Qu'est-ce qu'une personnalité schizoïde ?

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 20 Octobre 2008 : 02h00
-A +A
La personnalité schizoïde fait partie des 10 personnalités pathologiques décrites par le DSMIV, manuel américain qui classe les troubles mentaux.

La personnalité schizoïde

Cette personnalité est relativement pauvre et plutôt facile à repérer. Henri fait partie des personnes souffrant de ce type de personnalité. Il travaille au même endroit depuis presque 18 ans et ne s'y est jamais fait aucun ami. Non qu'il soit désagréable, mais il est très replié sur lui, renfermé, et ne semble jamais avoir besoin des autres, ni d'ailleurs avoir envie de leur contact. On peut le féliciter ou le critiquer, tout paraît glisser sur lui sans l'atteindre. Il est célibataire et aucun de ses collègues ne lui connaît d'aventure amoureuse ni ne lui en imagine. Il est si distant que l'on peine à l'imaginer dans une situation où il exprimerait son émotion. Il n'a jamais l'air ni joyeux ni triste, plutôt d'humeur neutre. Personne ne sait ce qui lui fait plaisir, car il ne parle guère d'activités extérieures quelles qu'elles soient. On pourrait penser qu'il est extrêmement timide, qu'il a peur des autres, et qu'il est peut-être extrêmement sensible, mais quand quelqu'un essaye de faire appel à lui dans une situation difficile, il n'apporte aucune empathie, aucune gentillesse particulière. Il reste froid et distant. C'est pourquoi il reste en permanence très isolé et solitaire. Il semble que c'est ce qui lui convient le mieux.

Quelle est exactement la définition d'une personnalité schizoïde ?

Pour en parler, on doit observer au moins 4 des critères suivants :1- Le sujet ne s'apprécie pas, ne recherche pas les relations proches, même pas les relations intrafamiliales.2 - Il choisit presque toujours des activités solitaires.3 - Il n'a que peu d'intérêt, voire pas du tout, pour les relations sexuelles.4 - Il n'éprouve du plaisir que dans de rares activités (ou n'a aucune activité).5 - Il n'a pas d'amis proches, pas de confidents, en dehors de ses parents du premier degré.6 - Il paraît indifférent aux éloges ou aux critiques d'autrui.7 - Il fait preuve de froideur, de détachement et d'émoussement de l'affectivité.Henri présente donc la plupart de ces signes. On pourrait ajouter qu'une de ses seules manifestations émotionnelles, c'est de se mettre parfois en colère. Il semble ne pas avoir besoin des autres et ne pas désirer que l'on ait besoin de lui. Au fond de lui, Henri n'est pas heureux. Il ne comprend pas bien comment fonctionnent les autres, comment ils partagent ensemble du plaisir et comment fonctionnent les relations humaines. Il se sent vide, inadapté, pense que les relations sont sources de problèmes. Il sent qu'il n'est pas comme les autres et préfère garder une sorte de distance de sécurité. Les échanges avec Henri ne sont pas palpitants car il n'est enthousiaste pour rien et ne s'intéresse pas à vous. Alors, si lui se met à distance, les autres n'ont pas non plus envie d'entrer plus en contact avec lui.

Guide: 

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 20 Octobre 2008 : 02h00
A lire aussi
Qu'est-ce qu'une personnalité antisociale ? Publié le 07/01/2008 - 00h00

Il s'agit d'une forme de personnalité pathologique, classée comme telle par le DSM 4, classification américaine des troubles psychiques, reconnue sur le plan international. Il s'agit donc d'un trouble de la personnalité et non de caractéristiques banales de certaines personnes.

Les personnalités schizoïdes et histrioniques Publié le 03/12/2003 - 00h00

La personnalité schizoïde préfère rester dans l'ombre. Elle aime à vivre en retrait du monde dont elle ne semble pas toujours comprendre tous les us et coutumes. A l'opposé, la personnalité histrionique (ou hystérique) préfère la lumière. La séduction est une de ces armes les plus...

Sexualité : 7 questions sur les fantasmes sexuels Publié le 31/05/2016 - 10h40

Le fantasme sexuel fait partie de l’imaginaire érotique. C’est une création mentale permettant de déclencher une excitation sexuelle, c’est-à-dire une pensée érotique agissant sur le corps. Le fantasme, c’est un peu à la zone érogène du cerveau ! 

Plus d'articles