mary
Portrait de cgelitti
Je vis seule avec ma fille de 10 ans. Depuis quelques mois je la trouvais bizarre et les résultats scolaires étaient en chute libre. Elle m'a avoué hier soir etre victime de raquette à l'école. Il ne s'agit pas encore d'argent mais on lui réclamait ses tee-shirts et toute la journée elle devait les preter aux unes aux autres et endosser les leurs beaucoup moins beaux ; elle devait faire les devoirs des autres sinon plus personne ne lui parlait ; elle devait leur apporter des bonbons, leur donner son compas, son stylo à encre, etc..etc..

Moi je connais bien ma fille et m'étonnais qu'elle perde toujours ses affaires de classe ou qu'elle tache ses vetements. A force de la "cuisiner" elle a finit par craquer hier soir. Je suis aller voir la maitresse ce matin qui m'a dit de ne pas dramatiser et qu'elle allait en parler avec sa classe.

Ma fille et moi meme sommes très perturbées par cette situation. J'ai appelé plusieurs psychologues, mais aucun n'est disponible rapidement.

Si vous avez été confrontés à ce problème pouvez-vous me dire comment vous vous en etes sortis ? Tous vos conseils me seront utiles.

Merci à tous.

mary
Portrait de cgelitti
bonjour moi ma fille a fait des malaise cardiaque a causse de raquette a l'ecole c'est vraiment un scandale de voire sa elle et en ce1 et les parents de l'enfant sen foute cest honteux
Antoine Block
Portrait de cgelitti
Nina,

Ce que vous décrivez ne correspond pas à une
situation de raquette dans la mesure où
- il n'y a pas de violences ni même de menaces de
violences;
- les affaires ne sont pas volées mais seulement
empruntées.

Le problème est plutôt celui de la pression du
groupe qui "force" moralement votre fille à faire ce
qu' elle n'a pas envie de faire. Cela s'apparente à la
dynamique des "bandes" où l'on ne sait plus très
bien qui est victime, qui est complice passif, qui
collabore plus ou moins volontairement à un
comportement de groupe négatif.

Votre fille doit apprendre à dire non, tout
simplement. Bien sûr, il y aura probablement des
conséquences (d'ailleurs bien moins dramatiques
que ce qu'elle peut s'imaginer). Tout au plus
sera-t-elle mise à l'égard de ce groupe-là, mais ne
serait-ce pas finalement la meilleure des choses ?

Pendant une dizaine d'années (en gros entre l'âge
de 10 à 20 ans),les enfants sont extrêmement
sensibles aux marques d'affection et à l'inclusion
dans une "famille". Ils sentent qu'ils sont en train de
prendre leurs distances avec la cellule parentale.
C'est à la fois exaltant (découverte que l'on peut
survivre en dehors de papa-maman) et extrêmement
déstabilisant (perte de repères). Ils vont donc avoir
tendance à vouloir intégrer d'autres groupes pour s'y
structurer, s'y sentir entourés et aimés, d'où le goût
pour la mode, la musique, le sport, les séries TV,
etc. toutes choses qui seront autant de supports de
cohésion et d'identification.

Tout ceci pour dire que, même si elle a le sentiment
que sa "bande" d'amies fait pression sur elle, votre
fille doit prendre conscience du fait que c'est une
pression qu'elle accepte. Elle n'est pas totalement
victime, elle prend part à une relation, sans doute
déséquilibrée mais dans laquelle elle trouve son
compte. Sans quoi, elle dirait ce simple mot : "non".
Elle apprendra à le dire en prenant confiance en
elle. Comment y parvenir ? C'est encore un autre
débat.

Bon courage et ne dramatisez surtout pas. Ces
expériences font partie de la construction du rapport
à l'autre propre à l'adolescence.

Antoine Block.
Nina
Portrait de cgelitti
Merci pour vos messages.
Je suis allée voir la maitresse de ma fille qui a réglé en grosse partie le problème dans la journée.
Effectivement il n'y a pas de violences physiques ni de mauvais esprit dans le groupe. En fait ils font chanter les plus faibles et s'en servent.
Une bonne leçon de morale aux plus forts, une autre leçon de morale aux plus faibles leur faisant comprendre qu'on a aussi le droit de dire non sans pour cela etre moins aimé et je pense que les choses vont s'arranger.
Heureusement la fin de l'année scolaire approche et je vais avoir 2 mois pour m'occuper de ma fille.
Encore merci à ceux qui m'ont répondu.
kiloux
Portrait de cgelitti
bonsoir, j'aurai souhaité savoir auprès de quelle association d'aide un collègien victime de maltraitance psychologique ou de racket peut il s'adresser? (maltraitance entre élèves)
Merci pour tous renseignements pouvant m'aider.
lulu
Portrait de cgelitti
il faut aller à la police.

Martine
Portrait de cgelitti
Nina regarde le post de sandrine " probleme au college"
son fils a été lui aussi victime de rackette.
il faut que tu le denonce rapidement n'attend pas que ça s'agrave.
Sujet vérouillé