• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    0 avis
  • Commentaires (0)

Quelles couches pour bébé ? Jetables, écologiques ou lavables ?

Quelles couches pour bébé ? Jetables, écologiques ou lavables ?La peau des fesses de bébé est extrêmement fragile. Fine et perméable, elle absorbe beaucoup plus les substances chimiques que la peau d'un adulte. Le choix des couches est donc primordial. Que penser des couches jetables classiques, des couches jetables écologiques et enfin des couches lavables ?

Chacun ses idées et ses convictions, à chacun aussi sa façon de se mettre au vert, avec ou sans bébé. Concernant les couches, avec l'arrivée des versions écologiques et des couches lavables, il est difficile de se faire une idée claire. Voici les quelques éléments à connaître pour faire son choix : coût, impact écologique et sur la santé de bébé.

L'impact des différents types de couche sur la santé de bébé


Les couches jetables ont l'inconvénient de mettre la peau des fesses de bébé en contact avec de nombreux produits chimiques (utilisés pour obtenir différentes propriétés de textures, absorption, capteurs d'odeurs, etc.). Ceux-ci ne sont pas présents dans les couches jetables écologiques, offrant alors une meilleure protection contre les irritations. Quant aux couches lavables, elles permettent en plus à la peau de mieux respirer, diminuant le risque d'érythème fessier.

L'impact écologique des couches jetables et lavables


La fabrication des couches jetables classiques nécessite une grande quantité d'eau, d'énergie et de matières premières (pétrole, cellulose), et leur utilisation génère une quantité très importante de déchets. Rappel : il faut compter quelque 2000 couches par an par bébé ! A base de produits naturels, la fabrication des couches jetables écologiques recourt à de la cellulose non blanchie. Quant aux déchets, ils sont biodégradables. Encore mieux, les couches lavables ne génèrent aucun déchet. A noter que les couches en bambou sont les moins polluantes (versus couches en coton) et naturellement antibactériennes, garantissant une couche saine et sans odeur. Il existe également des papiers de protection pouvant se rajouter à l'intérieur de la couche pour récupérer les selles et les jeter dans les toilettes. On peut ainsi réduire la fréquence des lavages des couches. A savoir enfin, les couches lavables ne sont parfois pas suffisamment absorbantes pour la nuit, période durant laquelle il faudra donc les remplacer par des couches jetables.

Article publié par Isabelle Eustache le 15/02/2010

Sources : Le petit guide vert des bio-bébés, Association santé environnement France.

Trouvez-vous cet article intéressant ?