gretel
Portrait de cgelitti

Agée de 47 ans, je souffre d'un prurigo chronique (prurit prurigineux) depuis environ 7 ans et aucun

traitement thérapeutique reçu de différents dermatoloques n'a pu le guérir.

Mon prurit est localisé principalement sur les jambes

les bras et avant bras (face externe) et se manifeste par de fortes démangeaisons et envies de se gratter.

Le prurit s'intensifie quand il fait chaud et que je

transpire, en hiver les démangeaisons sont moins fréquentes.

Pour me laver (bains ou douches) j'utilise un savon

au ph neutre (Dove ou Saforelle) ou savon de Marseille glycériné (pas de savon parfumé).

J'ai essayé tous les médicaments prescrits, pommades

(diprolène, clomycine, etc) et pris des antihistaminiques mais rien n'a pu améliorer mon

état.

Les médecins m'ont dit que cà pouvait être dû à un

stress important, une allergie ou d'origine nerveuse.

Connaissez vous un traitement efficace qui puisse

guérir mon prurigo. Quelqu'un a t-il souffert de

cette même maladie et peut-t-il me dire comment

il en a été guéri.

Merci d'avance pour vos réponses.

bettymoun
Portrait de cgelitti
" prurigo "
j'ai été moi meme atteinte de prurigo sur les jambes .au debut on pense a des piqures d'aoutas,puis cela prend toute la jambe. dermato, crème cortisone sans resultat.
J'ai été suivi par un magnétiseur pendant une année,qui me l'a guéri.
Ensuite j'ai declenché sur le visage de la rosacé , qui s'apparente un peu a la meme chose des sur-couches qui craquent. Tout cela pour dire qu'il faut que nos problèmes sortent d'une facon ou d'une autre. Pour moi c'est le stress , cohabitation avec mon mari...difficile !!J'ai 61ans , je resiste, mais le corps souffre et ouvre la porte de sorti .Prudence et patiente. relaxation +++++
barbarella
Portrait de cgelitti
Bonsoir à tout le monde,

Bienvenue Chachou!
j'en suis à ma 6ème séance d'U.V.B,les boutons sont moins inflammatoires,mais trop présents encore pour moi!
Je sais qu'il faut être patient et tenir bon,comme dit Chachou.
Le dermato m'a fortement encouragée à partir en cure l'année prochaine soit à Uriage,la Roche posay ou Avène.
Ce qui est désespérant dans cette maladie,c'est qu'on ne connait pas l'origine.Mais effectivement le stress semble jouer un rôle important!
Alors,il faudrait faire du yoga,sophrologie,etc....

Chachou,tu vas bientôt avoir ton bébé,je te souhaite vraiment d'aller mieux...Tiens-nous au courant,en attendant,bises et bonne nuit à tout le monde!
GUY
Portrait de cgelitti
Moi aussi, j'ai vu pas mal de dermato, aucun ne m'a dit ce que j'avais, c'est par hasard en lisant un courrier ²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²² que mon dermato a envoyé à un de ses confrères, pour me proposer des scéances d'UV B, que je n'ai pas fait, pensant que cela ne changerait rien, que j'ai vu le terme "PRURIGO". Alors je me suis décidé à chercher sur Internet sa signification. Merci d'exprimer tout ce que je ressentais en me gratant.
Je vais même oser le dire, l'envie de me grater équivaut quelquefois à une exitation se rapprochant de l'extase. Mais quand ces démangeaisons surviennent, rien ne m'arrête. J'ai eu juste une pause, quand j'ai du prendre des antibiotiques pour une infection autre, Dites moi s'il vous plait si cela vous ait déjà arrivé
tayana
Portrait de cgelitti
bonjour à tous,
moi aussi je fait partie de votre club et honnetement, je m'en serais bien passé..
Perso ça fait 10 ans maintenant que cette saloperie me pourrie la vie (j'en ai 28). J'ai bouffé pleins de médicaments, appliqué je ne sais combien de cremes, vu dermato, allergo, spécialistes au chu (avec séances d'UV), magnétiseurs mais rien...Quand je prend un traitement, mes lésions vont s'appaiser mais dès qu'il s'arrete : tout revient. Donc pas le choix, je me dit que je doit vivre avec toute ma vie et que ça me prend fortement la tete. S'habiller, je ne vous en parle pas vous s'avez ce qu'est la galère de cacher sa peau ou de la montrer à sa proche famille (comme en été ou on creve de chaud sous des manches longues ou pantalons)
Biz à vous
C'est con mis ça fait du bien de parler à des gens qui connaissent réellement le probleme car ils le subissent
gentille13
Portrait de cgelitti

j adore ton commentaire cela m as bien fait rire bon courage a nous 

patricia
Portrait de cgelitti
bonjour,

je suis moi aussi, malheureusement, atteinte depuis 4 ans. J'ai également essayé toute la panoplie des pommades à base de coricoides, les anti dépresseurs,puisque mon cas serait lié à l'anxiété.
Les médicaments anti-démangeaison ne me sont d'aucune utilité; aerius, telfast 180mg etc... je me gratte sans cesse et plus encore la nuit.
je suis atteinte aux bras et aux jambes. Mon entourage ne comprend pas cet état et les remarques telles que : arrète de te gratter, regarde tes cicatrices, que j'ai également sur le visage! va voir un spécialiste... me font mal. j'ai vu plusieurs dermato, tentait de nombreux traitements, j'ai fait l'an passé de la puvathérapie 2 fois par semaine durant 5 mois avec très peu d'amélioration, j'ai donc de moi meme arrété; si une personne peux nous aider ...

Ce n'est pas une maladie grave mais elle est insupportable, et seuls, ceux qui l'on, comprennent!!! bisous
marie
Portrait de cgelitti
j'ai un ami atteint de cette maladie il ne dors pas!ne supporte pas la chaleur!passe des heures à se gratter ou à me demander de l'aide! mais malgrés les corticoïdes les somnifères, changement d'hygiène de vie rien n'y fait!mais une chose me semble réccurente dans tous vos témoignages ;un grand stress ou un choc psychologique en sont les facteurs déclenchants et c'est aussi son cas!
visiblement le traitement n'existe pas.
Anonyme
Portrait de cgelitti

J'ai 38 ans et je souffre d'un prurigo depuis 1996, donc 13 ans, et je n'en peux plus, je me sens habitée, je perds ma féminité, je ne peux pas me raser, mon corps est mutilé par ces affreuses pastilles qui te gratte et te gratte !!!!!! Je suis sous aérius et atarax 25 et mon état, je ne peux pas dire que ça s'améliore. Quand je suis bien contrariée ou que je ne peux m'affirmer et maîtriser mon travail car je n'en ai pasl es moyens alors c'est la totale, je me gratte consciemment en espérant trouver une solution aux choses que je n'ai pu finaliser dans les meilleures conditions...... je me gratte et au désespoir de me retrouver martelée de croutes prurigineuses quel enfer... c'est une cercle vicieux... Je pense que j'ai attrappé ça après le vaccination de l'Hépatite B, et avec un stress et étant assez anxieuse et une peau sensible tout est réuni pour le cocktail de boutonssssssss...... Que me conseillez-vous c'es fait du bien d'écrire.....Merci
DADOU
Portrait de cgelitti
Bonjour,
pour moi cela à commencé par de l'éczéma depuis 15 ans avec des plus et moins et accentué au décès de mon fils , j'ai un érisipéle une jambe énorme pendant 3 mois le mollet douloureux impossible de me chausser, et différents antibiotique pendant 3 mois, le médecin m'a envoyé vers un dermato nul, j'ai demandé à être hospitalisé , on m'a fait prendre des bains d'amidon de blé, et parfois un bain avec un produit rose je ne sais pas le nom et on me badigeonnait de la tête au pied de disprone crème les bains mon bien améliorer je continue chez moi on peut aussi faire des bains de 20 mn avec du bicarbonnate acheté en pharmacie au dans les grands magasin, le prutit à stopper, la jambe à dégonglé et maintenant je vais 3 fois par semaine faire des séances uv en cabine mes boutons ont bien séchés et j'en suis qu'à la 3 ième séances, bon courage à toute et essayer
cordialement
DANIELLE
tayanama
Portrait de cgelitti
enfin plus la seule dans ce monde.. ca fait 10 ans (j'en ai 28)que je souffre de cette saloperie de maladie et ca rassure de savoir que d'autres personnes on les même symptomes. je vous fait ma fiche technique:
- localisation : cuir chevelu, nuque, haut du dos, bras , poitrine, pubis, fesses, arrière des cuisses
- traitements : j'ai été à je ne sais combien de rdv entre les dermato, allergo, chu pour une puvathérapie, psy (1 séance: j'étais tellement mal à l'aise et il n'a rien fait pour me mettre dans de bonnes conditions)et bien sur les magnétiseurs.J'ai bouffer je ne sais combien de médicaments et étaler des tonnes de crêmes.
- causes : le stress et l'anxiété

donc rien, nada, toujours pareil, j'essaie de vivre avec mais il y a des fois où je pète les plombs et mon ami ne comprens pas à que point cette saloperie peut vous ruiner : le miroir, j'évite, je ne passe plus du temps à m'admirer, je fuis tellement je me trouve repoussante, en plus j'ai garder 10kg de ma grossesse.
La mer, j'y habite à 200 mètres mais je n'y vais plus. Le boulot, je suis frileuse mais suis contente quand il fait froid comme ça je ne montre pas mes bras. Les jupes et autres vetements courts, connait plus.

enfin c'est clair que c'est chaud à vivre mais aujourd'hui je relativise en me disant que j'ai une putain de maladie (oui maladie, il faut l'avouer)qui n se guérit pas. J'ai tellement espérer avec tout ses traitements..mais rien n'y fait donc c'est comme ça.

Merci à vous pour l'apport de vos expériences et courage à tous

Pages

Sujet vérouillé