Sly
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous, j'ai lancé 2 sujets il y a quelques temps "culpabilité destructrice" et "quietiline, seropram et stilnox".

Je me pose une question car la femme dont je parle est soignée depuis 4 ans par un généraliste et apparemment ces 4 ans ont été marqués par des rechutes constantes.

Je voudrais savoir si au stade où elle en est elle ne devrait pas voir un psychiatre et non un généraliste car elle souffre énormément.

D'ailleurs que pensez vous des généralistes qui renouvellent les benzo, AD comme des antibiotiques?

J'ai l'impression que cela enfonce plus qu'autre chose........est ce que vous pourriez m'éclairer et dialoguer sur ce sujet? Est ce une REELLE prise en charge?

Sly
Portrait de cgelitti
Mais que pensez vous si la personne dont je vous parle a essayé les methodes alternatives et que malgré sa psychotherapie de 4 ans et son traitement elle soit toujours "en souffrance"....................son mal être, sa colère et sa violence sont vraiment hallucinantes!!!

Merci de vos réponses!
isabelle
Portrait de cgelitti
ça dépend du médecin. certains ont une vraie écoute, d'autres sont de simples prescripteurs. Il faut aussi essayer les méthodes "alternatives" : acupuncture, sophrologie etc... Généraliste ou spécialiste, si les résultats ne sont pas là et que rien de nouveau n'est proposé que d'augmenter les doses de médicaments, il faut aller voir quelqu'un d'autre.
Ceci dit, le rôle de l'entourage est fondamental.
Litterature
Portrait de cgelitti
Un psychiatre ne va que prescrire des médicaments, c'est un precripteur de psychotropes pas un soutien moral, il ne s'implique pas saufs cas exceptionnels...N'en attendez pas trop ! Il se contente souvent de proposer une hospitalisqtion après des échecs à un traîtement...mais il ne fait pas du social, c'est un professionnel et " un commerçant" qui travaille avec des laboratoires pharmaceutiques....
isabelle
Portrait de cgelitti
Il faut admettre que les maladies psychiques ne sont pas comme les maladies physiques : un bon traitement et la guérison....
Là, chaque cas est particulier. Pour obtenir une rémission, voire une guérison, il faut plusieurs facteurs :
1- la malade doit connaitre sa maladie, anticiper ses symptômes et ACCEPTER de se soigner
2- un bon psy
3- si médicaments, trouver la bonne formule et le bon dosage
4- un environnement affectif satisfaisant
5- du temps et de la patience

Tu vois ce n'est pas gagné, mais c'est possible. Cependant le premier levier, c'est le malade lui-même.

Je vais peut-être te sembler dure avec toi mais ta culpabilité est ENCOMBRANTE. iL FAUT QUE TU ARRËTES DE REGARDER LE PASSE.

Si tu veux aider ton amie, arrête de la culpabiliser avec ta propre souffrance : elle a déjà la sienne à gérer et c'est dur.

Il faut que tu sois un soutien, plein d'espoir et d'encouragements, pas un poids supplémentaire.
Sly
Portrait de cgelitti
Le problème c'est qu'elle a décidé de partir dans le sud en coloc et ses parents sont ici à paris..................elle est très indépendante mais je ne sais quoi en penser.
Saint just
Portrait de cgelitti
Les psychiatres prescrivent des doses bien plus importantes de médicaments que les généralistes qui ont la main plus légère. Les psychiatres se contentent bien souvent de renouveler les médicamanents ou d'augmenter les doses si la personne souffrent plus. Seule la 1ere consultation dure plus de 1/4 h. La douleur n'est pas souvent prise en considération par ces médecins de l'âme. Le soutien de l'entourage est capital dans toutes les maladies graves dont fait partie la dépression...
Litterature
Portrait de cgelitti


Je me pose une question car la femme dont je parle est soignée depuis 4 ans par un généraliste et apparemment ces 4 ans ont été marqués par des rechutes constantes.

Je voudrais savoir si au stade où elle en est elle ne devrait pas voir un psychiatre et non un généraliste car elle souffre énormément.

D'ailleurs que pensez vous des généralistes qui renouvellent les benzo, AD comme des antibiotiques?

J'ai l'impression que cela enfonce plus qu'autre chose........est ce que vous pourriez m'éclairer et dialoguer sur ce sujet? Est ce une REELLE prise en charge?[/QUOTE]

Il y a des personnes pour qui les médicaments n'ont pas beaucoup d'effets sur certains patients tout dépend de la maladie. Pour les psychoses, les médicaments sont assez performants mais pas pour les névroses... Une personne qui a des idées suicidaires doit avoir recours aux médicaments mais pas une personne qui déprime parce qu'elle vient de perdre son emploi ou parce que l'ambiance au travail est déporable ou parce que sa mère vient de déceder, il est légitime d'avoir de la peine après un décès ou parce qu'on est battu par son mari. Malheureusement des médecins prescrivent des médicaments pour tout et n'importe quoi !


Le psychiatre connaît mieux les psychotropes.

Les psychotropes ne sont que des béquilles , le soutien de l'entourage et la vie sociale sont aussi importants voire plus que les médicaments sur les patients. Les médicaments à eux seuls ne peuvent pas guérir une personne
Sly
Portrait de cgelitti
C'est elle qui me culpabilise "tu ne m'aides pas", "c'est toi mon démon".............

Elle m'a reproché trop de choses...........qui ont amené cette culpabilité................effectivement encombrante!
Sly
Portrait de cgelitti
oui mais ne pensez vous pas que les generalistes sont moins à meme de definir le traitement lié à un problème psychologique grave ou à un trouble de la personnalité et donc accoutument les gens à des médicaments dont ils n'auraient pas forcément besoin?

Sujet vérouillé