Quand les statines protègent aussi des cancers

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 01 Juillet 2005 : 02h00
-A +A
Tous les patients ayant fait un infarctus doivent être mis sous statine, ces médicaments qui, en abaissant le cholestérol, réduisent de manière importante les taux de rechutes. Les années 2004 et 2005 sont à graver dans une pierre blanche pour ceux qui prennent ces médicaments : ils réduisent également presque tous les cancers.

Les statines sont décidément des médicaments exceptionnels. Il y a 20 ans, on démontrait qu'ils diminuaient le cholestérol, et il y a 10 ans, qu'ils augmentaient de manière importante la survie chez les patients traités pour un infarctus ou pour un cholestérol trop élevé. Aujourd'hui, nous sommes en train de démontrer qu'ils sont aussi capables de prévenir les cancers

Pourtant, ce n'était pas gagné ! En effet, on a longtemps craint que les statines puissent augmenter le nombre des cancers. Ce risque a définitivement été écarté depuis la publication des résultats de l'étude 4S, montrant qu'au contraire tous les cancers avaient tendance à baisser.

Et depuis, les études ne cessent de se rajouter les unes aux autres, pour confirmer l'effet protecteur des statines et il ne s'agit pas de petites baisses. Jugez plutôt l'importance des derniers résultats publiés lors de deux congrès nord américains (Asco et Digestive Disease Week) :

  • Cancer du poumon : - 48%
  • Cancer du sein : - 50%
  • Cancer de la prostate : - 54%
  • Cancer de l'oesophage : - 56%
  • Cancer du pancréas : - 59%

D'autres études avaient auparavant montré des résultats similaires pour les cancers du côlon. Autrement dit, les statines seraient efficaces en prévention de tous les principaux cancers

Autre bonne nouvelle pour ceux qui prennent des statines : il semblerait que l'effet bénéfique soit proportionnel à la durée de traitement. Ceci a été observé pour le cancer de la prostate, dont les diminutions dépendent du nombre d'années de traitement :

  • 27% pour 1 à 2 ans,
  • 58% pour 2 à 3 ans,
  • 70% pour 3 à 4 ans,
  • 89% pour plus de 4 ans.

Ces résultats devraient encourager ceux qui prennent des statines pour leur coeur, à continuer à bien les prendre dans le cadre d'une prévention plus globale.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 01 Juillet 2005 : 02h00
A lire aussi
Plus d'articles