cgelitti
Portrait de cgelitti
Bonjour tout le monde,

Un petit message pour partager les temps de ma rémission. Je ne reviendrais pas sur les phases délicattes de diagnostique, chiomio, opération, etc... qui restent des étapes difficiles à vivre et que malheureusement je sens que je n'oublierais jamais.

Sur ce post, je préfére me concentrer sur ce que tout le monde attent : La REMISSION !

Rémission : Bonheur inaténiable dirons certains, utopie dirons d'autres, point à atteindre le plus vite possible !

La rémission peut parraitre comme la fin d'un long parcours, dans un certain sens : oui. N'oublions tout de même pas que c'est aussi le début d'une seconde vie (c'est comme cela que je le conçois). Après quelques mois ou années de vie difficile, j'ai fait le tri entre ce qui est important, ce qui l'est moins, mes amis, ceux que je croyais l'être, etc... Et tout peut enfin re-commencer.

Les premiers temps parraissent difficiles, les cauchemards sont toujours présents, les douleurs s'estompent, tout est encore brouillon dans la tête, suis-je en dépression, vais-je arriver à me sortir de ce cercle infernal ? Comment vivre avec toutes ces séquelles ? Est-ce que je vais trouver un partenaire qui va m'accepter avec toutes ces blessures (psychologique, physique, les séquelles, etc...) ?

Même 4 ans après, ma rémission est encore difficile, j'ai tout de même un travail, une moitié avec qui j'habite mais les contrôles restent toujours un moment d'angoisse, les bobos de tous les jours sont cause de psychose incontrôlés, les cauchemards toujours présents (les nausées aussi) et les séquelles difficile à vivre. C'est bête mais je me vois plus comme un "cancereux" plutôt qu'un "héro ordinaire".

Voila, je voulais juste partager ces impressions avec vous pour savoir comment vous ou vos proches vivez ces moments et si vous avez trouvez des moyens d'évacuer tout cela.

Je vous embrasse

Vincent

PUB
PUB