Radis noir

Publié par Audrey Gast le Mardi 19 Mai 2015 : 15h26
Mis à jour le Mardi 19 Mai 2015 : 15h26
-A +A

Le radis noir (Raphanus sativus var. Niger) est utilisé pour traiter les troubles de la digestion associés à un foie paresseux, à une inflammation vésiculaire ou lors des cures de « détox ».

Le radis noir, racine comestible

Le radis noir est une variété de radis très proche des radis roses ou rouges que nous consommons habituellement ; ils appartiennent tous à l’espèce Raphanus sativus. Le radis noir ne doit pas être confondu avec le raifort (armoracia rusticana), un proche cousin.

Le radis noir était connu et consommé par les Égyptiens et les Romains. Les Chinois le cultivaient déjà il y a 3000 ans. En cuisine comme en phytothérapie, il est consommé pour sa racine. Celle-ci mesure environ 20 cm et se caractérise par sa peau noire et sa chair blanche à la saveur légèrement piquante. Facile à cultiver, on le retrouve aujourd’hui dans bon nombre de potagers.

Des bienfaits sur le foie et la vésicule biliaire

Le radis noir est utilisé en cas de troubles digestifs d’origine hépatique (digestion lente et difficile, migraine hépatique). Il a une action cholérétique (facilite la sécrétion de la bile) et cholagogue (facilite l’évacuation de la bile vers l’intestin). La bile produite par le foie et stockée dans la vésicule biliaire joue un rôle important dans la digestion. Elle participe à l’élimination des toxines par l’organisme.

Le radis noir contient des vitamines C et B, du potassium et des composés soufrés comme les glucosinolates et les isothiocyanates, aux propriétés antibactériennes et protectrices. Il contient également de la raphanine aux vertus antibactériennes.

On recommande particulièrement le radis noir en cas de foie paresseux (insuffisance hépatique), de « crise de foie » ou d’affections hépatiques. Son utilisation est également préconisée en cas de cholécystite (inflammation de la vésicule biliaire), voire de colique hépatique selon avis médical.

Le radis noir aide à nettoyer et à désintoxiquer le foie et peut donc être utilisé efficacement lors des cures « détox » (après les fêtes ou au printemps).

Le radis noir ne doit pas être consommé en cas de lithiase biliaire avec calculs. Les maladies du foie et de la vésicule biliaire doivent faire l’objet d’un suivi médical.

Il est également efficace comme expectorant pour dégager des voies ORL ou respiratoires encombrées.

L’usage du radis noir dans les troubles de la digestion, notamment ceux liés à la vésicule biliaire, est reconnu par la commission E (commission allemande officielle de phytothérapie).

Guide: 

Publié par Audrey Gast le Mardi 19 Mai 2015 : 15h26
Mis à jour le Mardi 19 Mai 2015 : 15h26
A lire aussi
Vésicule biliaire Publié le 15/01/2016 - 12h26

Quelles plantes en cas de troubles de la vésicule biliaire ?  La bile, produite par le foie et stockée dans la vésicule biliaire, est un élément important de la digestion. Les plantes comme le radis noir, l'artichaut ou le boldo peuvent favoriser la production et l’élimination de la bile...

Artichaut Publié le 19/05/2015 - 12h54

Les feuilles d’artichaut (Cynara scolymus) sont utilisées pour les troubles liés à un mauvais fonctionnement du foie, susceptibles d’entraîner une digestion difficile, voire une insuffisance hépatique.

Phytothérapie : se détoxifier avec 4 plantes Publié le 16/03/2015 - 07h00

Les plantes peuvent vous aider à détoxifier votre organisme et à aborder le printemps en forme. Pour purifier votre organisme en éliminant les substances toxiques accumulées durant l’hiver et optimiser le fonctionnement de vos organes, notamment votre système digestif, quelles sont les...

Fumeterre Publié le 07/09/2015 - 14h33

La fumeterre (Fumaria officinalis) est utilisée en cas de digestion difficile et de troubles intestinaux. Elle agit sur la sécrétion biliaire.

Plus d'articles