Radon : un danger mortel dans nos maisons

Publié par Carole Equeter, journaliste santé le Lundi 05 Mai 2014 : 10h08
Mis à jour le Lundi 05 Mai 2014 : 14h13
-A +A

Le radon est un gaz radioactif naturellement présent dans tous les sols.

Formé à partir d’uranium, il est capable de migrer à travers les sols et les matériaux de construction. Tirant profit des fissures, des joints de construction ou encore des équipements sanitaires, le radon pénètre à l'intérieur des bâtiments.

Faisons le point sur cet ennemi invisible afin de mieux le combattre : à la chasse au radon pour protéger vos poumons.

Où trouve-t-on le radon ?

Le radon est surtout présent dans certaines régions, les plus fortes concentrations étant observées en Auvergne, en Limousin, en Franche-Comté, en Corse ou encore en Bretagne. 31 départements ont une concentration importante en radon et sont donc « à risque ».

Quels sont les effets du radon sur la santé ?

Depuis 1987, le radon est reconnu comme cancérigène certain par le CIRC (Centre International de la Recherche contre le Cancer). Il est d’ailleurs la substance cancérigène la plus dangereuse dans les habitations, et la deuxième cause de cancer pulmonaire après le tabac.

le radon provoque chaque année en France entre 1 200 et 2 900 décès par cancer du poumon.

L’augmentation du risque est liée au taux et à la durée d’exposition, que ce soit au domicile, à l’école ou sur le lieu de travail. De plus, le risque est accru chez les fumeurs où ses effets sont cumulés à ceux du tabac.

Mesurer le taux de radon

Même si ce gaz échappe à notre perception, il est néanmoins possible de le détecter de façon relativement simple.

Si vous êtes dans un département à risque, vous pouvez mesurer vous-même la présence de radon à l’aide d’un dosimètre (25 euros environ ; la liste des fournisseurs estdisponible auprès de votre DDASS).

En-dessous de 400 Bq/m3, la principale solution est l’aération.

Entre 400 Bq/m3 et 1 000 Bq/m3, il est nécessaire d’entreprendre des travaux simples.

Au delà de 1 000 Bq/m3, des travaux plus importants doivent être entrepris, avec l’aide d’un professionnel du bâtiment si nécessaire

N’hésitez pas à vous renseigner sur la réglementation concernant le radon sur www.sante.gouv.fr.

Publié par Carole Equeter, journaliste santé le Lundi 05 Mai 2014 : 10h08
Mis à jour le Lundi 05 Mai 2014 : 14h13
Source : L’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire. La Région Wallonne (direction générale environnement). Site web www.radonday.be
A lire aussi
Cancer du poumon : quand le radon s'invite à domicile... Publié le 28/05/2007 - 00h00

Le radon est un gaz radioactif naturel responsable de 9% des décès annuels par cancer du poumon en Europe. Ce cancérigène tue des mineurs depuis des siècles. Or il est également présent dans nos habitations, où, même à faibles doses, il se révèle particulièrement dangereux.

Radon : une vingtaine d’enfants exposés à ce gaz radioactif Publié le 28/03/2014 - 14h26

D’importantes concentrations de radon ont été décelées dans une maison située au nord de Limoges, bâtie sur une ancienne exploitation de minerai d’uranium.Les habitants exerçant une activité de garde à domicile, plus d’une vingtaine d’enfants y auraient été exposés entre 2000 et...

L’amiante, un long killer qui tue encore… Publié le 21/01/2015 - 15h22

Depuis son interdiction en 1997, l’amiante continue à tuer car on estime qu’elle provoque 2 200 nouveaux cancers et 1 700 décès chaque année, d’après les chiffres de l’Institut de veille sanitaire (INVS), soit 10 morts par jour. 

Plus d'articles