Maym
Portrait de cgelitti
Une amie qui ne dispose pas d'internet souffre d'algodystrophie (diagnostiquée suite à plusieurs bilans médicaux) au genou (elle a 50 ans): outre l'aspect physique invalidant et les douleurs permanents, cela a aussi chez elle des conséquences au niveau du moral, ne voyant ni amélioration avec les traitements, ni une date de guérison...pourrait on me renseigner et méclairer sur cette mlaladie, son évolution et vos témoignages

Merci pour elle !!!!

chris68460
Portrait de cgelitti
bonsoir        &nbsp ;         &nbsp ;         &nbsp ;         &nbsp ;         &nbsp ;    oui ne perder pas courage suite a une fracture de la rotule j ai eu l algodystrophie pendant 3 ans j ai ete opere juin 2009 et a nouveau cet maladie est revenu cela fait 1 mois que je n ai plus rien mais il parait a la moindre chutte ou simplement de se cogner c est reparti je vais a nouveau me faire opere mais je n ai pas choix car je ne supporte plus le materiel vis ect;suite a tout ca je fait beaucoup de depression la souffrance nocturneest terrible suivi des nuits sans dormirj ai un suivi psycoterapie dans un hopital de jour qui me fait enormmement de bien et j oublie quelques heures mes douleurs bien sur ce n est pas une solution COURRAGE
Maym
Portrait de cgelitti

Bonjour, j'ai 22 ans et je souffre d'une algodystrophie au pied depuis 2 ans suite à une mauvaise réception en handball. J'ai écris un blog dans lequel je livre mon témoignage, mes difficultés, mes traitements, mes diagnostics (puisque j'ai eu des récivides). Bon courage à toutes celles et ceux qui souffrent.

Maritchou13
Portrait de cgelitti
Bonsoir Kitty.
Ne perdez pas courage ! L'algodystrophie, j'en ai été victime moi-même en 1988, éépoque où on parlait encore très peu de cette maladie. J'ai énormément souffert ; en plus de ma cécité de naissance j'ai conu tous les stades : marcher très peu, puis fauteuil roulant, puis canne anglaise, et puis... J'estime avec le recul avoir eu de la chance car j'ai été plutot bien soignée, ça n'a duré "que" si j'ose dire, deux ans. Mais dans une autre discussion sur l'algodystrophie sur ce même forum, vous verrez que certains se battent depuis des années et des années... A l'époque je vivais encore en Gironde, et je pense que j'ai été plutôt bien prise en charge par le rumathologue, après avoir vu sans vrai succès mon médecin généraliste puis un médecin du sport. Moi je vous assure que c'est fii et bien fini, même si depuis j'ai eu bien d'autres problèmes, y compris sur ce même pauvre genou déjà fragilisé. Si vous en avez la possibilité, faites-vous prescrire de la rééducation en piscine, je suis persuadée que ça vous ferait beaucoup de bien. Vous pouvez aussi, même si c'est très long et sans doute sûrement un simple appoint, compléter votre traitement avec des granions de cuivre (petites ampoules à faire fondre sous la langue) : c'est un très bon anti-inflammatoire mais attention je crois que ce n'est plus, ou très peu, remboursé, dommage... Sinon, l'acupuncture m'avait fait beaucoup de bien, et puis bien sûr il ne faut pas oublier si votre organisme le supporte, d'enrichir votre alimentation en calcium, voire de vous en faire prescrire : en effet, cette maladie provoque une déminéralisation, ce qui est très mauvais ! Pour ma part, mon expérience de cette maladie est lointaine ; j'ai pris je ne sais combien d'anti-inflammatoires et d'antalgiques, la liste était si longue que j'en ai très certainement oubliés, mais j'ai eu aussi des séances d'acupuncture qui m'ont bien aidée et, chaque fois que j'ai pu avoir l'occasion de me baigner, j'ai remarqué que ça me faisait beaucoup de bien, d'où mon idée de piscine ; idée confirmée longtemps après suite à un autre accident. Et puis, bien sûr, j'ai eu droit aussi à ces horribles piqûres de calcium que je supportais si mal mais pourtant nécessaires... Voilà, je sais, c'est long, c'est déprimant, c'est usant et épuisant, mais si vous êtes prise en charge correctement, vous pouvez aussi en guérir ! C'est ce que je vous souhaite de tout coeur.
Bonne soirée et bien cordialement à tous,
Maritchou13.
Gênny
Portrait de cgelitti
Bonjour
A - algodystrophies secondaires dans environ 2/3 des cas :
cause locale :
un traumatisme (quelques jours ou quelques semaines plus tôt) est le plus souvent en cause, ayant entraîné une entorse ou une fracture, immobilisée ou opérée; mais parfois le choc direct ou indirect avait été très minime sans conséquence immédiate
cause générale : hyperthyroïdie, diabète.

B - algodystrophies primitives dans environ 1/3 des cas :
un terrain "dystonique" avec émotivité et anxiété est trouvé chez certains patients, qui "paraît" être un facteur favorisant

http://www.kine-services.com/kine-services/patho/algo.htm

Voilà le lien..j'espère qu'il vous aidera a n'en savoir un peu plus..
bye bye
Gênny
xxx
kitty
Portrait de cgelitti
bjr
ca fait 3 mois que je subi une algodystrophie en traitement sous morphine!!!je vois un kine qui fait plutot du magnetisme!!et tout ce que je lis sur cette maladie me desole!!car les medecins restent plus que vague a ce sujet!!
jajouka
Portrait de cgelitti
l'algodystrophie est une belle cochonnerie ; mais il faut cesser de croire à la soi-disant "base psychique"... j'avais fait une fracture du poignet nécessitant des broches, le plâtre était fait de façon catastrophique et je me suis retrouvée, en plus de l'algodystrophie, avec une épaule "gelée"... On m'avait prescrit kiné, piqûres de calcium, etc.... je n'ai pas fait de piqûres de calcium, je me suis mise en rage contre la personne qui m'avait serré ce plâtre à l'extrême et que j'ai supporté pendant deux mois, je me suis mise en rage contre le médecin, contre le kiné qui devait agir "doucement" et qui me faisait un mal de chien à chaque fois ; j'ai consulté un microkinésithérapeute (voir les liens sur le web) qui a, en deux séances, donné l'ordre à mon corps de faire le nécessaire pour s'autoguérir (car nous possédons tous en nous un potentiel d'autoguérison) ; j'ai pris chaque jour, pendant + de 6 mois du silicium organique (que j'ai avalé et aussi du gel sur mon poignet) ; je pouvais à peine effleurer les cicatrices que je sautais au plafond, on aurait dit qu'on me passait un courant de 100 000 volts dans le bras ; j'ai fait ma rééducation toute seule, plus d'une heure chaque jour en plongeant la main (que je ne pouvais plus bouger elle non plus) dans l'eau chaude et dans l'eau glacée ; j'ai accroché une écharpe à une tringle à double rideau et je hissais mon bras impotent un tout petit peu plus haut chaque jour ; je transpirais à grosses gouttes mais je persistais ; je me suis efforcée de porter une bouteille au bout de mon bras penchée en deux en faisant des moulinets dans un sens et dans l'autre et au bout de ces huit mois d'acharnement, tout a disparu ...la douleur atroce au bas du pouce, à la cicatrice, la douleur atroce dans l'épaule et le bras qui ne pouvaient plus bouger, les sensations d'électricité. J'ai retrouvé ma mobilité totale, la souplesse de mes doigts (que j'étais obligée de plier avec l'autre main car ils s'y refusaient) ; je me suis aussi obligée à appliquer la méthode Coué " chaque jour, à chaque instant, je vais de mieux en mieux" à haute voix, dès que je le pouvais .... Chaque effort est payant, j'en suis la preuve . Ne vous découragez pas, jamais, et ne croyez surtout pas totalement les médecins qui prescrivent toutes sortes de médocs qui vont vous polluer l'organisme ... Haut les coeurs !!!
tictox
Portrait de cgelitti

Hello

J ai actuellement le même problème que vous   j aurais tellement aimer  en parler avec vous

Pouvez vous me donner votre numéro de téléphone pour que je vous appelle SVP     MERCI

Mon numéro  0682507065

Sujet vérouillé