martdu
Portrait de cgelitti

Bonjour à tous, je suis actuellement en classe de 1ère ST2S (sciences techniques de la santé et du social). Nous devons préparer un épreuve pour le BAC qui sont les AID (activités interdisciplinaires, plus précisément un TPE). Avec ma camarade nous avons choisi de prendre le sujet de la maladie d'Alzheimer, car c'est un sujet dont ont entend de plus en plus parler. Afin de compléter notre dossier nous aurions besoin d'un ou plusieurs témoignages de familles et d'aidants avant le 10 avril (jour de notre épreuve). Nous aimerions connaitre les ressentis des personnes face à cette maladie qui est horrible, ainsi que connaitre les aides dont vous bénéficiez pour vous accompagner.

Merci d'avance pour votre aide, et bon courages à tous.

Laure.

martdu
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Si vous êtes en région parisienne je peux vous rencontrer

Mon mari vient de décéder de la maladie d'Alzheimer à l'âge de 65ans (maladie diagnostiquée il y a 13 ans)

martdu

omer
Portrait de cgelitti

bonjour le mieux pour vous serait d aller dans un service d alzheimer le personnel les familles pourraient vous renseigner bon courage

IRKA38
Portrait de cgelitti

Bonjour Laurette.68,

Ayant été durant 14 années l'aidant naturel de ma mère décédée en Novembre dernier, je connais parfaitement tous les méandres de cette terrible maladie.

Tout d'abord sachez  que  cette maladie s'installe très insidieusement jusqu'au jour où l'entourage très proche se rend compte que vraiment les choses ne tournent plus rond ! Le malade lui sait très bien dissimuler ses manquements, son désaroi, toutes ses inquiétudes alors que l'aidant qui n'y connaît rien se pose tant de questions et doit faire face à de nouvelles responsablités dans le but de PROTEGER le malade.

Arrive une nouvelle étape, celle des pertes de jugement, la non reconnaissance de ses enfants ou conjoint, perte de tous les repaires, espace et temps. On se retrouve déstabilisé par toutes ces choses simples de la vie, votre mère perd aussi l'usage de la parole et devient votre "ESSENTIEL". C'est alors que les rôles s'inversent, vous son enfant devenez sa mère, celle qui veille qui protège et ce débat sans cette galère de chaque jour.

Il nous faut faire appel au généraliste, neurologue, infirmières pour les médicaments ainsi que pour la toilette, orthophoniste, kiné, auxiliaire de vie (principalement pour les personnes seules à leur domicile) parfois une assistante sociale peut vous aider à constituer des dossiers pour les administrations, peut-être est-il nécessaire de mettre le malade sous tutelle pour sa protection financière.

La dernière étape de ce parcours est bien souvent celle de la mise en institution, douloureuse elle l'est car vous n'avez plus cette maîtrise totale mais savez que le patient devra, ainsi que vous se plier au rythme qui n'était pas le sien. L'alimentation est un problème majeur dans cette maladie et les horaires de l'institution ne font aucunement bon ménage avec elle. Perte de poids importante qui sont cause de tant de tracas. A titre d'exemple parlant, ma mère ne pesait plus que 45kgs pour 1m72 !!!!

Il vous faut arriver à comprendre que vous ne gagnerez pas, la maladie aura toujours le dernier mot. Alors elle devient la compagne que nous n'avions pas choisie, elle nous atteint psychologiquement et physiquement, la fatigue, l'inguiétude, les mois, les années passent et votre vie sociale n'existe plus car vous êtes littéralement "bouffé" par cette "M.A" (terme employé par la médecine).

Une expérience que je n'avais jamais imaginé, un accompagnement de chaque jour, une maman qui m'a quitté sans douleur, entourée et qui me laisse grandie et sereine d'avoir pu aller jusqu'au bout du bout, sans jamais baisser les bras et sans aucun regrets, d'où mon apaisement d'aujourd'hui, malgré mes larmes.

j'espère avoir pu vous aider Laurette. Cordialement à vous et souhaits de réussite.

 

IRKA38
Portrait de cgelitti

Je me permets de vous souhaiter du courage, je sais trop combien il en faut.

je vois que vous aussi avez beaucoup à raconter, tant à dire, tant besoin d'être entendu, tant besoin d'être soutenu pour pouvoir assumer chaque jour !!!

Faire avec le coeur vous laissera apaisée. Pour ma part j'ai toujours agi avec ma conscience et mon amour fillial, je ne regrette rien.

Suis de tout coeur avec vous isa.

isa6259
Portrait de cgelitti

Bonjour,

je serai disposée de vous répondre sur tout.

notre mère très atteinte et beaucoup de choses à raconter.

Laurette.68
Portrait de cgelitti

Merci beaucoup de votre aider, bon courage a vous surtout :)

Sujet vérouillé