Fleur bleue
Portrait de cgelitti
Nous ne nous aimons plus! Nous restons pour notre enfant d'abord et puis pour le confort financier que nous avons acquis après avoir mis tant d'années à le construire ensemble.

Avons-nous tort ?

Manue0345
Portrait de cgelitti
TU veux dire que ton enfant est au courant que vous restez ensemble "pour lui" ????
Tu ne crois pas que vous lui faites porter quelque chose de bien trop lourd pour lui, quelque chose dont il n'est finalement pas responsable du tout. C'est vous qui avez choisi de rester pour lui, c'est VOTRE choix, je ne pense pas qu'un enfant devrait savoir ce qui se passe intimement au sein du couple de ses parents ni devoir se sentir "coupable" du malheur de ses parents.
PArdon d'être aussi "cash", mais j'ai tellement porté à la place de mes parents qui pourtant m'aimaient énormément et pensaient bien faire...
Les problèmes de ses parents ne lui "appartiennent" pas et surtout, si tu lui en parles, c'est un peu comme si tu lui disais "on ne s'aime plus, on voudrait bien se séparer, mais on va rester "à cause" de toi", bien sûr, ce n'est pas ce que tu penses, mais il peut l'entendre comme ça, même inconsciemment. il peut sembler bien vivre la situation parce qu'il est le confident de sa mère (à l'adolescence, ce n'est pas vraiment fréquent dans ce sens là), mais au fond de lui, inconsciemment, il peut développer un énorme sentiment de culpabilité qui risque de s'étendre à bcp d'autres choses ensuite.

Bon courage à tous les trois, je sais à quel point c'est difficile de devoir faire le deuil d'une histoire qui a été très forte.
Je pense bien à toi
harry
Portrait de cgelitti
Fleur bleue,
je pense que tu as tort. Les enfants sont bien si les parents le sont. Peut être arrivez vous à être heureux comme ça pour l'instant, mais ça ne dure jamais longtemps...
En plsu tu courage, bonne chance car on en a jamais assez.
Fleur bleue
Portrait de cgelitti
Je ne voulais pas créer des réactions aussi fortes. Mais le fait de ne pas avoir tout dit expliqué a peut-être engendré cela. Mariés depuis 15 ans, nous avons vécu de nombreux (beaucoup trop pour un jeune couple) moments très difficiles : mon mari a perdu son papa, puis son boulot (il en a vite retrouvé un autre). Notre enfant est ensuite né et peu après j'ai été malade d'un cancer (dont je suis guérie actuellement). Nous avons essayé de nous "reconstruire" après tous ces "dégâts". J'y suis arrivée mais lui a sombré dans une dépression (avec comme compagne et antidépresseurs à portée de tous ? la bouteille!). Ensuite, ma mère est décédée après une longue maladie. Nouvelle épreuve que je surmonte tant bien que mal. Mon mari a été hospitalisé pour sa dépression mais il a replongé deux ans plus tard. Il n'est pas violent, mais le contact entre nous deux est rompu. Partir était devenu une évidence pour moi, comme pour mon enfant. En réfléchissant un peu plus loin, j'ai réalisé que laisser mon enfant en garde chez son père serait plus négatif pour lui que de me "sacrifier" et rester. J'ai toujours privilégié le bonheur et le bien-être de mon enfant, même au détriment de ma propre personne. L'ambiance à la maison est tout à fait "normale", presque comme si tout allait bien. Seule la tendresse et l'affection me manque par moments?
Sophie
Portrait de cgelitti
Personnellement, mes parents sont restés ensemble pour nous, leurs trois enfants avant, malgré tout de finir par divorcer (lorsque le dernier d'entre-nous à quitté le nid...) et bien on ne peut pas dire qu'ils nous aient donnés une belle image de la vie de couple... ni de ce qui aurait été sensé incarner, à nos yeux l'amour...
Voilà, juste un témoignage... côté enfant, devenu adulte !
Lisa
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Fleur bleue] Je ne sais pas si nous sommes heureux comme ça... C'est tellement difficile de voir tout s'effondre alors que nous étions si heureux... Mon enfant qui entre dans l'adolescence est au courant de la situation et des raisons qui nous font rester ensemble. J'ai de très bonnes relations avec lui et il me comble de bonheur. Je sais aussi qu'un jour, il s'en ira et alors nous serons là comme deux idiots... Peut-être qu'à ce moment-là, nous nous retrouverons ? [/QUOTE]

Non, lorsque votre enfant sera parti, vous ne vous retrouverez pas ! vous ne serez plus que deux étrangers qui vivent ensemble !

La vie est courte et il ne faut pas se la gacher.

A quoi rime ce semblant de vie de couple ? surtout si votre enfant, pour qui vous restez ensemble, sait que finalement vous n'êtes encore ensemble que pour lui, et que vous faites semblant.

Il y a hélas plein de couples qui se séparent ! et il y a aussi plein d'enfants qui s'en remettent et qui le vivent bien.
Aux adultes de se séparer en bonne intelligence et de tout faire pour préserver l'équilibre et le bonheur de l'enfant.
Fleur bleue
Portrait de cgelitti
Manue0345,
Oui, je voulais dire qu'en cas de divorce, je devrais laisser mon enfant le we et une partie des vacances. Dans ce cas, je donne à mon mari une raison supplémentaire de continuer à abuser de boissons alcoolisées et comment pourrait-il s'occuper de notre enfant dans ce cas ? Je sais qu'il sombrera encore plus dans sa dépression. Je suis un peu coincée !! Voilà pourquoi je n'ai que cette solution : rester pour préserver notre enfant d'autres souffrances, d'autres charges encore plus lourdes sur ses épaules. Mon "enfant-ado" est toute ma vie. J'ai souffert pour le mettre au monde (nous avons failli le perdre à la naissance), je me suis battue comme une lionne pour survivre à mon cancer afin de pouvoir remplir mon rôle de mère jusqu'au bout et en faire un adulte responsable, il m'a tant donné pendant cette fichue maladie et aujourd'hui encore il est merveilleux ! Je suis également tout à fait consciente qu'un jour il partira et je suis prête à cela car même si il est enfant unique, je l'ai toujours élevé en le tournant vers le monde extérieur. Je ne l'ai jamais "couvé" ! Je ne lui ai jamais rien caché de la réalité des choses et je lui ai toujours tout expliqué (avec les mots de son âge) en répondant à chacune de ses questions. On ne fait pas un enfant pour soi. Dans mon cas, je pense que la meilleure solution est de rester comme nous sommes : une famille qui vit ensemble pour le bien de l'enfant, je suis alors là pour lui quand son père "décroche" et assouvit son vice. En cas de divorce, ce ne sera pas le cas? Evidement, le prix est cher à payer puisque je mets mon bonheur personnel de côté ! Dans 10 ans, je ne serai pas encore trop vieille pour refaire ma vie si nécessaire et puis je garde toujours au fond de mon c?ur le secret espoir que le temps agira comme il se doit et que nous sortirons de cette impasse actuelle. Ce sera aussi une leçon de vie pour notre enfant que de ne pas baisser les bras trop vite et que la persévérance et la patience est souvent récompensée. Mon mari va quand même se "réveiller" et sortir de sa dépression. C'est quelqu'un de super gentil, de travailleur; le problème c'est qu'il ne sait pas assumer les difficultés (les gros coups durs j'entends) de la vie. Ca le met littéralement "à moule".
A bientôt
Manue0345
Portrait de cgelitti
Effectivement, on comprend comment vous avez pu en arriver là, mais je ne comprends pas pourquoi tu dis que tu laisserais ton enfant en garde chez son père ? TU veux dire simplement les WE ou les vacances ? Ca te ferait peur ?
Cela dit, attention quand même, se "sacrifier" pour son enfant n'est pas toujours bon pour lui, il peut en resentir de la culpabilité... Et parfois "galérer" financièrement mais en se respectant est parfois plus bénéfique pour l'équilibre d'une mère et de son enfant que de rester dans une situation qui ne convient à personne.
J'espère que tu ne prends pas cela comme un jugement, il est évident que tu veux tout faire pour ton enfant, et on sent dans te smots à quel point tu l'aimes.
Mais parfois faire le bonheur de son enfant passe d'abord par être heureuse soi-même. Un enefant ne sera jamais aussi que heureux que d'être élevé dans une ambiance "sereine", même s'il y a des galères.
je te souhaite beaucoup de courage car la vie n'a pas été tendre avec toi, mais tu as l'air d'avoir un enfant merveilleux, qui te rend l'amour que tu as pour lui, c'est une force pour vous deux.
cris
Portrait de cgelitti
j'avoue , je suis choquée : rester ensemble pour le "confort financier" et vivre avec un gamin qui sait que ses parents ne s'aiment plus mais préfèrent leur "confort" à leur bonheur ! lol !!! bon, c'est pas méchant, mais quand même, le bonheur, c'est pas une belle maison, une belle voiture,... Franchement, je crois que c'est autre chose, ou bien j'ai loupé un truc dans la définition du mot bonheur ! je vais aller me racheter un dictionnaire !
véro
Portrait de cgelitti
Je rejoins tout à fait manue dans ses dires (2 derniers posts), le témoignage de Sophie abonde par ailleurs en ce sens...Le "sacrifice" de l'une fera la culpabilité de l'enfant..Attention donc à l'impregnation psychologique que pourait causer ultérieurement ta position actuelle.
Fleur bleue
Portrait de cgelitti
merci pour votre soutien

Pages

Sujet vérouillé