franceline
Portrait de cgelitti
bonjour j ais 40 ans et suis divorcer,je suis rester fidel 15 ans a un homme violent et qui ma quiter pour une plus jeune mais comment me reconstruire et faire confiance a un homme encore plus personne ne pourra me donner de l amour j aimerais rester dans mes rêves et vroire encore aux conte de fée
franceline
Portrait de cgelitti
Poupet,

tu vas y arriver à te recontruire, d'autant que tu n'étais ni dans un rève, ni dans un conte de fée !

considère comme une chance d'être libérée dès aujourd'hui de cet esclavage douloureux...qui n'aurait fait que te précipiter davantage dans le chagrin et l'amertume. tu n'as rien perdu du tout.

CET homme ne représente pas LES hommes, il y en a plein de tellement sincères, gentils et attentifs..tu vas forcément en rencontrer un qui t'appréciera pour tes qualités et te donnera son affection.

As tu une activité dans la vie, des amis, des proches qui t'aiment ?

Bon courage, tiens bon.

marco
Portrait de cgelitti
bonjour,
tout d'abord je te dis que c'est une bonne chose qu'il soit partit ; la violence faite aux Femmes est inacceptable !!!
Je suis divorcé (elle m'a quitté pour des raisons d'entente globale )et la femme qui partage ma vie maintenant est presque dans le même cas que toi.
Nous nous sommes rencontré par des relations communes et en y croyant toujours .Nous avons les mêmes rêves et les mêmes aspirations à vivre dans le bonheur .
Voilà un petit message d'espoir que je te fais parvenir .
Te dis de ne jamais désespérer et de croire en toi en te reconstruisant par l'expression de ta personnalité (que je suppose baillonnée auparavant par une relation destructrice)
Bon vent .
Adi
Portrait de cgelitti
Bonjour poupet !
Je n'ai que 25 ans, et je suis un homme (je précise, on sait jamais!) et m'étant beaucoup battu pour parvenir à m'ouvrir, je dois absolument te dire une chose : la différence entre une mère, et une femme pour son mari c'est l'auto-responsabilisation, c'est à dire que tu dois apprendre à gerer tes problèmes en priorité, sans avoir à jouer ce rôle souvent illusoire de celle qui va réparer les problèmes des autres, ou protéger ceux qui souffrent, car tu n'es ni la cause, ni la réelle victime.
Comme tu l'as dit, tu es restée fidèle, preuve de stabilité.
Lui s'en va avec une plus jeune, qu'il y a-t-il de stable dans tout ça? C'est rassurant de pouvoir montrer sa "maturité" à plus jeune que soi, mais comme dit Clara, se voiler la face un temps ne suffit pas à se connaître assez, et on retombe dans la réaction violente, et non dans la communication.
Si je peux me permettre un conseil de plus, faire confiance à un homme après l'image que tu as gravé et supporté dans ta mémoire avec une force étonnante, te prouve une chose : c'est l'image d'UN homme que tu dois détruire, d'un être à qui tu as cru ne rien pouvoir donner au vu de ce drame qu'est parfois le divorce, mais bien au contraire, tu as joué ton rôle en te battant, et quel respect je peux porter à une femme telle que toi, car je n'ai pas eu la chance de rencontrer quelqu'un qui était assez forte, même si je la respecte toujours aujourd'hui !
Tu n'es pas dans l'echec, tu as gagné un nouveau regard sur tes désirs et tes espérances profondes, quel cadeau plus précieux que celui-là esperes-tu? Où tu en es, ce n'es certainement pas le retour de la tempête que tu merites, sache-le...

Je reviendrai voir les pitites réponses, et partager peut-être ma petite expérience de la douleur avec toi, si ton coeur fragilisé t'en dit :o)

A bientôt Poupet !
Clara
Portrait de cgelitti
Marco a raison - ce que je me demande c'est comment tu as pu rester fidèle pendant 15 ans à un homme violent.
40 ans est un âge charnière où tout peut arriver. 40 ans c'est encore jeune crois-moi et je me dis tjrs qu'il faut garder espoir quoi qu'il arrive et fait confiance à la providence même si tu dois parfois un peu l'aider.

Je plains l'autre jeunette car le naturel de ton premier bonhomme va bient évidemment se révéler tôt ou tard. En tous cas, surtout, s'il revient, fiche le dehors avec pertes et fracas.

Bon v
Sujet vérouillé