Prostatectomie : quand la prostate n’est plus là, quels troubles sexuels ?

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 20 Octobre 2014 : 09h33
-A +A

Organe de la sphère sexuelle, la prostate, lorsqu’elle est atteinte, peut entraîner des troubles sexuels, en particulier après une intervention chirurgicale.

Les deux interventions chirurgicales de la prostate

Deux maladies peuvent entraîner une prostatectomie, c’est-à-dire une opération consistant à enlever la prostate : l’adénome de la prostate ou le cancer de la prostate.

Et ces deux interventions sont différentes en particulier dans leurs conséquences sexuelles.

L’adénome de la prostate et la chirurgie

L’hypertrophie bénigne de la prostate est une augmentation de volume de cette glande qui finit par resserrer la sortie de la vessie et rend difficile le fait d’uriner.

Des traitements médicaux efficaces existent, mais lorsque la prostate grossit trop, il peut devenir nécessaire de l’opérer.

Le cancer de la prostate et la chirurgie

Lorsqu’un cancer de la prostate est détecté, il n’est pas toujours opéré. En effet, certains cancers sont peu actifs, d’évolution lente, et une surveillance active est préférable à une intervention chirurgicale.

Pour d’autres cancers de la prostate, un traitement par rayons, une radiothérapie ou curiethérapie, est choisi.

L’opération de prostatectomie, quand elle est réalisée, consiste à ôter la prostate et les vésicules séminales.

Adénome de la prostate : quelle sexualité ?

Les troubles sexuels, en particulier les dysfonctions érectiles, sont plus fréquents chez les hommes souffrant d’un adénome de la prostate.

L’opération pour adénome ne touche pas les nerfs érectiles et l’érection réapparaît par la suite. Elle peut être inchangée, améliorée ou diminuée par l’intervention chirurgicale. Et les troubles de l’érection, lorsqu’ils sont présents, peuvent être traités par des médicaments.

Après l’intervention chirurgicale, l’éjaculation peut devenir rétrograde chez certains hommes. Cela signifie que le sperme ne sort plus à l’extérieur au moment de l’éjaculation mais remonte dans la vessie car le verrou représenté par la prostate et les tissus de cette zone a été modifié.

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 20 Octobre 2014 : 09h33
Source : Prostatectomie totale : Institut National du Cancer (INCA). La dysfonction érectile après prostatectomie totale : quelle prise en charge ? S. Droupy CHU Prog Urol, 2009, 19, 12, 893-896. Hypertrophie bénigne de la prostate et dysfonction érectile, mieux comprendre pour mieux prendre en charge MH Colson. Sexologies, 2014. Elsevier. Dysfonction érectile et hyperplasie bénigne de la prostate: deux pathologies fréquentes de l'homme âgé. L Ferretti, G Robert, A De La Taille - Progres en Urologie-FMC, 2012 – Elsevier. L'hyperplasie bénigne de la prostate S Droupy - Sexologies, 2014 – Elsevier.
A lire aussi
Les troubles de la sexualité masculine Publié le 08/01/2002 - 00h00

Les troubles de la sexualité masculine sont fréquents et plus ou moins graves selon leur fréquence et les répercussions psychologiques qu'ils provoquent. Quand ils posent de vrais difficultés, il devient alors important de déterminer leur origine afin de pouvoir y remédier.

Plus d'articles