paprika
Portrait de cgelitti
De plus en plus, je remarque que j'ai de la difficulté dans mes relations interperonnelles. Je ne sais pas encore si c'est à cause de comportements que je ne veux plus subir ou si j'ai vraiment un malaise à évoluer en société. Je suis mal à l'aise avec plusieurs personne, je n'arrive pas à être moi-même, même en faisant des effort.

Voici un exemple de ce qui m'ait arrivé récemment et qui m'a laissé perplexe :

Il y a un petit marché près de chez moi où je vais souvent. J'ai donc souvent affaire aux mêmes personnes.

Dernièrement, j'y suis allée, arrivée au comptoir pour payer, le commis s'est mis à me faire la conversation : "Vous acheté souvent cela!" "Ah oui, votre petit rouge..." mais avec un ton trop gentil, comme on parlerait à une vieille dame en manque d'attention et qu'on est pas certain qu'elle comprenne. Cela m'a mise mal à l'aise parce qu'il voulait créer un contact avec moi, mais c'est quelqu'un de pas très futé, qui a de la misère dans la vie, et qui doit mener une vie dont je ne veux surtout pas connaître les détails. Alors je n'y suis plus retournée. S'il avait gardé un contact professionnel : "Voici votre monnaie, merci et bonne journée." Ça ne m'aurait pas dérangé.

Vu ma grande naïvité, j'ai souvent été en contact avec des personnes à faible estime personnelle qui profitait de leur contact avec moi pour rehausser leur estime, alors maintenant je les fuis comme la peste, mais je me demande si je ne suis pas en train de développer une phobie sociale, au lieu de réagir, je fuis...

paprika
Portrait de cgelitti
bonjour ROXANNE, non tu es tout à fait normal sauf qu'il existe des mements dans la vie ou on refait le bilan de notre vecu et il nous parait des chose à changer des gens à ne plus frequenter ou supporter, c'est tres simple comme tu le dit tu avez tendance à fréquenter des gens ayant un mauvais estime de soi et en plus malsains et puis un jour tu n'en pouvais plus et c'est normal. comme on dit on ne choisit pas sa famille mais on choisit ses amis, alors choisi les et puis les gens dans la rue et les commerçants on n'est pas senser ecouter leurs baratins et quand ça arrive un petit sourire ne fera pas de mal.
IL N4EST PAS QUESTION DE PHOBIE SOCIALE au moins c'est mon avis.
Sujet vérouillé