrement pour 2 premières grossesses, je suis tombée enceinte très vite, soldés par une FC... Pour Lucy et là.... cela a mis du temps pour que la petite graine s'implante ;) lol !

 

 

etincelle42
Portrait de cgelitti

bonjour

Mon histoire date un peu puisque cela fait un peu plus de 13 ans maintenant, mais elle est très sembable à la votre, suite à la mutation de mon mari j'avais du quitter mon travail, ma famille, mes amis, j'arrivais dans une région où je ne connaissais personne et mon mari partait tôt et rentrait tard. Donc ce bébé tombait à pic. On m'avaiti conseillé comme vous de patienter un peu avant d'envisager une éventuelle grossesse, mais je suis retombée enceinte au bout d'un mois à peine, mais il est vrai que j'étais tombée aussi enceinte tout de suite  lors de ma 1ère grossesse. Ma 2eme grossesse s'est déroulé sans soucis majeur, j'ai accouché à terme par césarienne d'un petit garçon en bonne santé, même si j'avais peur de le perdre pendant toute la grossesse. Il faut que vous sachiez que vous n'oublierez pas ce qui c'est passé on vit avec. Si le médecin qui a fait le curetage a su trouvé les mots pour me déculpabiliser, car je m'en voulais, je me disais que c'était de ma faute, je me disais que j'aurai du ressentir quelquechose alors que je ne pouvais rien y faire. Par contre le médecin qui a fait l'écho et qui m'e l'a annoncé n'a pas fait preuve de psychologie. Mon fils est au courant qu'avant lui  j'ai fait une fausse couche. Pour résumé on arrive à passer cette triste étape mais je pense qu'il faut être bien entourée. Je vous souhaite bon courage et j'espère que tout s'arrangera pour vous.

Joycebk
Portrait de cgelitti

Bonjourcalypsotte 

Tout d abord bon courage à toi pour cette difficile épreuve.

J espere pouvoir t apporter mon soutien à défaut d un rapide réconfort.J'ai vécu l an passé 2 fausses couches à 5mois de grossesse. Apres la premiere j etais inconsolable pendant des semaines meme s il fallait faire bonne figure dans aupres de mon entourage familier et professionnel car j avais gardé le secret a quelques exceptions pres. Sentir ce petit etre bouger et repondre a ses coups sur le ventre etait ce qui me faisait tenir quand mon mari me tapait sur les nerfs. J'ai helas developpé une infection urinaire "silencieuse" et le temps d agir il etait trop tard. Le bebe a donné signe de vie jusqu a ce que l accouchement se fasse... Quelques semaines apres je souhaitais plus que tout retomber enceinte. C est arrivé 2 ou 3 mois apres quand j ai commencé a arreter de faire de ce souhait une obsession. Et re fausse couche mm stade et la cause inconnue seconde tristesse. Qu etrangement j ai accepté" plus facilement que la premiere. Cela date du 20 decembre. Physiquement ca été très lourd. Subir un vrai accouchement pour un etre que l on sait mort à la sortie est horrible. Je voulais laisser mon corps se remettre de tout cela alors pilule reprise et je decouvre en mai que je suis de nouveau enceinte. La joie qui aurait du m envahir laisse plutot place a une sorte de colere. Je me dis alors que cette fois ca marchera lol. Tout ca pour te dire que si moralement et physiquement tu te sens prete fonce! Mon obstretricien m a toujours dit que les cycles à attendre ne servait en fait pas reellement a grand chose ton corps reprendra une grossesse dès qu il se sentira opérationnel! J espere que ton compagnon saura te reconforter ce qui n est pas evident pour une bonne partie. Desolé je me suis permise de te tutoyer apres ces intimités partagees c est venu tout seul. Il ne faut pas perdre espoir et c est vraiment le cas de le dire dans ces periodes mm si cela reste une phrase banale ca change des "oh tu en feras d autres" si agacant! A bientot!

candy91
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Jusage pour te dire que je suis dans la même situation, j ai appris aujourd hui que j ai fai une fausse couche (interruption spontanée de grossesse), idem cela tombait pile mi bon moment, juste après mon licenciement, pour ma part j ai déjà un premier enfant de 3 ans, ce qui me remonte le moral, ma gynécologue ne m à pas déconseillée de réessayer de suite, donc je peux te dire que j ai juste envie de réessayer de suite :))

Je te souhaite bon courage et ne stresse pas trop, 

 

calypsotte
Portrait de cgelitti

Bonjour Joycebk,

Merci pour ton message d'espoir et je te souhaite le meilleur pour cette nouvelle grossesse. Je ne te connais pas mais effectivement ces moments terribles rapprochent et je suis profondément touchée par ton vécu.

Les sentiments évoluent de mon côté et je ne sais pas vraiment quand je serai prête à retomber enceinte. J'imagine mon utérus comme "écorché" après le curetage (quel mot horrible...) et je sens que mon corps et mon coeur ont besoin de cicatriser. J'ai très peur aussi... De tout! de refaire une fausse couche précoce ou plus tardive (comme ce que tu as vécu a dû être dur et laisse des traces encore...), et  même de la mort subite du nourrisson!!! Bref, de tout ce que l'on ne peut pas contrôler ou prévoir...  

J'étais tellement heureuse d'avoir un bébé en moi, de ce que la vie peut nous donner et puis, je fais la dure expérience qu'elle peut tout reprendre aussi.

L'entourage oui... La vie continue et finalement, on entend tellement que faire une fausse couche est courant, "t'en fais pas la prochaine sera la bonne", "c'est mieux comme ça"  que ça me donnait le sentiment que je ne devais pas trop pleurer ce bébé qui n'en sera jamais un. Pas facile avec mon conjoint non plus... Il est vite passé à autre chose et en même temps, tant mieux pour lui! Ca ne me fera pas ramener mon état de grossesse que d'être en larmes du matin au soir. Mais j'ai finalement l'impression que je vais finir par l'agacer à être autant déprimée pour ce "brouillon" comme il a pu dire...

Enfin bref... Je crois que j'ai besoin aussi d'entendre de la bouche d'un médecin que c'est ok pour refaire des essais. Je pense que je vais être assez flippée lors d'une nouvelle grossesse que je préfère au moins enlever certaines angoisses.

J'ai rdv le 17 juin chez ma gynéco avec une liste de 2 pages de questions liées à ma fausse couche (mais je sens que je connais déjà les réponses!) et je lui demanderai si mon corps est prêt pour une nouvelle grossesse. Qui vivra verra!

Encore bonne continuation... sincèrement.

Sujet vérouillé