Qu'est-ce que le syndrome prémenstruel ?

Publié par Genovefa Etienne, journaliste santé le Vendredi 14 Octobre 2005 : 02h00
Mis à jour le Mardi 03 Mai 2016 : 16h23
-A +A
Nombreuses sont les femmes qui souffrent d'un syndrome prémenstruel.
Il y a encore trente ans, personne n'en parlait ni même ne s'en souciait. Ce n'est que tout récemment que la médecine a tenté de trouver une explication à ce phénomène et d'y remédier afin d'améliorer le confort de vie de celles qui s'en plaignent.

Des symptômes à caractère cyclique

Le syndrome prémenstruel (en abrégé SPM) désigne l'ensemble des manifestations psychiques et psychologiques survenant quelques jours avant les règles, qui varient d'une femme à l'autre et peuvent, chez certaines d'entre elles, constituer une gêne importante. Il peut s'agir d'irritabilité, de fatigue, d'anxiété ou de troubles physiques tels que des migraines, des vertiges, des ennuis digestifs, des insomnies, une congestion mammaire (tension des seins), des douleurs abdominales, des jambes lourdes, un gain de poids, autant de désagréments qui disparaissent avec l'arrivée des règles, vécue souvent comme un soulagement. Ce syndrome, assez complexe, pourrait avoir pour explication un déséquilibre hormonal, à savoir un excès d'oestrogènes et un manque de progestérone.

Syndrome prémenstruel : des solutions au cas par cas

Le traitement doit être adapté à la personnalité de chaque femme et en fonction des maux dont elle se plaint. Si les malaises et symptômes sont importants, on recourt parfois à des solutions hormonales, à des anti-inflammatoires, des diurétiques, des anxiolitiques, des antidépresseurs. Mais, dans la plupart des cas, les symptômes peuvent être soulagés par une meilleure hygiène de vie.

Limitez les facteurs de stress en pratiquant un exercice physique régulier ou en faisant des séances de relaxation (yoga, massages).

La semaine précédant les règles, diminuez votre consommation d'excitants (café, thé), qui augmentent l'irritabilité, d'alcool et de sel (qui aggravent la rétention d'eau).

Mangez beaucoup de fruits et de légumes, et des aliments riches en calcium, magnésium et vitamines B6 (qui joue un rôle important sur l'équilibre hormonal) et en vitamine A (active sur la tension mammaire douloureuse).

Enfin, les vertus de l'huile d'onagre contre les désagréments du syndrome prémenstruel ont également été démontrées.

Publié par Genovefa Etienne, journaliste santé le Vendredi 14 Octobre 2005 : 02h00
Mis à jour le Mardi 03 Mai 2016 : 16h23
A lire aussi
Le syndrome prémenstruel n'est plus une fatalité ! Publié le 09/07/2001 - 00h00

Nombreuses sont les femmes à connaître un syndrome prémenstruel. Il se caractérise par un ensemble de symptômes évocateurs et récurrents, qui surviennent au cours de la semaine qui précède les règles : les seins deviennent tendus, voire douloureux, le ventre est ballonné, les jambes sont...

1001 bonnes raisons de consommer du magnésium Publié le 04/03/2011 - 10h52

Le magnésium est un élément minéral indispensable à notre organisme. Il participe à plus de 300 réactions chimiques… Autant dire qu’un manque de magnésium peut avoir de multiples répercussions. Inversement, une complémentation en magnésium peut se révéler utile pour surmonter...

Plus d'articles