domi30
Portrait de cgelitti

je visdepuis plus de 25 ans avec un bipolaire. mais cela fait 3 ans qu'il a été diasgnostiqué en tant que tel. il prend un traitement qu'il a tendance a vouloir des fois arreter ce n'est pas facile de vivre avec un bipolaire. j'aurais voulu avoir des renseignements sur la maladie. et surtout comment se comporter avec lui. il est suivi par un psy qui l'aide bien. mais j'ai du mal a le suivre dans ces emplois du temps surtout quand il est dans les hauts... j'ai par moment un peu peur.. aider moi merci

macherie
Portrait de cgelitti

mon amie a le meme probleme c et difficillee la voire dans cette etat je vais tout pour l aidee faut etre patient bon courage

domi30
Portrait de cgelitti

bonjour

j'ai vêcu 20 ans avec un bipolaire, la vie est devenue si pénible pour moi est mes enfants que j'ai demander le divorce avant qu'il ne me fasse sombrer ainsi que les enfants. ça n'a qu'en partie résolu les difficutées.

Pour de l'aide et de l'écoute pour les proches l'UNAFAM est une association très bien, il soutienne les familles. Des psy sont à leur écoute par téléphone et dand chaque département, il y a des permanence et des groupe de parole. Tu touvera les coordonnées sur internet.

 

Bon courage, il faut avoir les nerfs solides comme dit mon médecin

rebond
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Les troubles pipolaires (anciennement appelés troubles maniaco-depressifs) sont trés difficiles à vivre pour l'entourage,outre le fait qu'ils créent une grande souffrance chez la personne qui en est affectée..........dans la phase dépressive !

En général ils sont soignés (mais non guéris) par une médication comprenant Thymo-régulateurs (de type Lithium...Tegretol et dans certains cas,Depamide) un anti-dépresseur et un anxiolytique.

En général et sous traitement la phase maniaque est difficile à détecter puisque le sujet est "en pleine forme" .........Ce n'est évidemment pas le cas dans les formes sévères où le malade adopte des conduites accidentogènes,....et également s'exprime avec une logorrhée caractéristique (rapidité de la parole,flux ininterrompu,fuite de la pensée...s'y ajoute souvent une propension à faire des calembours.

Plus la phase maniaque est intense,plus la chute dépressive est pénible.

 

Bon courage,en tout cas

Cordialement

Jean

anonymous33
Portrait de cgelitti

bonjour

 

ancien depressif mais maintenant classe bipolaire(phase 1),juste une chose sur vos dire,je prends du depakote et avant du seroplex(antidepresseur).ma psychiatre m'a dit qu'antidepresseur ne pouvait etre prescrt en meme temps qu'un thymo-regulateur.pouvez vous me repondre?

merci

luc

 

rebond
Portrait de cgelitti

Bonsoir,

Je voudrais ajouter des précisions à ma précdente réponse :

1) Sur le plan du traitement médicamenteux,il est impératif (et le médecin spécialiste qui suite votre compagnon de vie a du vous le dire) de faire des examens de laboratoires régulièrement ,notamment mais pas seulement,s'agissant de la fonction hépatique.Pour vous donner un exemple ...de nombreux cas d'hypothyroidie consécutives à la prise mal controlée de Lithium !.

2) La psychothérapie peut,quant à elle,aider le malade et son entourage à gérer et accepter la maladie (en quelque sorte....faire avec ...Pas facile évidemment !)

Il n'est pas rare que sous traitement et bien entouré ,les phases Hyper-Hypo soient plus fréquentes mais plus faibles en intensité.

Ces reflexions sont faites à partir de mes connaissances mais également de mon expérience personnelle ...

Cordialement

Jean

 

Sujet vérouillé