contreprescription
Portrait de cgelitti
Bonjour

moi je fais un sondage sur le ritalin car mon conjoint n'a jamais été d accord a ce que je donne du ritalin a son fils ,il a 15ans maintenant.

Nous avons eut la garde de son fils quand il avait 8ans et nous ne connaissions pas du tout le R I T A L I N

sa mere lui en donnait depuis l'age de 5ans.Alors

quand son fils est venu vivre avec nous ,au début,on ne lui en a pas donné,mais ca n a pas été long que les professeurs nous ont appellés et conseillés et le médecin aussi d ailleur .

A la longue ..j ai appris a reconnaitre le comportement avec le médicament ou sans le médicament et j ai vu l importance de le prendre quand il le faut,pour le bien-etre de l enfant.Son garcon a les 3 signes du TDAH:L INNATTENTION L IMPULSIVITÉ ET L HYPERACTIVITÉ donc c est un garcon qui n arrive pas a rester attentif,qui agit sans penser,et qui a de la difficulté a rester en place ..pour l aider je pense qu il est tres important qu il prenne sa médication.

L'été dernier ,on a essayé un produit naturel,ca avait l air tres bien de MIVITON ,mais quand les classes ont commencée ..oups il est redevenu tres agité et dérangeant ,CE N ÉTAIT PAS SUFFISANT!!!!ON a dut recommencé le R I T A L I N .

En vivant avec son fils j ai appris a connaitre la nécessité du R I T A L I N..MAIS MON CONJOINT NE VEUX TOUJOURS RIEN SAVOIR DE CE MÉDICAMENT,IL DIT QUE C EST DE LA DROGUE..alors aidez-nous s il vous plait ,a mieux comprendre les effets du R I T A L I N.

MERCI ALP de johanne de Panda Drummond

thierry
Portrait de cgelitti
Avez vous fait mesurer le champ vibratoire le votre lieu de vie, cela suffit à dérégler les 70% d'eau dont votre enfant est constitué.
lise
Portrait de cgelitti
j'ai un garcon de 9 ans qui a de tres gros problème même si cela ne parait pas tout le temps il faut vivre avec ses enfants pour comprendre comment ils sont malade. il est TDAH oppositionnel à l'adulte et impulsivité prédominente quel combat pour mon fils je commence à lui donner du ritalin après 4 ans de bataille avec l'école
lilie
Portrait de cgelitti
Je tiens a répondre que évidement les médicaments ne sont peut etre pas toujours la solution a tout mais dans le cas de nos enfants pour le moment c'est la seule solution pour qu'ils s'épanouissent comme les autres enfants.Evidement dans le temps la ritaline n'existait pas et malheureusement pour ces enfants là, la seule solution était de les placer dans des centres et considérés comme des enfants anormaux. Quel bel avenir pour eux!!! Désolé pour les gens que ça dérange que nos enfants soient soignés mais en ce qui me concerne, je sais que mon fils a besoin de sa ritaline tous les jours et pour son bien être et avant tout parce que je suis une maman qui aime son enfant, je continuerai a lui donner le temps qu'il faudra.
lola el duende
Portrait de cgelitti
la ritaline est un excellent produit...pour les laboratoires car à l'instar de la grande distribution, le marché s'intéresse à nos chères têtes blondes. On crée un besoin puis une offre de produit. Comme la publicité dit que c'est donné de façon confidentielle à un petit nombre, tout le monde se rue sur le produit. Faites partager les tâches ménagères aux enfants (un euro par tâche), un sou s'ils contribuent, sortez-les 2 fois par jour si possible, invitez des petits copains, et mettez un grand coup de massue sur la télé et les écrans. Essayez!
carla7
Portrait de cgelitti
Je suis bien placée pour savoir que l'EN ne vous informe en rien, puisque chaque année je diffuse l'info aux enseignants de mon fils. C'est là qu'en tant que parent on fait vite la différence. Il y a ceux qui se documentent et les autres.
Certains sites donnent des info extrêmement utiles aux parents mais aussi aux enseignants.
l'asso Hypsos (suisse), Panda(québéc) et HyperSupers (france) vous apporterons toutes les info que vous souhaitez.
Et puis je suis d'accord avec vous : on ne peut pas demander à un enseignant de gérer un hyperactif (un vrai) sans l'aide du traitement. C'est tout simplement infernal et ingérable.
Ceux qui s'en sortent sans traitement, sont légèrement atteints ou ne sont pas hyperactifs au sens neurologique du terme. C'est tout.
Et puis il faut toujours se demander ce qu'il adviendra de l'enfant s'il ne peut pas faire ses apprentissages scolaires de base. Pour ma part, je m'occupe de tous ces exclus de la scolarité qui se retrouvent souvent au RMI.
A chacun de réfléchir à la question : faut-il les traiter et leur donner plus de chances d'avoir un métier. Ou faut-il parce que certains ont diabolisé le traitement (en général ceux-là sont rarement concernés)se résigner à ce qu'ils aient une existence marginale et très difficile..
Enfin, je trouve toujours extraordinaire l'attitude que l'on a à l'égard du traitement. TOUS LES MEDICAMENTS SANS EXCEPTION SONT DES TOXIQUES. Celui là ne l'est ni plus ni moins qu'un autre. Il faut et il suffit que le diagnostic ait été correctement posé au départ.
Pour ce qui vous concerne, je vous souhaite une bonne continuation et je pense que votre élève a beaucoup de chance de vous avoir comme enseignante.

[QUOTE=brigitte] bonjour,
je n'ai pas d'enfant hyperactif, je suis venue sur ce site pour trouver des réponses car j'ai un élève hyperactif et que je sens qu'il souffre.
Dire que le milieu scolaire est fermé n'est pas vrai, simplement vous avez tous un ou deux enfants à gérer, et ce sont les vôtres, vous les aimez. Nous, nous en avons 25 ou plus, nous les aimons aussi mais nous ne pouvons pas nous occuper uniquement des enfants hyperactifs et nous ne pouvons pas non plus délaisser les autres, qui le vivent mal.
Mon élève est sous ritaline, ça lui fait du bien, on le voit bien quand il l'oublie, mais moi ça me fait un peu peur pour lui. Il n'empêche que le facteur affectif joue énormément, selon les cours et les profs, il n'est pas le même.
par ailleurs, sachez bien que l'éducation nationale ne forme pas les enseignants pour ces problèmes là, nous sommes obligés d'aller chercher l'information où nous pouvons et faire le tri entre les vrais hyperactifs et les autres. Pour cela, un diagnostic posé par un médecin nous est très utile et il crédibilise les parents.
bon courage à tous[/QUOTE]
cécile
Portrait de cgelitti
Alors là je te dis que je ne comprend pas et que tu dis des bêtises car la ritaline est à la base un excitant et si tu le donne à une personne qui n'est pas hyper active ça va faire le contraire et surtout je ne comprend qu'un médecin puisse te préscrire ce médicament alors que tu as des enfants non malade,là franchement chacun fait ce qu'il veut de sa vie mais donner un tel traitement à un enfant juste pour qu'il soit sage non pas d'accord !! Nous ne sommes pas en Amérique et puis je pense que si vraiment tes enfants se tiennent tranquille avec le traitement c'est qu'ils sont hyper actif d'un coté!!!!
chantal
Portrait de cgelitti
[QUOTE=marianne] Je suis mère d`un enfant hyperactif et enseignante à la fois. je trouve cela si dommage que de pauvres enfants souffrent de déficit d`attention et que leur parents refusent de les soigner!!!! à la limite c`est de la négligeance. Informez-vous auX spécialistes et non à votre voisine!! Mon fils souffrait d`un baisse d`estime de soi, il accumulait des reproches, des retenues car il ne travaillait pas comme les autres .... (mon fils a une intelligence supérieure à la normale) maintenant il est comme tout le monde: aucun problème de comportement, il travaille bien et vite et il a refait son estime de lui et NOUS SOMMES TRÈS FIERS D`AVOIR AGIT AINSI POUR L`AIDER!! Rien n`est plus triste que de laisser ces enfants sans aide....[/QUOTE]
sylvie
Portrait de cgelitti
réponse au message du 11.08.04
Tout d'abord, je suis désolée de vous décevoir, mais je ne suis pas journaliste, et n'appartient pas au milieu médical.
Je n'oublie que chaque enfant est unique, la meilleure preuve que je puisse apporter est que mon deuxième fils ne souffre pas des mêmes troubles dont a souffert son frère.
Je ne doute pas que les médecins puissent se sentir impuissants ou avoir des doutes, mais je suis convaincue que la foi qui les anime balaie tout le reste et les aide à avancer et à nous faire avancer.
Je ne juge aucune expérience, car j'ai trop souffert du regard des autres sur mon fils,du reste si mon fils a pris de la ritaline, je sais pour l'avoir tenté , que sur des formes légères d'hyperactivité, le café au lait le matin, et le coca le soir permettent d'éviter les effets rebonds.
Je n'attend aucune récompense ni sur ce forum ni ailleurs.Et comme vous je ne pense pas que le parent idéal existe.
Si je vous ai blessé, je vous prie de m'excuser, mais le mot consterné, me semble un peu fort!
milenem
Portrait de cgelitti
reponse à aaaaaane 16 mai 2005
Bonjour
J'ai mon fils de 5Ans qui est agité en classe de maternelle
la maitresse nous dit qu'il a un problème de comportement
a la maison c'est pas tous les jours facil mais on y arrive
c'est surtout à l'ecole que ça dérange
ce que je recherche c'est des conseils comment gérer mon enfant qu'il me semble pour moi est agité.
lise
Portrait de cgelitti
super si ca va mieux tu as été attentive a la médication:)
tu va pouvoir prendre un peu de répis:)

mois j'attend encore le rapport :(

nathy

Pages

Sujet vérouillé