Qu'est-ce que l'incontinence urinaire par impériosité ?

Publié par Dr Mickael Dahan, urologue à Tenon le Lundi 05 Mai 2008 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 08 Juillet 2015 : 16h37
-A +A

L'incontinence urinaire par impériosité est caractérisée par une fuite involontaire d'urine, accompagnée ou immédiatement précédée d'un besoin urgent et irrépressible d'uriner Résultat : une miction ne pouvant être différée et retenue.

L'incontinence urinaire par impériosité est-elle fréquente ?

Dans la population féminine, la prévalence de l'incontinence urinaire varie selon les études de 10 à 57%. Cette prévalence augmente avec l'âge.

A partir de plusieurs milliers de questionnaires, une étude norvégienne (étude EPICONT) a permis d'établir la prévalence de l'incontinence urinaire par classe d'âge. Il est ainsi ressorti que :

  • 12% des femmes de 20 à 29 ans souffrent d'incontinence,

  • 25 % des femmes de 60 à 69 ans souffrent d'incontinence,

  • 32% des femmes de plus de 80 ans souffrent d'incontinence.

Au sein des patientes incontinentes, tout âges confondus, 10 à 20% présentent une incontinence urinaire par impériosité.

Quelles sont les causes de l'incontinence urinaire par impériosité ?

Des contractions anormales de la vessie pendant le remplissage de la vessie sont à l'origine de ces fuites.

Ces contractions surviennent alors que la vessie est peu remplie. Le sphincter urétral reste correctement fermé, mais la pression dans la vessie devient supérieure à la pression du sphincter urétral.

Le verrou du sphincter urétral est donc forcé et l'urine sort vers l'urètre, entraînant ainsi une fuite en dehors de toute miction consciente et volontaire.

Les interrogatoires cliniques font souvent ressortir des stimuli similaires entre les patientes qui renforcent les fuites urinaires (clé dans la porte, mains sous l'eau froide ).

L'incontinence urinaire par impériosité s'associe à une augmentation du nombre de mictions en journée et/ou nocturne.

La contraction de la vessie est sous la dépendance de récepteurs, contenus dans le muscle de la paroi vésicale. La contraction du muscle vésical se produit lorsqu'une molécule (dénommée acétylcholine) se fixe au niveau des récepteurs de la vessie.

Chez une personne ne souffrant pas d'incontinence, la molécule acétylcholine est libérée de façon consciente lorsque l'envie d'uriner se fait ressentir ce qui entraîne une contraction normale de la vessie.

Chez une personne souffrant d'incontinence par impériosité, l'acétylcholine est libérée par le cerveau sans contrôle conscient et volontaire ce qui entraîne des fuites urinaires non contrôlées.

Publié par Dr Mickael Dahan, urologue à Tenon le Lundi 05 Mai 2008 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 08 Juillet 2015 : 16h37
A lire aussi
Quels médicaments contre l'incontinence urinaire ? Publié le 31/03/2008 - 00h00

Seules l'incontinence urinaire par impériosité (fuite involontaire d'urine accompagnée ou précédée d'un besoin urgent et irrépressible d'uriner) et mixte (incontinence urinaire par impériosité et incontinence urinaire d'effort) bénéficient de médicaments efficaces. Il n'existe à ce jour...

Incontinence urinaire, les hommes aussi ! Publié le 28/10/2016 - 10h31

Les fuites urinaires ne sont pas réservées aux femmes. Même si le risque d’incontinence est deux à trois fois moindre chez les hommes, ils en souffrent aussi. En cause, l’âge mais surtout les chirurgies de la prostate ou encore les AVC comme conséquences des maladies cardiovasculaires....

Plus d'articles