Dune
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous

Je suis en formation en école d?infirmière.

Dans le cursus, on a des cours sur les pathologies liées à l?alcool, les moyens pour prendre en charge les personnes en difficulté avec l?alcool?

J?ai eu la chance en début de formation de réaliser un mois de stage en service d?alcoologie.

Ca a été pour moi une expérience très riche, d?autant plus que je ne connaissais pas du tout ce secteur de soins. J?ai trouvé (là où j?étais) qu?il y avait beaucoup d?humanité et de respect , beaucoup de souffrance aussi?. J?ai vu qu?il existait plein de moyens à mettre en ?uvre pour venir en aide aux patients. Ces quelques mots vont peut être faire sourire certains; Je dresse là un portrait un peu idéaliste du service d?alcoologie? Certainement que vu de l?intérieur, du côté des patients, des familles ?. les choses ne sont pas si roses? J?avoue venir sur ce forum un peu dans l?urgence sans avoir trop eu le temps de le parcourir. Sûrement qu?il doit y avoir des témoignages allant dans ce sens.

Bref, depuis ce stage , je suis toujours restée très sensible, devant les patients présentant des difficulté avec l?alcool. Mais dans les services de soins généraux (chirurgie, médecine ?.)

leur prise en charge n?est pas toujours optimale. Personnellement je trouve que ça n?est pas toujours facile d?aborder le problème de l?alcool dans ces services non spécialisés.

En tant que future infirmière j?ai pourtant un rôle de prévention à jouer.(être capable d?expliquer les risques liés à l?alcool, ?. les dispositifs d?aide qui existent etc?etc...) Et Je suis aussi là - en principe- pour aider les patients devant leur souffrance autant que faire se peut. Or quelques fois l?âme souffre autant voire plus que le corps .

Alors voilà j?aimerais avoir votre avis.

Je m?adresse peut être plus aux personnes qui ont connu ou connaissent des problèmes avec l?alcool. Mais tout avis est le bienvenue.

Pensez-vous que les services de soins généraux à l?hôpital sont un lieu où l?on puisse évoquer les problèmes d?alcool. Cela vous est il arrivé ? Comment cela s?est il passé ? Comment étaient vos relations avec les infirmiers(ères). Cela vous a - t- il aidé?

J?espère avoir été à peu près claire et serais très contente de pouvoir lire vos témoignages

sur le sujet. Ceux qui sont allés jusqu?au bout du message( la synthèse n?étant pas ma plus grande qualité? ), auront peut être deviné que je les sollicite pour un travail style mémoire . Et c?est exactement ça : c?est pour soutenir mon oral de travail de fin d?études. J?ai fait mon dossier en m? adressant à des infirmiers, je trouverais intéressant de pouvoir y confronter l?avis des patients.

Merci

Cécile

Dune
Portrait de cgelitti
Grand merci pour ton témoignage et tes conseils
Dune
banjo57
Portrait de cgelitti
Bonsoir Dune,jai lu ton exposer(excuse le tu)sur ce sujet,je suis moi meme un buveur ou occasionel ou alcoolique,si ma reponse peut t'aider .J'habite en moselle et ville frontiere avec 3 pays Allemagne -Luxembourg et Belgique.J'ai des membres de la famille en allemagne,des amis dans les deux autres.Ce dont j'ai remarquer et qui ma etonner c'est que les grand buveurs ou alcooliques en parles a leurs entourages ainsi avec leurs amis et autant avec leurs medecins.Et ils sont conseiller par tous le monde et de ce fait ils font des efforts.Ce qui n'est pas le cas chez nous.Un buveur qui a des soucis des problemes n'est pas ecouter n'est pas compris et de ca il boit plus se refugie dans l'alcool et ce detruit,Je dirais le premier soins et deja l'ecoute ,entrer en confiance ensuite tout iras bien et la ne pas dire un alcoolique le considerer en tant que malade.Certaint forum sont des amis parce que ils veule c'aidez et n'ont pas d'appuis. Alors si tu comprend cela tu feras une infirmiere formidable gege
Sujet vérouillé