line
Portrait de cgelitti
Je suis dans la detresse. Il m'a fallu bcp de courage pour venir ici car je dois sortir de chez mon ex. en scooter et je suis isolée. Lors de la vente de sa propriété et de la signature du compromis, j'ai compris que la proprieté lui appartenait, à lui, et peut-être à mon père, qui m'a marié avec lui quand j'avais 19 ans. Histoire compliquée, car il y a plusieurs intervenants. Harcèlement depuis plus de 10 ans. Je n'avais pas compris que je derangeais en réussissant à vendre ma production de céramique et en demandant le divorce. Je suis divorcée depuis 2004 : divorce en indivision. L'indivision est cassée depuis juillet. Pas moyen de trouver un logement. C'est une triangulaire je pense, car je me suis trouvée avec les copains de mon ex. (potiers que j'ai quitté en 96) plus sa mère et mon père ainsi que mes frères sur le dos. Tout ce que j'ai entrepris pour m'en sortir a été mis en échec. Toutes les personnes que je rencontre se font manipuler au bout d'un temps. Je les vois changer de comportement en quelques jours et complètement se contredire. Je n'ai plus confiance en moi. Pas de téléphone, (application data je crois...) Donc je n'ai pas d'adresse actuellement, ni moyen de transport, ni rien. Juste mon chien. Je ne supporte pllus de vivre chez mon ex. Je fais attaques de paniques sur attaques de panique et suis dans un stress terrible. J'ai été internée en novembre 2007 : (la mère de mon ex.mari aurait reçu un coup de fil de ma mère pour que je sois internée à Clermont ou a Soissons.)J'ignorais que mon ex. était en relation avec "ma famille" et que ses copains aussi et qu'ils ont en quelque sorte "fusionné". Actuellement, je n'ai plus personne pour m'aider, je ne crois plus en rien. Des copains et copines que je m'étais fait m'ont trahis, et ont été corrompus. Dernièrement,je suis allée chez un copain (en scooter dans un etat de detresse !) et il s'est passé ce qui ne devait pas se passer...relation sexuelle non protègée. Il est très jeune et jamais je n'aurais pensé en arrrivant vu mon état que les choses se passeraient comme cela. J'ai donc une vraie réputation de prostituée. J'ai été incestée par mon géniteur à environ 3 ans, il est très reconnu et respecté. J'ai coupé les ponts en m'enfuyant en 2000 de chez lui, pour retomber dans les griffes de mon "mari" à l'époque, car je n'avais pu me faire aucune relation, tout était mis en échec, fliquée, etc...et je n'avais aucune nouvelles de ma fille cadette. Nous avons été séquestrées toutes les deux pendant presque 5 ans. C à dire, que pour sortir, il fallait que ce soit mon ex. qui nous emmènent, et c'est lui qui nous fournissait le coca, les clopes, tout en fait...Je me suis endettée en achetant portables sur portables, ordi sur ordi, sans savoir qu'il y avait des appli.data dedans, et des cartes réseau. Ma fille ne m'aidait pas pour les ordi. Elle était retournée contre moi, comme si son père était le centre de tout, vénéré et moi la folle.

C dur, car c'est compliqué.

Du coup, étant dans l'ignorance de tout cela, j'ai perdu ma clientèle, je suis radiée en tant que ceramiste, les copains de mon ex. ont essayés de me récupèrer pour que je fasse partie de leur groupe et instrumentalisé des gens pour cela.

Je suis RSA, je n'ai pas de logement, c'est hyper urgent, je pète les plombs, je ne veux pas retourner en HP car ça m'a flinguée et je prends des medicaments pour tenir, ras le bol. Et puis avec ces sortes de pièges avec des mecs corrompus, et ce sont tous des hommes qui n'ont rien à y perdre, je pense avoir été filmée.

Le problème c'est que j'avais rencontré quelqu'un, que j'aurais voulu le revoir, et qu'avec ce qui m'est arrivé il y a 10 jours, ma réputation est terminée. Je souffre un enfer.

Je ne sais pas quand je pourrais revenir ici écrire, et j'ai très peu de temps pour lire et écrire. Il me faut garder des forces pour retourner chez mon ex. isolée, sans pouvoir rien faire.

Il n'y a aucune vie privée, aucune ! C'est incroyable.

Il est arrivé que je me mette en col_ère et que je dise à mon ex. que c'est une atteinte à la vie privée, il aquiaiçait parfois, mais il est très changeant et très progégé par le groupe-famille (père et frères, ses copains qui ont formés une association) et d'autres personnes qui ont tout pouvoir dans la région. Je pense que c'est une grande toile d'arraignée, et que comme je sais qui ils sont, je suis dangereuse pour eux, et je pense qu'ils veulent s'approprier moi, ce que je sais faire en céramique et mes pièces : sculptures, pièces tournées et tableaux.

C'est un appel au secour. Je n'ai pas d'adresse e-mail, c'est trop dangereux pour moi, je me suis rendue compte qu'ils ont utilisé mes adresses pour se faire passer pour moi, et une femme avec laquelle j'échangeais des e-mails en 2003-2004 m'avait soutenue et m'avait dit qu'elle avait reçu des textes de moi et des choses qui ne pouvaient que m'enfoncer et me salir. Elle n'avait pas été dupe, car elle aussi elle était "annulée". Nous n'avons pas pu continuer à correspoondre à l'époque.

Je n'ai reçu aucune aide pour trouver un logement.

J'ai un chien, je suis endettée (130 e et 35 e d'assurance, credit revolving....le pire) donc, il faudrait que quelqu'un ai le courage de m'&aider à avoir un logement avec un loyer de 200 250 e pas plus, et j'ai du stock de ceramique à caser. Je n'ai plus personne. Je n'ose plus faire confiance à personne.

J'ai eu le tort de parler d'une personne qui voulait m'aider spontanément pour me trouver un logement et sortir de l'oise, mais je crois qu'il a subit des pressions, car il a donné sa démission.

C'est mm dangereux que j'écrive cela, mais je suis trop en detresse et bien sûr psychiatrisée, donc encore plus surveillée.

Pas la peine d'aller cherche de l'aide dans les asso. de l'Oise, car il y a pression, manip. et retournement de veste. En fait, je m'aperç_ois que tout le monde à la trouille.

Bon, moi, je ne sais pas combien de temps je vais pouvoir tenir, je suis au bout. Il faut vraiment que je sorte de là, le matin je tremble comme une feuille, et je suis meurtrie de ce qui s'est passé, car malgré tout, c'est de ma faute, à mon âge, mm en detresse, j'aurais dû dire non ! J'étais comme dans un état second, très angoissée, mais comme dans une bulle.

Voilà, si vous pouvez, je vous supplis de m'aider.

Appel à la solidarité s'il vous plaît, car je crois que mon père veut me remettre le grapin dessus et l'asso.des potiers aussi. Je ne vis plus.

La surveillance est incroyable. Je ne sais pas comment c'est fait. C'est trop compliqué pour mmoi, ça ressemble à une secte, en mm temps je trouve que c'est mafieux la façon dont j'ai été mise en faute et probable filmée, mais je ne sais comment, rien n'est dit clairement, donc je peux me tromper tout le temps.

SVP transmettez mon message :

Je cherche de toute urgence des personnes pour mettre à l'abris mon stock de ceramique et un logement pas cher. Mais je n'ai ni moyen de locomotion, ni moyen de communiquer librement, j'espère que là, ça va passer.

Je suis meurtrie. La personne que j'ai rencontré ne peut que penser que je suis une femme volage. C'est faux, j'ai été enfermée pdt 31 ans, surveillée, sans sortie libre.

Comment faire pour qu'il sache que je suis tombée à nouveau dans un piège. J'en suis malade.

Voilà. Vous me croirez ou non, mais les réseaux pervers existent, et je suis dedans. Je ne tiendrais pas longtemps, je stress de plus en plus et perds mes moyens.

(à cacher car là je met en danger des personnes:)

J'ai travaillé dans le cadre du RSA sur un module à Grandvilliers (oise).

et je suis dans une ancienne ferme, vendue depuis le 18 juillet, c'est une poterie, entre Songeons et Gournay en Bray. Il y a bcp de manipulation. Je me mets en danger, mais perdue pour perdue.

Autre chose : au mois d'octobre, je devrais touchez un chèque de la moitié de la proprieté, (divorce en indivision) et cet argent je sais qu'il ne m'appartiend pas. ça c'est passé de telle manière chez le notaire, qu'à la limite je me demandais ce que je faisais là !

Je crois que si je touche ce chèque, je serais piègée, vu les sourires ironiques de mon ex. J'ignore de quoi il retourne et ne peux rien faire. Peux pas voir de juriste, rien ! C'est l'isorlement.

Excusez moi de la longueur, je suis vraiment en detresse, comme si j'allais jamais trouver la liberté, que mon ex ou mon père seraient tjrs là à me possèder et a décider de ma vie pour me pomper et m'humilier. Pour eux, c'est jouissif, de me faire passer pour une prostituée et ça fait coller le diagnostic en plus.

Propos incohérents

Delire de persécution (là, on peut plus parler !)

et je ne sais plus quoi, mais c'est bétonné !

Donc, vous avez le droit de penser que je suis folle, mais aidez moi je vous en supplie.

Anne Marguerite

PUB
PUB