cgelitti
Portrait de cgelitti
Est-ce qu?il y a des jours comme ça où vous avez envie d?être mieux...mais vous n?avez même pas la force d?en parler. Parce que vous avez l?impression de plus connaitre vos amis. Vous vous dites « est ce que j?en suis encore a me plaindre pourtant je pensai être déjà mieux ?». Que malgré tous les efforts on a toujours mal on est toujours fâché avec soi même et les autres.

J?en ai marre de paraitre bien alors que ça va mal. Au fond de moi je sais que j?ai changé mais dans ce changement j?ai l?impression d?être seule??..

Personne pour me dire que c?est bien et je n?ai même pas envie de dire aux autres que j?ai changé parce que j?ai l?impression qu?ils s?en foutent un peu?

Dans ma tête tous ce bousculent j?ai l?impression de courir un sprint dans ma tête alors que je ne fait rien de la journée. Au boulot je n?arrive à rien?Je ne suis pas assez concentré. Je pense à 1 000 000 de trucs en même temps. J?ai envi de dire pause mais j?ai l?impression de ne plus rien contrôler.

Que faire pour retrouver un peu de paix. Il n?y a pas 2 semaines j?étais super bien j?ai compris certaine chose sur moi même et les autres et mes problèmes. J?ai mis les points sur les i avec des gens à qui je n?ai pas parlé depuis 2 ans et ça va beaucoup mieux. Quand on en vient à être jalouse d?une fille qui sort avec mon ex alors que je sais bien que personne ne l?aime. D?ailleurs j?en ai parler à mes amis mais rien ne semble avoir changé quand je parle avec eux pourtant ils ne me parlent plus et on ne se vois autant qu?avant. Mais je me sens tellement seule?..On ce dit comme d?habitude que ça va passer et que ça ira mieux demain mais quand je me sens comme ça j?ai l?impression de passer à côté de quelque chose? que je vais rater une marche.

Est-ce que j?ai changé à ce point ? Est ce que j?ai bien changé ? Je suis comme Céline Dion dans la chanson « regarde moi »

Regarde-moi

by Céline Dion

C'est comme une machine à fond de train

Une locomotive qui foncerait sans fin

Des coups des secousses, je m'habitue pas

Qui conduit, qui pousse ce train, qui sait où il va?

J'ai mal à la tête, j'ai mal au c?ur

Faites que l'on arrête, appelez-moi le contrôleur

Je veux qu'on m'explique, je veux quelqu'un

En cas de panique c'est écrit là,

Oh, tirez sur le frein à main

Et toi qu'est-ce que tu fous là,

Sur ton sofa, à côté d'moi

Tu vois pas que j'crève, que j'suis vidée

Que j'ai plus de sève, que je vais lâcher

egarde-moi, dis-moi les mots tendres

Ces mots tout bas,

Fais-moi redescendre loin de tout loin de tout ça

Je veux, je commande, regarde-moi

J'ai besoin de tes yeux,

C'est le miroir où j'existe sans eux

Je ne me vois pas

Mais tout nous aspire, petits écrans

Faut montrer le pire ailleurs

Pour accepter nos néants

Si t'y prends pas garde, avec le temps

Tu te fous des gares et jamais plus tu ne redescends

Les tempes qui cognent, ça me reprend

Ou tu te raisonnes ou tu prends des médicaments

Mais je voudrais savoir, une fois seulement

La fin de l'histoire et pourquoi, où et comment

Qui sont les bons et les méchants?