nyoven
Portrait de cgelitti
Bonsoir

Si j'ai bien compris c'est le parti de M. Bur qui a rejeté son projet de loi.

Pour défendre la santé des français, pourquoi reste t'il dans ce parti qui ne fait pas grand chose pour la prévention et la défense de notre santé?

Pourquoi pas une pétition nationale promue par beaucoup d'association pour la défense de notre santé?

nyoven
Portrait de cgelitti
Bravo à M de Mun et à Christaian! Tout à fait d'accord, avec eux: je déteste être enfumée, moi qui ai choisi de ne pas fumer...
oceane
Portrait de cgelitti
je m'adresse au gouvernement

pourquoi avoir attendu aussi longtemps
pour réagir maintenant ? ca fait des années que cela dure et les augmentations n'y changeront rien
vous faites de la prévention pour les jeunes ?ok !mais que faites vous de concret pour les fumeurs de "longue durée ?
êtes vous sur que c'est pour la santé des fumeurs
que vous faites cela? où pour éviter que le déficit de la sécu augmente encore à cause des fumeurs malades ?
j'ai 50 ans et je fume, je respecte les zones non fumeur que ce soit public ou privé
mais je ne connais aucune mesure qui me motiverai pour stoper
au lieu d'interdire à tout bout de champs
un seul remède " fermer les usines de fabrication"
mais je n'y crois pas trop, on connait ce qu'il y a de mauvais dans la cigarette ? alors pourquoi autorisez vous les poisons ajoutés ? c'est du poison ? alors stopez cela ! mais intelligement et comme d'habitude vous réagisez trop radicalement, trop tard pour certain
je suis fumeur mais si on interdisait la vente cela ne me gênerai pas, bref cela ferai des chômeurs en plus encore une fois trop d'enjeu.....fin du commentaire
PS pas malin d'avoir autorisé la vente de ce produit sur le marché
Christian
Portrait de cgelitti
Je comprends votre souci de ne pas mettre en cause la liberté des fumeurs et votre désir de ne pas les diaboliser. Pour ma part, les fumeurs sont victimes d'un système, ou plutôt d'un lobby qui a trouvé le moyen de s'enrichir . Libre aux fumeurs de s'inscrire dans ce système. Il y a cependant des points avec lesquels ont ne peut pas transiger.
Une seule cigarette fumée peut gâcher l'atmosphère d'une salle pendant de longues minutes, même quand elle est fumée par un fumeur occasionnel. Si cette salle est bien remplie, cette cigarette fumée fera un satisfait, le fumeur en question, et 10, 20 ou 30 mécontents. Parmi ces mécontents, il n'est même pas certain qu'un seul ose ouvrir la bouche pour dire quelque chose. Pourquoi ? Parce qu'il croit qu'il passera pour un demeuré ou qu'il se fera copieusement insulter.
Sur un plan purement sanitaire, il n'existe qu'une seule règle d'or : modération dans les bonnes choses et abstinence totale dans les malsaines. Inutile de faire une démonstration au sujet de la tabagie, même occasionnelle.
est-ce possible?
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Christian] Je croyais qu'il existait déjà une loi qui interdisait de fumer dans les lieux publics ; en effet, je le constate régulièrement dans les halls de gare SNCF, dans les aérogares, dans les trains et autres lieux publics, puisque la signalétique y affiche clairement (mais parfois trop discrètement) qu'il est défendu d'y fumer.
Cette interdiction n'est souvent pas respectée par des fumeurs qui font semblant de ne pas savoir. Surtout, ne vous avisez pas de leur demander poliment d'éteindre leur cigarette, vous risquez d'entendre de leur part une réplique aussi nauséabonde et repoussante que la fumée qu'ils propagent autour d'eux dans la plus grande insouciance.
Ce qui m'étonne d'ailleurs, c'est que rares sont ceux qui réagissent lorsqu'ils sont gênés par la cigarette des autres. En ce qui me concerne, je ne me prive pas de le faire remarquer publiquement aux contrevenants.

A ma connaissance, je n'ai pas encore entendu parler de la moindre poursuite engagée contre des individus qui transgressent impunément cet interdit. Bien sûr, on n'arrange pas tout avec la répression ; il est vrai que jusqu'à présent nos dirigeants n'ont jamais affiché une volonté politique véritablement tranchée en matière de santé publique. L'argent domine les débats, comme d'habitude. La Suède est souvent citée en exemple. Là-bas, fumer est quelque chose de tout à fait anormal.
Mon message s'adresse aussi aux jeunes qui cherchent encore un avenir :
Savez-vous que l'Education Nationale recrute environ 28000 fonctionnaires chaque année ? Ca semble beaucoup, n'est-ce pas ? Eh bien, les marchands de cigarettes recrutent chaque année 65.000 personnes, soit plus du double ! Ils ne recrutent pas des salariés, mais des consommateurs. En effet, comme la cigarette tue chaque année 65.000 personnes en France, les marchands de cigarettes doivent renouveler leur clientèle pour maintenir des débouchés à leurs activités. Ils préfèrent prendre des jeunes qui ne fument pas encore, car ils savent que ceux-là, ils les compteront longtemps parmi leurs clients. De plus, les cigarettes son fabriquées de telle manière qu'elles soient plus attirantes et le tabac contient des additifs dont certains augmentent la dépendance du consommateur.
Alors, est-ce qu'il faut "tirer" sur les fumeurs ? Bien sûr que non. Ils sont des victimes de leur naïveté, de leur dépendance et de certains lobbies, au même titre que les dépendants de l'alcool, du canabis et autres substances addictives.
Les fumeurs sont donc des victimes, mais cela ne signifie pas qu'il ne faut rien faire contre ceux qui adoptent des comportements de goujats irrascibles en public.
Enfin, concernant les restaurants, les bars et autres, c'est bien simple, cela fait 33 ans que je ne les fréquente plus du tout car j'y rencontre chaque fois au moins un fumeur qui empoisonne l'atmosphère de toute la salle (une seule cigarette suffit).
J'approuve donc totalement le projet d'Yves Bur, sans chercher à savoir s'il cherche à se faire de la pub.
Les planteurs de tabac ont bien compris qu'ils doivent chercher à vendre leur marchandise ailleurs qu'en Europe car de plus en plus de pays tentent d'y marginaliser la tabagie ; alors ils se rabattent sur les pays d'Afrique où l'on considère que ceux qui fument appartiennent à une classe supérieure.
Il est grand temps de mettre fin de manière totale à la nuisible consommation du tabac.
Les planteurs de tabac seraient mieux inspirés de planter et d'exporter des choses qui nourrissent, car dans le monde, quand on ne meurt pas du tabac, on meurt de malnutrition.
Quant aux buralistes, je suis certain que l'Etat est capable de développer encore davantage chez eux une fonction qu'ils exercent déjà à moitié : le service de proximité de collecte de taxes.[/QUOTE]
xavier
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous

Le mois dernier, je suis allé en Turquie, au retour à l'aéroport d'Antalya,nous avions facilement deux heures d'attente dans l'aérogare. Des" pancartes " en trois langues
( Turques, Anglais, Allemand ) prévenaient les personnes de "l'interdiction de fumer " assortie d'une rapide explication relative à l'amende encourue en cas de "verbalisation " je n'ai pas calculé la contrevaleur en euros ! mais étant donné   le nombre de chiffres en livres " turques " relative au montant de l'amende, chacun pouvait aisément comprendre la détermination des pouvoirs publics !! de ce fait Zéro fumeur ! et encore plus incroyable Zéro fumeuse !! En France, la politique molle " tous azimuts " crée des situations ou " personne n'est satisfait !!! Alors Messieurs les Députés ! Vous regardez de haut certains Pays et parlez des droits de l'homme !

Si vous voulez respecter, du point de vue du tabac, les droits de l'homme " Alors INTERDISEZ aux fumeurs, non pas de fumer (en prenant un maximum de taxes sur les cigarettes )!! mais d'enfumer les autres en verbalisant " haut et fort " le " non respect de la loi !!! "

Celà marche, allez donc faire un tour en " TURQUIE "
noah raymond
Portrait de cgelitti
M Bur merite le soutien de tous ceux qui respectent l'homme et qui aime son prochain comme lui-même il faut que les dirigeants du monde entier consacre ce principe comme principe universel et que le président français grand homme que j'aime promulgue cette loi car les français en meurent.
Il faut ajouter que le principe de précaution s'applique en même temps sur le terrain pénal et sur les dommages et intérêts.
Christian
Portrait de cgelitti
[QUOTE=xavier] Bonjour à tous

Le mois dernier, je suis allé en Turquie, au retour à l'aéroport d'Antalya,nous avions facilement deux heures d'attente dans l'aérogare. Des" pancartes " en trois langues
( Turques, Anglais, Allemand ) prévenaient les personnes de "l'interdiction de fumer " assortie d'une rapide explication relative à l'amende encourue en cas de "verbalisation " je n'ai pas calculé la contrevaleur en euros ! mais étant donné   le nombre de chiffres en livres " turques " relative au montant de l'amende, chacun pouvait aisément comprendre la détermination des pouvoirs publics !! de ce fait Zéro fumeur ! et encore plus incroyable Zéro fumeuse !! En France, la politique molle " tous azimuts " crée des situations ou " personne n'est satisfait !!! Alors Messieurs les Députés ! Vous regardez de haut certains Pays et parlez des droits de l'homme !

Si vous voulez respecter, du point de vue du tabac, les droits de l'homme " Alors INTERDISEZ aux fumeurs, non pas de fumer (en prenant un maximum de taxes sur les cigarettes )!! mais d'enfumer les autres en verbalisant " haut et fort " le " non respect de la loi !!! "

Celà marche, allez donc faire un tour en " TURQUIE "[/QUOTE]
Merci à Xavier pour ce témoignage et cet appel.
J'ai aussi cette impression que nos dirigeants font un peu semblant de lutter contre la tabagie publique, je devrais dire "l'enfumage public" contre le gré de ceux qui ne sont pas demandeurs à ce niveau.
Quelle est l'amende encourue en France pour quelqu'un qui ne respecte pas l'interdiction de fumer dans un lieu public ?
A ma connaissance il n'y en a pas.
Certains vont penser que je vais loin. Trouvez-vous normal que des bébés, au berceau, soient exposés fréquemment à la fumée de leurs parents ou d'autres adultes qui gravitent dans leur entourage ?
Nos médecins sont-ils suffisamment formés en ce qui concerne la tabacologie (et l'alcoologie, mais ça c'est un autre sujet) ?
Michel Bourdeilles
Portrait de cgelitti
Hélas, l'UMP qui comme les autres ne s'intéresse qu'aux prochaines élections, ne voudra pas se passer du lobby des esclaves du tabac...
Exigeons au moins enfin le respect de la loi Evin...

Et pourquoi pas une mesure simple : faisons savoir que nous boyecottons systématiquement les restaurants qui ne la respectent pas.

Et même, appelons à promouvoir une classe de restaurant responsable et soucieux de la gastronomie, qui se déclarerait rigoureusement non fumeurs ? Nul doute que leur succès commercial ferait rapidement pencher la balance !
est-ce possible!
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Christian] Je croyais qu'il existait déjà une loi qui interdisait de fumer dans les lieux publics ; en effet, je le constate régulièrement dans les halls de gare SNCF, dans les aérogares, dans les trains et autres lieux publics, puisque la signalétique y affiche clairement (mais parfois trop discrètement) qu'il est défendu d'y fumer.
Cette interdiction n'est souvent pas respectée par des fumeurs qui font semblant de ne pas savoir. Surtout, ne vous avisez pas de leur demander poliment d'éteindre leur cigarette, vous risquez d'entendre de leur part une réplique aussi nauséabonde et repoussante que la fumée qu'ils propagent autour d'eux dans la plus grande insouciance.
Ce qui m'étonne d'ailleurs, c'est que rares sont ceux qui réagissent lorsqu'ils sont gênés par la cigarette des autres. En ce qui me concerne, je ne me prive pas de le faire remarquer publiquement aux contrevenants.

A ma connaissance, je n'ai pas encore entendu parler de la moindre poursuite engagée contre des individus qui transgressent impunément cet interdit. Bien sûr, on n'arrange pas tout avec la répression ; il est vrai que jusqu'à présent nos dirigeants n'ont jamais affiché une volonté politique véritablement tranchée en matière de santé publique. L'argent domine les débats, comme d'habitude. La Suède est souvent citée en exemple. Là-bas, fumer est quelque chose de tout à fait anormal.
Mon message s'adresse aussi aux jeunes qui cherchent encore un avenir :
Savez-vous que l'Education Nationale recrute environ 28000 fonctionnaires chaque année ? Ca semble beaucoup, n'est-ce pas ? Eh bien, les marchands de cigarettes recrutent chaque année 65.000 personnes, soit plus du double ! Ils ne recrutent pas des salariés, mais des consommateurs. En effet, comme la cigarette tue chaque année 65.000 personnes en France, les marchands de cigarettes doivent renouveler leur clientèle pour maintenir des débouchés à leurs activités. Ils préfèrent prendre des jeunes qui ne fument pas encore, car ils savent que ceux-là, ils les compteront longtemps parmi leurs clients. De plus, les cigarettes son fabriquées de telle manière qu'elles soient plus attirantes et le tabac contient des additifs dont certains augmentent la dépendance du consommateur.
Alors, est-ce qu'il faut "tirer" sur les fumeurs ? Bien sûr que non. Ils sont des victimes de leur naïveté, de leur dépendance et de certains lobbies, au même titre que les dépendants de l'alcool, du canabis et autres substances addictives.
Les fumeurs sont donc des victimes, mais cela ne signifie pas qu'il ne faut rien faire contre ceux qui adoptent des comportements de goujats irrascibles en public.
Enfin, concernant les restaurants, les bars et autres, c'est bien simple, cela fait 33 ans que je ne les fréquente plus du tout car j'y rencontre chaque fois au moins un fumeur qui empoisonne l'atmosphère de toute la salle (une seule cigarette suffit).
J'approuve donc totalement le projet d'Yves Bur, sans chercher à savoir s'il cherche à se faire de la pub.
Les planteurs de tabac ont bien compris qu'ils doivent chercher à vendre leur marchandise ailleurs qu'en Europe car de plus en plus de pays tentent d'y marginaliser la tabagie ; alors ils se rabattent sur les pays d'Afrique où l'on considère que ceux qui fument appartiennent à une classe supérieure.
Il est grand temps de mettre fin de manière totale à la nuisible consommation du tabac.
Les planteurs de tabac seraient mieux inspirés de planter et d'exporter des choses qui nourrissent, car dans le monde, quand on ne meurt pas du tabac, on meurt de malnutrition.
Quant aux buralistes, je suis certain que l'Etat est capable de développer encore davantage chez eux une fonction qu'ils exercent déjà à moitié : le service de proximité de collecte de taxes.[/QUOTE]
laetitia
Portrait de cgelitti
Il me semble dommage que le gouvernement ne se sente pas impliqué dans la protection du tabagisme passif...il faut peut etre penser surtout aux enfants et aux femmes enceintes,aux asthmatiques et à toutes les personnes qui qouhaitent préserver leur santé!
M. Bur mérite le soutien de tous,son initiative est autant courageuse que bénéfique; nous sommes tous conscients des méfaits du tabac et il serait temps que des mesures soient prises pour nous protéger et notamment les enfants.
Nous avons tous été un jour ou l'autre enfumés dans des repas et pour la petite histoire, la semaine dernière je me trouvais dans une salle des fêtes pour un repas où il y avait un nouveau-né; les organisateurs ont demandé à tout le monde de ne pas fumer dedans et c'était tellement agréable de pouvoir apprécier ce que l'on manger sans avoir à respirer la fumée...(les fumeurs autant que les non-fumeurs ont apprécié sauf une personne qui a même fumé dans la salle!)mais cela pose un autre problème:il y'a toujours des personnes qui veulent fumer et font subir leur mauvaise foi aux autres.......Il faudrait peut etre commencer à apprendre le respect à certains fumeurs!je suis toujours choquée par des personnes qui refusent d'éteindre leur cigarette à coté de personnes sensibles et surtout les femmes enceinte!
Enfin,je suis assez d'accord avec l'idée de faire une pétition ou de faire voter par la population l'initiative de M. Bur.
En espèrant que le gouvernement finira par comprendre les enjeux qui sont souhaités par cette proposition et se responsabilisera de la santé des citoyens!!!

Pages

Sujet vérouillé