Rappels de produits alimentaires : les consommateurs mal informés

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 21 Février 2017 : 15h05
Mis à jour le Mardi 21 Février 2017 : 15h06

Selon l’enquête de l’association CLCV, 77% des consommateurs considèrent qu’ils ne sont pas suffisamment informés sur les rappels de produits. Or chaque année, bactéries pathogènes avec risque d’intoxication alimentaire, présence de corps étrangers, erreur d’étiquetage et autres motivent quelque 100 rappels de produits chaque année.

© Istock

Des produits non conformes et à risque pour le consommateur

Très régulièrement, des produits non conformes, à risques plus ou moins graves pour les consommateurs, sont retirés des rayons des magasins et font l’objet d’un rappel auprès des consommateurs. Mais selon cette enquête, ce dispositif n’est pas assez performant. Plus des trois quarts, des personnes interrogées appréhendent mal le danger qu’ils encourent avec de tels produits non conformes et aimeraient être principalement informées dans les magasins, via des avis de rappels bien visibles dans les rayons et/ou à l’accueil, et par les médias. C’est sans doute la raison pour laquelle ils sont 74% à être prêts à « accepter que les enseignes puissent utiliser des données personnelles via leurs historiques d’achats liés à leur carte de fidélité » afin d’être informé des rappels qui les concernent personnellement.

PUB

Quels sont les risques et les produits les plus souvent concernés par des rappels ?

En 2016, les avis de rappels dans le domaine de l’alimentation ont le plus souvent concerné des produits carnés ou à base de viande (40% des rappels). Dans plus de la moitié des cas, le danger était d’ordre biologique (contamination bactérienne…).

La CLCV a constaté « qu’en dehors des affichettes en magasins et de la diffusion de l’information dans les médias, l’accès aux données concernant les rappels n’était pas aisé (…), les avis étant dispersés sur de nombreux sites » (distributeurs, fabricants, administrations…).

L’association demande une amélioration de la diffusion des avis de rappels et que soit mis en place un site officiel unique qui recenserait l’ensemble des avis de rappels.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 21 Février 2017 : 15h05
Mis à jour le Mardi 21 Février 2017 : 15h06
Source : Association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV), Rappels de produits alimentaires : mal informés, les consommateurs s’exposent à des risques, 20 février 2017.
PUB
PUB