delsyd
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous,

Je m?appelle Hélène et je suis étudiante en Economie Sociale et Familiale. En ce moment je prépare un mémoire de recherche sur le rôle de l?entourage chez les usagers de drogues qui sont dans une démarche de soin.

Pour cela je dois réunir quelques témoignages : si vous consommé (ou avez consommé) des drogues et que vous êtes dans une démarche de soin, pourriez vous me faire part de votre expérience en quelques mots ??

- Votre parcours ?

- Votre entourage familial, professionnel, amical est-il présent ? Vous aide-t-il à arrêter votre consommation ? Si non, pourquoi ? Si oui de quelle façon ?

- Le regard que votre entourage porte sur vous vous influence-t-il dans votre envie d?arrêter ?

Vous pouvez également répondre si vous faites partie de l?entourage d?un consommateur.

Vos témoignages me seraient très utiles !!! Vous pouvez me répondre sur ce forum et à l?adresse suivante : helene_bouly@yahoo.fr Merci d?avance !!

kARINE
Portrait de cgelitti
Bonjour,
Toute mon expérience se trouve sur les posts "subutex et grossesse", "peur d'en parler", "besoin urgent de vos conseils", où je parle de tout ça et le rôle que mon entourage familial à joué, pas les ami(es)...
delsyd
Portrait de cgelitti
si tu le souhaite, je pourrais te faire partager mon experience, suis un homme de presque 30 ans, fait 17 ans que je fume (canabis), ~14 ans que je prend du chimique, et 10 ans de toxicomanie lourde derriere moi . Ai fait une post-cure y' a un peu plus d' un an, et suis sous substitution depuis 7ans (2 années subutex, 5 ans methadone), mais n' arrive pas a decrocher . Tu peux me contacter sur delsyd@hotmail.fr
Mais excusez moi pour ceux qui pourront se sentir agresser ou choquer, mais je ne tiens pas a poster plus sur ce forum car je le trouve "gerbant de bon sentiment"
perokè d il
Portrait de cgelitti
je souhaite faire le même parcours d'études que toi... C'est pourquoi j'espère pouvoir t'aider avec mon témoignage. En espèrant que tu me donneras des nouvelles de tes résultats sur cette étude.

* mon parcours: j'imagine que tu parles du côté professionel (=études):
je suis entrée en lycée général après avoir très bnien réussi au collège. SAuf que j'ai redoublé ma seconde. Ce qu'il s'est passé, c'est que j'ai appris que mon père était alcolique... et en voyant tous les désiquilibres que cvelà peut entraîner au sein d'une famille, j'ai fini par moi-même être déséquilibrée. La période dela seconde, pour moi, représente l'élargissement de l'esprit, une compréhension bien plus importante que celle que nous pouvions avoir auparravant. Et je me sui mis à fumer (régulièrement mais pas de trop fortes conso.) Et puis une chose en entrainant une autre, j'ai fini tox.
* mon entourage amical est plus que présent. PLusieurs amis ont essayé de me faire arrêter mais ils ont compris que seule moi pouvait y faire quelque chose. IL peuvent t'appuyer dans les moments où le trou noir est plus profond que n'importe quand mais il ne te forceront jamais à arrêter. Pour moi, il s'agit d'un rôle de soutien
* bien sur que le regard des amis influence. Quand on aime... Mais c'est une force supérieure qui nous envahit, une sorte d'égoïsme caché...

J'aimerai bien que tu m'éclaire un peu sur la formation que tu as entammé... Si ça te dit: ririe178@hotmail.com
lula
Portrait de cgelitti
bonjour Helene,

j'ai consommé une grosse dizaine d'année (principalement cannabis à haute dose). Depuis environ deux mois je ne consomme plus.
Je n'ai jamais aborder ce sujet avec la famille, seulement avec quelques amis trés proches et à qui je temoigne d'une grande confiance. Je dirai que ce n'est pas le regard des autres qui t'influence mais celui que tu as sur toi même (et ceci dans l'envie d'arreter ou de consommer!!). C'est maintenant la relation avec la personne qui m'aide qui est trés importante pour moi.
voilà
bon travail de recherche (je sais ce que c'est!!)
astrid
Portrait de cgelitti
jour, toute mon histoire est sur le sujet de "enceinte et papa tox parti". bonne chance
vanessa
Portrait de cgelitti
mon conjoint est actuellement sou traitement de subsitution et j'essaie de l'aider comme je peux. Ses parents sont également présents à ses côtés mais il parle très peu du sujet car il ne veut pas nous inquiéter. Il se culpabilise beaucoup d'avoir eu cette dépendance par rapport à notre histoire de couple et il est vrai que la confiance aura du mal à revenir. Il est suivi par un psycho mais rien dans son histoire personnelle ne présageait ce type de dépendance (stabilité professionnelle, parcours scolaire correct, environnement familial sain et une vie de couple épanouie). Lui même n'arrive pas à expliquer cela.
Sujet vérouillé