Quelle destination pour vos vacances avec bébé ? Votre check-list

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Mardi 24 Mars 2015 : 18h37
Mis à jour le Lundi 20 Juin 2016 : 17h20

Avec ou sans enfants, pour vous, qui dit vacances dit dépaysement ? Ce n’est pas un problème. Même avec des bébés de moins d’un an, il est possible de partir en vacances… mais comment choisir sa destination ?

© Istock

La destination choisie est-elle dangereuse pour les bébés ?

L’homme a colonisé toute la planète… Donc les bébés aussi, par définition. En théorie, il n’y a pas de destination complètement inaccessible, même pour les plus petits. Mais les médecins déconseillent tout de même certaines zones. Ainsi, l’altitude est mauvaise pour les bébés, qui sont plus susceptibles au mal des montagnes que les adultes. On déconseille classiquement de dépasser 1800 mètres avec un jeune enfant et encore, après s’être assuré qu’il n’est ni anémié, ni porteur d’une malformation cardiaque. Attention enfin aux montées trop brutales : le téléphérique par exemple, peut provoquer une otite très douloureuse et n’est donc pas conseillé avant 3 ans.

Par ailleurs, il faut faire attention aux maladies endémiques dans la destination où l’on souhaite se rendre. Certaines demandent des vaccins mais ils ne sont pas tous accessibles pour les plus petits... il est alors déconseillé de partir avec un bébé dans une zone où la maladie est présente. Il est encore plus aberrant de prendre des risques avec la santé d’un bébé quand il s’agit d’un voyage à but touristique…

La destination offre-t-elle des infrastructures de santé correctes ?

La question est un peu plus compliquée qu’elle n’en a l’air. Le site du Ministère des affaires étrangères vous offrira pour chaque destination un avis sur la qualité des services médicaux et les assurances à souscrire. Mais il faut aussi tenir compte d'autres facteurs complémentaires :

  • La distance entre votre destination précise et les services de santé les plus proches : si l’hôpital le plus proche offre des soins de très grande qualité, mais que vous devez conduire pendant 4 heures sur des routes abîmées pour y arriver si vos enfants tombent malades, essayez de vous rapprocher un peu !
  • Par ailleurs, la possibilité de communiquer avec les soignants est importante aussi. Renseignez-vous sur les langues les plus souvent parlées dans le pays.
  • Enfin, les traitements prévus en cas de maladie infectieuse locale contractée, faute d’avoir pu protéger préventivement son enfant, ont-ils été testés en pédiatrie ? Ce n’est pas parce que vous logez dans un 5 étoiles que les moustiques vont être plus regardants avant de vous piquer et ce n’est pas parce que des traitements existent qu’ils peuvent être administrés aux enfants.
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Mardi 24 Mars 2015 : 18h37
Mis à jour le Lundi 20 Juin 2016 : 17h20
Source : Ministère des affaires étrangères, http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/. 
A lire aussi
Comment remplir ma pharmacie de vacances ?Publié le 02/07/2003 - 00h00

Si emporter de la crème solaire est un réflexe lorsque l'on part en vacances, il n'en va pas de même pour les sparadraps et autres antidiarrhéiques. Pourtant, une trousse de pharmacie soigneusement garnie est indispensable…

Plus d'articles