Quand les cosmétiques agressent la peau...

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 02 Mai 2005 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 03 Mars 2016 : 16h45
-A +A

La peau de 15 à 20% des Français est mise à rude épreuve : irritation, intolérance, eczéma...… Dans certains cas, il s'agit de réactions à des produits cosmétiques agressifs, dans d'autres, une allergie est en cause. Si les tests cutanés permettent souvent d'identifier le composant incriminé, il faut reconnaître que la composition de nos produits de beauté brouille rapidement les pistes, de par leur complexité.

La peau peut réagir de différentes façons. Le plus souvent, les symptômes et le siège des lésions orientent sur la nature de la réaction et sur le produit en cause. Par exemple, en cas d'eczéma localisé sur les paupières, les crèmes de jour, le maquillage, les collyres, les vernis à ongles, les parfums et les teintures sont souvent incriminés. Si les lèvres sont atteintes, on s'oriente plutôt vers les sticks à lèvres. De toute façon, tous les produits utilisés par le patient sont passés en revue et sont testés. On distingue trois types réactions :Dermite d'irritation : sensation de brûlure, tiraillement ou picotement intense, sont le plus souvent liés à l'utilisation de substances agressives (savons, shampoings, produits ménagers, crèmes antivieillissement), l'urée ou le propylène glycol. Mais la dermite d'irritation est sans composante allergique. Eczéma de contact : le prurit (démangeaisons) est toujours présent. Qu'il soit dû à un contact direct, à un produit utilisé par le conjoint ou aéroporté, l'eczéma de contact fait suite à une période de sensibilisation, durant parfois plusieurs années.Urticaire de contact : des protéines alimentaires (arachide ou sésame) sont souvent en cause, mais certains cosmétiques peuvent également en contenir.

Quels sont les allergènes en cause ?

Les parfums sont les premiers allergènes responsables d'une allergie de contact aux cosmétiques : fragrancemix, baume du Pérou, colophane et dans les huiles essentielles, huile de canaga, d'ylang ylang, rose de Bulgarie, lavande, jasmin, vanille, amande douce, santalLes conservateurs sont aussi souvent incriminés : méthylchloroisothiazolinone (Kathon CG), association phénoxyéthanol et méthyldibromoglutaronitrile (Euxyl K4Ooà, parabens, formaldéhyde et libérateurs de formol (Quaternium 15, imidazolidinyl urée (Germall 115), diazolidinyl urée (Germall II), bronopol, DMDM hydantoïne, triclosan, chloracétamide, chlorhexidine, thiomersal, chlorie de benzalkonium).Les excipients sont également en cause : lanoline, Amerchol L101, propylène glycol, cocamidopropylbétaïne, antioxydants, colorants capillaires (paraphénylène diamine : PPD), résines des vernis et filtres solaires.

Dans tous les cas, des tests seront nécessaires pour identifier la substance en cause. Ce sont généralement des tests cutanés répétés, à lecture échelonnée dans le temps.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 02 Mai 2005 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 03 Mars 2016 : 16h45
Source : Le Quotidien du médecin, FMC, 19 avril 2005.
A lire aussi
Cosmétiques : irritation ou allergie ? Publié le 19/03/2007 - 00h00

Les cosmétiques entraînent des réactions cutanées chez 15 à 20% de la population : irritation, eczéma, dermite allergique. Quels sont les produits les plus à risque ? Comment différencier une réaction d'irritation d'une dermite allergique ? Quels sont les tests pour le diagnostic ?

Maquillage des yeux sensibles, allergies : bien choisir ses produits Publié le 19/05/2014 - 09h00

Mettre son regard en valeur est un geste beauté auquel s’adonnent la plupart des femmes.Mais aujourd’hui nombre d’entre elles souffrent d’allergies et d’irritations.Faut-il pour autant renoncer à se faire des yeux de biche ?Comment bien choisir son maquillage pour protéger ses yeux...

Allergies de contact : les bons réflexes Publié le 20/04/2015 - 07h00

Il va falloir ruser pour un chassé-croisé avec les allergènes… À vous d’adopter la bonne stratégie pour limiter l’apparition des symptômes. Le moyen le plus sûr de ne pas déclencher de réaction allergique reste l’éviction. Mais pour éviter le contact avec l’allergène...

Allergie Publié le 03/09/2001 - 00h00

L'allergie est une réaction d'intolérance à une substance étrangère.Lorsque cette substance entre en contact avec l'organisme, elle déclenche la production d'histamine dans le sang (l'histamine est une molécule cousine de l'adrénaline et de la sérotonine, entre autres). C'est l'histamine...

Plus d'articles