caroxinelle
Portrait de cgelitti
salut chers ami(e)s!!

Pensez-vous qu'un psychologue puisse s'avérer aussi efficace qu'un anti dépresseur? Dans le cas ou il arriverait a changer la maniere de penser de la personne

michelle
Portrait de cgelitti
C'est très lent, il y a aussi la façon de s'alimenter et l'homéopathie.
La dépression est avant tout une maladie physique.
Soigner le terrain est très important aussi.
colline
Portrait de cgelitti
Moi je suis suivie par un psy mais parfois il me dit que j'ai besoin de ma "béquille" les AD, mais je vais nettement mieux depuis que je peux parler avec lui. Je suis d'accord Electrode , il faut compredre, analyser de l'intérieur, quand parfois la vie nous joue des tours, le seuil travail d'analyse ne suffit pas, quand on est au bord de l'épuisement, il faut bien trouver le moyen de se calmer et de dormir, une fois nos batteries rechargées, on peut se "desintoxiquer" progressivement des AD
michele
Portrait de cgelitti
la psychotérapie est le meilleur des antidepresseur , il faut cependant le vouloir et l'accepter car il est plus facile d'avaler un comprimé que de se livrer à quelqu'un mais cela fait tellemnt de bien de confier ses problèmes à une personne qui vouscomprend réellement , il est vrai que l'on peut se confier aussi à un membre de la famille mais ce dernier va seulement compatir et non analyser vos problèmes, c'est parfois très dur une psychotérapie mais prendre des cachets ne va pas résoudre le fond du problème   . bon courage , c'est la meilleure solution . j'ai fait 4 ans de psychotérapie à la suite de malaises à répétitions dus à un problème relationnel, avec une personne de mon entourage et je peux vous assurer que cela m'a guéri , les malaises ont disparu et ne sont jamais revenus , je me sens bien maintenant et j'arrive à gérer le stress quand il m'arrive d'avoir des problèmes , plus de malaises .courage , la vie est tellement belle à vivre bien
Daceli
Portrait de cgelitti
Les deux sont complémentaires.
L'antidépresseur permet de moins souffrir, de reprendre des forces et de prendre du recul pour pouvoir effectuer un travail avec un professionnel de santé( je préfère les psychiatres qui sont de vrais médecins avec de nombreuses années d'étude sur le comportement humain et le lien entre le physique et le psychique).
Une petite précision...même avec un gros travail de plusieurs années, on ne change pas, on n'apprend simplement à mieux se connaitre et à s'aimer tel que l'on est pour mieux vivre avec soi-même.
Bonne chance !
caroxinelle
Portrait de cgelitti
les 2 sont complémentaires pour s en sortir.Faut-il encore le vouloir et tomber sur un bon psy.Pour moi ça a marché il faut du temps ce n est pas magique mais c est une belle expérience sur la connaissance de soi.Battez vous la vie est belle!
van-kerch-hove
Portrait de cgelitti
je suis sortie d'un état de choc (dépression), mais par moment j'ai encore des Angoisses , en sera t-il toujours ainsi!!!!!! Merci de bien vouloir me répondre
PLATRIER
Portrait de cgelitti
Oh que oui... d'ailleurs, un psy serait même à privilégier par rapport aux médicaments.
J'ai suivi les deux et si les anti-dépresseurs aident sur le moment en "voilant" nos angoisses, le psy peut nous permettre de nous en débarasser à long terme.
Je suis sous anti-dépresseurs depuis 1 an et je suis en période de sevrage à ma demande ; en revanche, les rendez vous ponctuels chez un psy m'aident dans mon changement intérieur et donc vers la "guérison".
pirouet21]yahoo.fr n'hésite pas !
nathaniel
Portrait de cgelitti
bonjour

Evite a tout prix les drogues psychiatriques. Ces drogues sont beaucoup trop dangereuses.

antidepresseur
http://cid-c74a0cfabf3a4232.spaces.live.com

NAB
http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com
jaja9350
Portrait de cgelitti
moi j'ai eu recours à un psychologue qui pratique la méthode Ericsonnienne et cela m'a couté que 3 séances. Il m'a redonné confiance en moi car j'étais sous harcèlement moral et j'ai appris à déjouer la personne qui me harcelait. J'ai vaincu cette peur de tout râter.
Les médicaments aident mais ne résolvent pas les problèmes.
electrode
Portrait de cgelitti
Si on pouvait se passer d'antidrépresseurs, il ne faudrait pas hésiter. Quand aux psychologue, il y en a de bons et de moins bons. Le principal c est de trouver celui qui sans vous enfermer dans une catégorie de trouble mental, arrive à vous envoyer sur le chemin de travail intérieur. Car il n y a pas de miracle, les cachets vous abrutissent et le psy et juste la pour vous aider. Sans efforts de votre part, les chances d améliorations sont douteuses.......Même au fond du trou, il faut pouvoir s analyser vraiment de l intérieur, pour pouvoir cerner dou viens ce malaise et travailler encore en encore pour comprendre et s en débarasser;
Sujet vérouillé