• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    21 avis
  • Témoignages (0)

Quel est le rôle des hormones sur la sexualité ? 12 points pour vous éclairer !

Quel est le rôle des hormones sur la sexualité ? 12 points pour vous éclairer !

Nos hormones agissent sur notre humeur, mais aussi sur notre désir, notre plaisir et notre sexualité en général.

Voici des explications pour vous aider à mieux comprendre l'effet de ces hormones.

 

 

 

1.  Une femme a-t-elle, tout comme un homme, besoin de testostérone pour ressentir du désir sexuel ?

  • Oui

La testostérone est indispensable à la survenue du désir féminin. Elle est pourtant considérée comme l'hormone mâle. Car elle fait pousser les poils chez les hommes... et chez les femmes aussi. C'est pour cela qu'à la puberté, des poils poussent sur leur pubis et sous leurs aisselles. Et cette hormone du désir leur est aussi très utile !

 

2. Les lectures érotiques, la pratique sexuelle, la vue d'une scène érotique ont-elles tendance à faire monter la testostérone, et donc à augmenter le désir sexuel ?

  • Oui

La vie fantasmatique intérieure, l'imaginaire érotique, les pensées coquines ont une action physique et pas seulement psychologiques : elles stimulent la fabrication de testostérone, chez l'homme comme chez la femme, et participent donc au maintien du désir sexuel.

 

3. Un problème hormonal peut-il empêcher un homme qui a vraiment du désir d'avoir une érection ?

  • Non

Un problème hormonal peut vraiment empêcher un homme d'avoir des érections, même s'il éprouve du désir. Deux cas sont à dépister par le médecin : le manque de testostérone qui empêche l'érection et la hausse de la prolactine, hormone qui bloquerait elle aussi l'érection.

 

4. Une femme éprouve-t-elle plus de désir sexuel, juste au moment de son ovulation et les jours qui précèdent, à cause de ses hormones à ce moment du cycle ?

  • Oui

Les jours de plus grand désir chez la femme sont ceux qui précèdent l'ovulation. C'est normal, ce sont les jours de plus grande fertilité. Il existe à ce moment un pic hormonal d'estrogènes qui peut expliquer ce désir plus présent.

 

5. Une femme qui vient d'accoucher depuis peu éprouve-t-elle moins de désir à cause de la montée de l'hormone prolactine ?

  • Oui

La prolactine est une hormone qui se manifeste juste après l'accouchement, pour déclencher la montée laiteuse. C'est une hormone " prococooning " et antidésir. Il est donc normal et naturel qu'une femme n'éprouve que très peu de désir pendant les mois qui suivent la naissance de son enfant.

 

6. L'hormone qui provoque l'orgasme est l'ocytocine, est-elle la même que celle qui est à l'origine des contractions de l'accouchement ?

  • Oui

L'ocytocine est une hormone qui lorsqu'elle arrive dans le sang, est active environ trois minutes seulement. C'est elle qui déclenche les contractions de l'accouchement et c'est elle aussi qui déclenche la mécanique de l'orgasme chez l'homme comme chez la femme ! C'est une hormone polyvalente !

 

7. Un homme a-t-il toujours plus de désir qu'une femme car il fabrique plus de testostérone ?

  • Non

Les hommes ont plus de testostérone que les femmes. Cela n'a aucune relation avec l'intensité du désir. En effet, le corps féminin est beaucoup plus sensible à la testostérone que celui d'un homme. Il lui en faut donc nettement moins pour éprouver un désir aussi puissant !

 

8. Il arrive qu'un homme ait trop de prolactine dans le sang : n'a-t-il alors plus tellement de désir sexuel ?

  • Oui

Parfois, à cause d'une tumeur bénigne, la prolactine peut anormalement s'élever chez un homme. Il aura alors des problèmes d'érection souvent associés à une baisse de son désir sexuel. Et cela doit se soigner !

 

9. Toutes les anomalies hormonales peuvent-elles avoir une incidence sur la sexualité (diabète, problèmes de thyroïde, des glandes surrénales...) ?

  • Oui

Toutes les maladies qui perturbent les hormones peuvent agir sur la sexualité. En effet, la plupart des hormones interagissent les unes sur les autres. Quand l'équilibre est rompu, cela retentit souvent sur la sexualité.

 

10. A la ménopause, si les femmes ont souvent une sécheresse vaginale, est-ce à cause d'une diminution de leurs estrogènes et non d'une baisse du désir sexuel ?

  • Oui

Au moment de la ménopause, les femmes subissent une chute rapide de l'hormone estrogène. Cela explique la sécheresse vaginale qui peut survenir. Cette situation n'est pas liée à une baisse de désir, mais à cette diminution des estrogènes.

 

11. Les hommes n'ont-ils jamais de baisse de désir sexuel car l'andropause n'existe pas ?

  • Non.

L'andropause existe pour l'homme, même si tous les hommes ne la subissent pas. Il s'agit d'une diminution de l'hormone testostérone qui peut entraîner une fatigue, une somnolence, un manque d'énergie et une diminution du désir sexuel.

 

12. Chez les femmes, la pilule contre l'acné a-t-elle un effet particulièrement positif sur le manque de désir sexuel ?

  • Non.

La pilule contre l'acné ayant un effet anti-testostérone est très efficace. Le problème, c'est qu'elle entraîne souvent aussi d'importantes baisses du désir sexuel.

Mis à jour par Isabelle Eustache le 20/05/2014
Créé initialement par le 01/09/2004

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus