Les radiofréquences, une technique esthétique contre rides et rondeurs

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 04 Janvier 2010 : 01h00
Mis à jour le Lundi 14 Octobre 2013 : 11h04
-A +A
La radiofréquence est une technique nouvelle qui s'affine progressivement. Elle peut être utilisée pour lisser les rondeurs ou pour traiter le relâchement de la peau. Explications du Dr Catherine De Goursac*, médecin esthétique.

Comment fonctionne la radiofréquence ?

La radiofréquence est une émission d'ondes courtes, dont la fréquence est plus ou moins élevée.

L'autre paramètre important est le nombre de pôles. On parle ainsi de radiofréquence mono polaire, bipolaire, tripolaire et pluripolaire.

Plus on augmente le nombre de pôles, mieux l'énergie est répartie, avec au final une action plus dense. La profondeur de pénétration des ondes joue aussi un rôle majeur : plus le pôle d'émission de radiofréquence est éloigné, plus on agit en profondeur.

  • A chaque changement de pôle, l'énergie cinétique est transformée en chaleur, laquelle va chauffer les tissus. L'objectif est de chauffer en profondeur, sans brûler la superficie, c'est-à-dire la peau.
  • On arrive ainsi à chauffer directement entre 55 et 65°C en profondeur, ce qui permet de stimuler les fibroblastes (renouvellement du derme) dès 55°C et de casser la membrane des adipocytes (cellules graisseuses) à partir de 65°C .

    Donc on peut moduler l’action, soit relisser seulement (par exemple le décolleté ou les joues où la perte graisseuse serait dommage), soit affiner tout en remodelant (par exemple la face interne des cuisses, le petit ventre rond).

  • Cette chaleur remonte ensuite en superficie, pour atteindre 40°C à 42°C au maximum au niveau de la peau, soit une température qui ne brûle pas, qui n'occasionne pas de dégât cutané.

    La température est un facteur à contrôler en permanence : on l'aura bien compris, elle doit être suffisamment élevée en profondeur pour obtenir une bonne efficacité, mais faible en superficie.

  • En pratique, on utilise un gel de glycérine afin de mieux diffuser les radiofréquences.

    Lorsque la température idéale est atteinte en profondeur, on réalise des ronds tout autour de la zone à traiter, pendant au moins 20 minutes.

Les radiofréquences lissent les rides

A la longue, la chaleur stimule les fibroblastes, lesquels vont fabriquer de nouvelles fibres d'élastine et de collagène (néocollagenèse). Parallèlement, la chaleur induit la rétraction des fibres de collagène préexistantes.

L'effet de rétraction est immédiat, donnant un coup d'éclat visible et une meilleure fermeté de la peau. La rétraction se poursuit ensuite dans le temps.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 04 Janvier 2010 : 01h00
Mis à jour le Lundi 14 Octobre 2013 : 11h04
A lire aussi
La radiofréquence, arme anticellulite ? Publié le 06/05/2016 - 11h14

Pour lutter contre la cellulite et les kilos superflus, il existe différentes techniques non invasives qui permettent d’éviter la lipoaspiration. La radiofréquence fait partie de ces techniques qui font fondre la graisse. En matière de minceur et de cellulite, il n’existe pas encore de...

La carboxythérapie au secours du relâchement cutané Publié le 20/07/2009 - 00h00

La carboxythérapie est une technique très ancienne utilisée pour réoxygéner les tissus endommagés (ulcère de la peau, artérite des membres inférieurs...). Ses indications sont aujourd'hui étendues à de nouvelles problématiques purement esthétiques : le relâchement cutané. Le point sur...

Objectif belles fesses : raffermir, remonter et galber ses fessiers Publié le 20/04/2016 - 10h57

Depuis que le monde entier a flashé sur les jolies fesses de Pipa Middleton au mariage de sa sœur la princesse Kate, les croupes sont devenues stars. Dorénavant, on porte les fesses hautes et rebondies. L’aspect sexy de notre arrière-train consiste à marcher en roulant des fesses. Il existe...

Plus d'articles