Recours au guérisseur : 3,7 % des français

Publié le Lundi 15 Mai 2000 : 02h00
-A +A
Dans une enquête récente menée en France, 3,7 % des personnes interrogées ont déclaré avoir eu recours au moins une fois à un guérisseur au cours de l'année écoulée.

Cette enquête a été menée par le très sérieux Centre de recherche, d'étude et de documentation en santé (CREDES), et publiée en 1999. Elle a porté sur un échantillon représentatif de plus de 3800 ménages (plus de 11000 personnes).Sur l'ensemble des personnes interrogées, 3,7 % ont déclaré avoir eu recours au moins une fois à un praticien "non officiel" (ni médecin, ni kinésithérapeute, ni infirmier, etc.) pour des soins de "rebouteux, "chiropracteur", "naturopathe" ou "guérisseur" au cours des 12 mois écoulés.

Les femmes et les troubles ostéo-articulaires

Les personnes ayant le plus souvent recours aux guérisseurs sont des femmes de 40 à 60 ans, vivant dans un milieu d'agriculteurs ou d'artisans-commerçants. Le recours aux guérisseurs augmente avec le revenu de la famille, jusqu'à 6000 F par mois, puis il se stabilise. La moitié des consultations sont motivées par des troubles des os ou des articulations (en particulier de la colonne vertébrale) ; 12 % sont dues à des troubles mentaux, et 9 % à des traumatismes.

Des prix proches des tarifs des médecins

Pour les guérisseurs traditionnels, le prix moyen de la séance est de 90 F pour les rebouteux et de 170 F pour les magnétiseurs. Les praticiens de techniques plus récentes ou plus à la mode (ostéopathes, acupuncteurs non médecins, chiropracteurs et naturopathes, en particulier) appliquent des prix plus élevés : 220 F par séance.A comparer avec les tarifs de la consultation et de la visite en médecine générale : respectivement 115 F et 135 F (195 F à partir du 1er mai 2000).

Publié le Lundi 15 Mai 2000 : 02h00
Source : Prescrire rédaction "Le marché des "guérisseurs" en France" Prescrire 2000 ; 20 (205) : 303.
A lire aussi
Arrêt du tabac : combien ça coûte ? Publié le 11/01/2010 - 00h00

Arrêter de fumer est une aventure périlleuse qui nécessite de l'aide. Mais recourir à des substituts nicotiniques, au Champix, à un tabacologue, etc., combien ca coûte ? Chaque traitement ayant son prix, à quel budget faut-il s'attendre ?

Que savez-vous des médecines douces ? Publié le 16/03/2012 - 13h27

De nombreuses personnes recourent à des médecines douces, également dites complémentaires, en prévention de certaines affections, mais aussi pour soulager les symptômes et les conséquences de certaines maladies. Homéopathie, sophrologie, réflexologie, ostéopathie, acupuncture…, que...

Plus d'articles