houramine
Portrait de cgelitti
Mon pére a un cancer incurable. Le cancérologue lui a dit que dans ce genre de cancer il n'y AVAIT PAS DE SURVIE. Le médecin traitant lui a dit qu'il lui restait 3 mois à vivre...Je voudrais savoir si humainement(et médicalement) c'est normal d'avoir annoncé cela.Comment ca s'est passé pour vous? Ne doit on pas laisser l'espoir au malade jusqu'au bout? Pour qu'il continue a se battre? J'ai vu le dernier scan de mon pére il est pas bon mais cependant la santé de mon pere se maintient. Il y a donc un contraste entre les resultats et la realité. Que faut il penser de l'attitude de tous ces medecins?

Par avance merci de vos réponses.

Florence

Titi
Portrait de cgelitti

Certains malades souhaitent savoir la vérité, c'est peut être le désir de votre père. Cela veut dire que l'oncologue pense que lui ne peut plus rien faire,

Florence pourriez-vous SVP me contacter à: thierry0521@free.fr, j'ai fait un certain nombre de recherches au Canada pour la maman de ma fille, cancer primaire du col de l'utérus, avec récidive au sacrum, déclenchant un cancer des os. Malheureusement le traitement est arrivé trop tard, elle était trop faible. Je ne veux pas vous donner de faux espoirs, mais il y a peut être un protocole à essayer, se sera à vous de voir, je peux vous transmettre par courriel une copie tout le dossier.

Thierry
dessailly
Portrait de cgelitti
bonjour florence j ai ma mere ateinte d un cancer du sacrum et a du mal a marcher et la l oncologue lui aver dit quel aler reprendre la chimio mes toujour pas de nouvel alort on comprent pas comment sa se fait en faite c du a son cancer du sein avec metastase la metastase et venue se poser sur son sacrum et un sur sa cologne vertebrale
claude
Portrait de cgelitti
récidive ou pas. j'ai 3 enfants et bientot 6 petits enfants, j'ai passé un bep en secrétariat comptabilité, a l'origine suis fleuriste, pour pouvoir me battre et adapté mon travail a mon handicap.Quand on est malade on ne voit pas les gens qu'on aime souffrir, on est dans un monde a part, on a des hauts et des bas et on entraine tout le monde dans sa maladie, mais on ne sen rend pas compte. Après chaque personne réagit en fonction de son age, de sa personnalité, mais c'est primordial de sentir sa famille autour de soi. je sais aussi que c'est très difficile, mon ex mari a fuit lui, je me suis donc retrouvée seule avec mes enfants face cette épée de damoklès audessus de ma tete. je ne vou direz que sa: ne baissez pas les bras, battez-vous avec tou l'espoir que vous pouvez avoir,et dites vous bien qu'il peut y avoir pire que vous, et qu'il n'y a que des solutions .bon courage a tous bizous pensez positifffffff

claude
Portrait de cgelitti
bonjour, je ne parler de ce que j'ai ressenti, j'ai 45 ans et j'ai été opérée d'un chondrosarcome de la pointe du rocher en 2000 au cerveau, j'ai fé 2 mois de radiothérapie la plus forte possible, tumeur maligne de type 2voir 3. je suis sortie d' une oprération de 8h avec une paralysie de l'oeil droit. pendant 5 ans j'ai vécu normalement Depuis j'ai le nerf auditif de toucher, le nerf facial commence, je suis devenue sourde a droite et je collectionne les irms, scanners, tep scan, a la timone a marseille. je sais que je sui un cas très rare et on attend de voir s'il ya
florence
Portrait de cgelitti
Je vous remercie de votre proposition mais non ma famille ne sera pas prete pour accepter ce protocole sans avoir de recul.Le cas de mon pére est trés grave et il n'existe pas de traitement...Mon pére et ma mére ne voulaient pas forcement savoir mais on leur a pas laisser le choix, on leur a balancé une"vérité"sans tact ni humanité. Je croyais que les docteurs ne pouvaient pas donner de delai precis et la on leur balance le delai de 3 mois. Qui sont ils pour savoir exactement? Je voudrais aussi rajouter un exemple:j'ai 1 tante elle a 1 cancer generalisé. Les docteurs ont dit a son mari qu'elle allait mourir d'1 jour à l'autre.Cette annonce fut faite le 14 fevrier, à ce jour elle est toujours de ce monde...Alors les docteurs...
Florence
Catz
Portrait de cgelitti
Bonjour,
Tous les médecins ne sont pas comme ça. Je pense qu'il
faut savoir la vérité même si elle n'est pas belle à
entendre. L'instint de l'être humain qui est face à un
cancer est de se battre et si on ne sait pas pourquoi on
a pas la hargne pour le faire. Mon mari n'a que 56 ans
cette année et il est atteint d'un cancer des os qui ne
va pas guérir. La chimio va simplement l'aider à
repousser l'échéance pour lui, pour nous deux...
Durant ces 6 dernières année il s'est déjà battu contre 2
autres cancer "vessie et poumon". S'il n'avait pas su
l'importance du diagnostic je pense qu'il aurait prie ça
d'une autre façon.
Pour celui des os, il n'a pas voulu m'en parler tout de
suite pour ne pas m'inquiété et c'est 6 mois plus tard
que je l'ai appris du médecin en charge du protocole. Mon
mari était à côté de moi et j'ai encaissé retenant mes
larmes et mes cris de désespoir mais c'était dit.
J'ai pleuré, j'en voulais à la terre entière et même à
mon mari pour me l'avoir caché mais c'était dit.
Maintenant je le soutient tout comme les 2 précédents et
j'espère que cette saloperie ralentira suffisamment pour
qu'il puisse connaitre au moins 1 de ses petits enfants.
J'ai perdu ma maman d'un cancer. Elle s'est voilée la
face et n'a fait de la chimio qu'une semaine avant de
partir. Je me pose la question aujourd'hui "et si les
médecins lui avait dit" peut-être que je pourrais pleurer
sur son épaule.
Catherine
dessailly
Portrait de cgelitti
bonjour c quoi que vorte pere souffre t il merci de me repondre et bon courage
monique
Portrait de cgelitti
Laurence,

En Aout 2007, notre mère, à l'aube de ses 68 ans nous a quitté à cause de son cancer des os dont 3 métastases au cerveaux. La maladie a été diagnostiquée lorsque nous l'avons hospitalisée suite à sa clavicule de fracturée. Et c'est lorsque les médecins ont fait les radios qu'ils ont décelé la maladie. La fracture était due à une métastase osseuse. Et elle a du porter une attelle. Biensur s'était irréparable.
Elle a entamé un long combat avec la chimio mais je pense que le traitement n'a fait qu'accélérer et engendrait une grande fatigue et renforcer la maladie. Elle avait peur de s'y rendre, elle pleurait et hurlait dans les ambulances qui l'y conduisaient.
Cette maladie l'a emporté en 6 mois.
Et c'est un 6 aout, que l'hopital nous a appelé, nous ses douzes enfants, pour nous dire qu'elle était dans le comas et qu'il fallait se rendre à son chevet car ils nous ont dit que c'était la FIN. Ce mot est terrible mais c'est vraiment ce qu'ils ont employé en ajoutant "prévoyez les vêtements". Sur ce point je suis d'accord avec vous, les médecins devraient employer et préparer les familles avec un peu plus de diplomacie.
Je n'avais à l'époque que 24 ans et n'ayant déjà plus mon père, décédé en 1999, on m'annoncait qu'on m'enlevait ma MAMAN.
Nous n'avons pas voulu y croire mais elle est bien partie ce jour.
Elle s'est éteinte en présence de ses enfants et depuis elle nous manque térriblement ainsi qu'a ses petits enfants......
marie
Portrait de cgelitti
en 1999 mon pere a eu un cancer du cardia. son cancerologue lui a annonce sans mettre des gants qu'il n'avait tres peu de chance pour sans sortir.3 mois apres il decedait. mon pere se doutait qu'il ne s'en sortirait pas mais il s'est refuse de le savoir. le matin ou j'ai appris qu'il ne lui restait que 10 jours maximimum le docteur me l'a annonce debout dans le couloir de la clinique il n'a pas pris le temps de m'expliquer comment cela pouvait se passer.j'ai change mon pere de clinique trot tard il est decede 4 heures apres son tranfert. dans tout ca ou est la valeur humaine
florence
Portrait de cgelitti
Monique
Ton message me touche beaucoup j' ai beaucoup de tristesse pour toi. Il est vrai que certains docteurs ne sont pas "diplomate" dans leurs propos.De mon coté, mon pére est de nouveau hospitalisé c'est atroce de le voir souffrir et de voir que les médecins ne font rien pour que cela s'arrange.Nous sommes tellement impuissants. Mon pére est un homme courageux il se bat beaucoup mais quand on tombe sur du personnel soignant indifférent et incompétent, on peut pas se battre seul!En plus de cette épreuve personnelle que je vis, j'ai travaillé dans le milieu hospitalier ainsi que dans des maisons de retraite et il est vrai que certains médecins sont inhumains.Pourquoi de tels individus travaillent ils dans le domaine de la santé? C'est atroce de voir comment le monde marche!!!
Florence

Pages

Sujet vérouillé