Mel
Portrait de cgelitti
Bonjour,

je suis intéréssé de savoir quelles différences faîtes vous entre psychologue et psychiatre?

Harryel
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Nicolas] Bonjour,

Je me permets d'intervenir. Un psychatre n'est heureusement pas là pour tuer ces patients(...S'il prend des médicaments (antidéprésseurs) ,il risque d'en devenir dépendant ,ne jamais se remettre de son état,d'en mourir.)
Un psychologue- psychothérapeute est formé pour soutenir, comprendre et conseillé un individu.
Sa formation est liée à une philosophie de la conceptuelisation de l'esprit humain.
Le psychatre est avant tout un médecin. Son travail s'appui sur des méthodes qui peuvent être les thérapies cognitives et comportementales.
Elles s'appuient sur le faite que les troubles puissent être liés à des causes physiologiques, biochimique et pas nécéssairement à des traumatismes( durant l'enfance notement).
Les traitements peuvent être d'une part médicamenteux mais complétés par une thérapie qui vise à adapter le comportement du patient aux évenements ou situations qui révèlent ses troubles.

Je dirai qu'un psychologue aide par rapport à une méthode liée à une philosophie et il n'est pas remboursé.
Un psychatre est un medecin qui soigne d'une part avec des médicaments( si besoin est)et d'autre part en adaptant le comportement d'un patien par rapport à des situations qui lui créees des troubles.[/QUOTE]
Je trouve votre remarque pertinante,mais il ne faut cependant pas oublier que méthodes de thérapies cognitives et comportementales sont plus de la compétence du psychologue que du psychiatre.A ma connaissance ,le psychiatre recoit un faible formation (en comparaison à celle du psychologue)sur la compréhension psychologique des troubles cognitifs et comportementaux,ce qui par ailleurs lui legitime la place de médecin plutot que de conseiller psychologue.Un medecin n'a ni la fomation ni le temps de traiter l'histoire sous jacente à un probléme comportemental.Il doit forcement la visiter (cette histoire) puisque certains troubles sont particuliérement plus associés à une histoire de vie (exemple :nevrose obsessionnelle) plutot qu'a une histiore génétique ou biochimique (comme la démence ou certaines formes de la skysophrénie)mais il ne peut la soigner.
Le respect,la reconnaissance et la valeur de son metier sont de savoir ce qu'on peut et ne peut pas faire (à partir de sa formation ).Mais peu de psychiatres le reconnaissent.ils se mettent à traiter des cas purement d'un registre psychologique sans ce soucier des impacts qui vont au dela de son propre égo.
C'est pourquoi ,je maintiens l'idée que le psychiatre n'est fait pour prendre des gens en thérapie ou pour les soigner par une autre voie que médicamenteuse.Il est capable d'orienter vers un psychologue (s'il le voulait) mais pas de soigner un malade dont le vécu est l'handicap de santé majeur.
Harryel
Portrait de cgelitti
Oulala ,comment ca dérappe.
Désolé d'avoir initié ce sujet mais de l'avoir déserté par la suite.Je me perd un peu dans mes remarques vue que j'interviens dans plusieurs forum.
La différence entre un psychologue et un psychiatre est loin d'être aussi simple.
Tout d'abord ,je me permet de relever ce qui unie le psychologue et psychiatre:Ils s'adresse tous les deux à l'être humain pour traiter de son fonctionnement psychique (d'ou le terme commun psyché).
La où il peut y avoir ambiguité pour les différencier c'est dans l ethymologie des termes:psychiatre veut dire en grec "médecin de l'esprit" et psychologue veut dire "scientifique de l'esprit"
Connaissez vous la différence entre un médecin et un scientifique????
A priori aucune .Mais dans le fond ,le propre du medecin est de soigner et le propre du scientifique est d'analyser.
Or analyser et soigner sont difficilement dissociables puisqu'on a besoin d'analyser pour soigner (le diagnostic) et soigner pour analyser (pronostic).
Le combat que se menent les psychologues et les psychiatres sont dus "malheureusement" à des problémes pécuniers:l'un ne reconnait pas l'autre du fait qu'un seul d'entre eux est remboursé par la sécurité sociale,le psychiatre.
Resultat tout le monde y voit flou,puisque le psychiatre rejette le psychologue 'pour garder sa place' et le psychologue rejette le psychiatre 'pour avoir une place'.
Le fait est que tous les deux sont utiles (puisque "essentiellement" l'un analyse et l'autre soigne).
Je dis essentiellement parcequ'aujourd'hui les psychiatres et les psychologues cherchent et continuent à developper leur pratique.Du coup ,les deux analysent et soignent.
Quelles différences alors?

La où la frontiére se dessine reside dans le fait qu'à la base les psychiatres sont prévus pour soigner les malades mentaux (skysophrénie,délire,paranoia,hallucinations) et les psychologues sont prévus pour soigner les ambigus mentaux (incertitude chronique,manque de confiance en soi,état de tristesse,de confusion etc...)
La psychiatrie découle de la médecine alors que la psychologie découle de la philosophie .
Mais comme le psychologue n'es pas remboursé par la sécu ,les gens vont chez les psychiatres (qui ne sont pas psychologues).
Sans vouloir prendre position,les psychiatres ne sont pas fait pour soigner des personnes souffrant d'ambiguités mentales.Tout comme les psychologues ne sont pas fait pour soigner les malades mentaux.Mais encore une fois ,l'un essaie de se subtituer à l'autre pour prendre sa place alors qu'ils sont complémentaires dans le soin de l'esprit humain.

Le psychiatre use essentiellement de médicament pour soigner alors que le psychologue use du language.

Par exemple:un skysophréne souffrant d'hallucinations doit passer par un psychiatre du fait que le language ne soit pas (à ce jour) suffisant pour le soigner.Un skysophrene qui ne prend pas de médicament est un danger pour lui même et pour les autres.

Une personne souffrant d'un état depressif parce qu'il a quitté sa copine ou a été viré de son emploi a besoin de parler ,d'etre ecouté ,analyser ,de se vider l'esprit, d'etre au clair avec lui même .S'il prend des médicaments (antidéprésseurs) ,il risque d'en devenir dépendant ,ne jamais se remettre de son état,d'en mourir.

Arretez de croire que le psychologue ne fait qu'ecouter (je m'addresse surtout à Marie 14)!!!!!Ne confondez pas psychanalyste et psychologue!! (qui est encore une différence à faire!).Le psychologue fait 5 ans d'etudes dans lesquels lui sont enseignés lES LOGIQUES DU FONCTIONNEMENT HUMAIN et les facons de les appréhender .Son ecoute écoute est nullement passive.Elle est au contraire des plus actives qui soient ,puisque tout ce que vous dîtes est pris en compte,analysé puis utilisé pour vous permettre de rebondir.
Arretez de blasphemer le language qui est l'instrument essentiel permettant d'agir sur la pensée.
Les psychologues sont des professionnels du language :Ils savent quel mot vous dire,quand et pourquoi vous le dire.Ca n'est pas parceque vous parlez le même langue que vous utilisez le même language.Le psychologue acquiere le language de la pensée alors qu'un individu non psychologue utilise le language de SA pensée et de ce qu'il arrive à en percevoir.

Pour conclure,si vous estimez que les mots sont les maux de votre état ,allez chez un psychologue.En revanche si vous pensez vos maux sont une souffrance que vous ne parviendrez pas à exprimer avec des mots ,allez chez le psychiatre.
En position extréme si vous vous considérez malade mental et /ou que vous n'avez pas et/ou ne trouvez pas le moyen d'aller chez un psychologue ,allez chez un psychiatre .Si vous avez juste envie de vous confier à quelqu un qui vous ecoute attentivement,vous comprend et vous donne son avis de professionnel sur ce vous êtes entrain de vivre,visitez un psychologue.

L'idéal est d'abord d'aller chez un psychologue pour qu'il vous analyse et vous dise si vous devez allez chez un psychiatre (dans le cas où vous subiriez une maladie mentale).Mais comme en France ,les psychologues ne sont pas encore suffisament reconnues pour leur reméde et efficacité par le systéme de santé, vu qu'ils ne soignent pas les gens qui sont EXPRESSEMENT ET CLAIREMENT en danger de mort .Ils sont mis au second plan.
Alors retenez bien qu'essentiellemnt ,psychologue = guerisseur par le language et psychiatre=guerisseur par des médicaments.

MARIE 14
Portrait de cgelitti

Bonjour,

La différence entre un psychologue, et un psychiatre, question pécuniaire, le n° 2 est remboursé, de plus aide la personne lors qu'elle bloque !! parfois on ne sait plus où nous en sommes donne des mots, pour relancer le dialogue,et peut attribuer des médicaments si nécessaire !!! alors que le psychologue, vous écoute POINT !! c'est tout, parler à un mur est aussi efficace!!
Par mon expérience............!!!!!
Il est préférable, de se mettre mettre dans les mains d'un spécialiste!!
Amicalement
Harryel
Portrait de cgelitti
excusez les fautes d'orthographe ,je n'ai pas pris l'occasion de les supprimer
helene
Portrait de cgelitti
ça m'interresse aussi
zaza
Portrait de cgelitti
Pour vous éclairer davantage, voici un extrait du site psychologue.com
bonne lecture


Le psychologue :

Il existe différents psychologues. Celui que vous consultez pour des " problèmes " psychologiques est un psychologue clinicien. C?est un psychologue qui a fait un DESS ou un DEA assorti d?un stage (diplôme de 3eme cycle) en psychologie clinique (et généralement pathologique). Ethymologiquement clinique signifie au chevet du malade, au lit du malade.

Le psychologue clinicien peut vous proposer des entretiens à visée thérapique (psychothérapie de soutient, psychothérapie d?inspiration psychanalytique, psychothérapie cognitivo-comportementaliste), des tests divers (de personnalité, d?intelligence ou de développement, neuropsychologiques, etc..)

Le psychologue propose également parfois des séances pour couple, ou pour groupe (supervision, groupe de parole, groupe balint, etc?)

Le psychiatre :

C?est un médecin qui a étudié la médecine et s?est par la suite spécialisé dans les troubles psychiatriques. Il propose souvent des entretiens thérapiques au même titre que le psychologue.

Il peut également prescrire un traitement lorsque cela s?avère nécessaire (antidépresseur, anxiolytique, psychotropes divers).

Dans un service, le psychiatre est pris dans un rôle hiérarchique et ne peut de facto effectuer des supervisions ou des groupes de parole pour les soignants.

Il peut également proposer ou imposer (dans de très rares cas) une hospitalisation dans un centre spécialisé.

Harryel
Portrait de cgelitti
[QUOTE=mel] le psychiatre peut également intervenir comme psychanalyste s'il a lui même fait une analyse.[/QUOTE]

faire une analyse est necessaire mais non suffisant pour être psychanalyste.Il faut un diplome sanctionnant cette habilité.
ref: http://www.spp.asso.fr/Spp/Instituts/formation.htm
mel
Portrait de cgelitti
le psychiatre peut également intervenir comme psychanalyste s'il a lui même fait une analyse.
Mel
Portrait de cgelitti
oui, c'est nécessaire mais pas suffisant, bien entendu.
zaza
Portrait de cgelitti
le psychiatre est médecin, autorisé à prescrire des médics. Le psychologue n'est pas médecin, il aide simplement au niveau de la connaissance de soi, du relationnel. L'un comme l'autre peuvent être psychanalystes.

Pages

Sujet vérouillé