soha
Portrait de cgelitti
je commence une procédure en vue d'adopter et sur la demande d'agrément , il y a "projet d'adoption" : que faut-il répondre?

Moi je veux adopter un enfant, quelque soit son âge, sa couleur ou son sexe.

Faut-il être précis dans son projet, faut-il parler de soi... J'ai peur d'écrire des choses qui se retournent contre moi et qu'on me refuse cet agrment.

Si certains personnes savent ce qu'il faut mettre, je veux bien des conseils.

Merci

Ginie
Portrait de cgelitti
Oups, j'ai envoyé le message trop tôt.

Faut-il parler déjà de ses interrogations ou attendre les entretiens avec les professionnels?

Merci pour vos réponses.
SYLVIE
Portrait de cgelitti
Il n'est pas nécessaire d'entrer dans les détails. Mais vous pouvez parfaitement indiquer que votre projet est né en même temps que votre couple, qu'il a toujours fait partie de votre projet de famille. (ceci est exactemnt notre cas).
Aujourd'hui vient se poser un problème de stérilité et c'est tout naturellement, sans souffrance, que vous vous tournez vers l'adoption puisque cette volonté était présente avant votre stérilité
Ginie
Portrait de cgelitti
Ce projet était un rêve d'adolescent, nous avions oublier ou nous y pensions moins, puisque nous avons un fils en 2002, maintenant que la stérilité à pointer le bout de son nez, nous avons vraiment envie d'adopter.

Faut-il parler de notre rêve d'ado (ça fait un peu adoption idéalisée, même si nous avons maintenant bien pris conscience des difficultés que cela peut représenter), faut-il parler de sa stérilité (même si notre envie d'adoption ne vient pas que de là (ce n'est pas pour nous une solution de dernier recours, car les médecins ne peuvent pas ne prédire une stérilité définitive ou passagère...rien n'est garantit en matière de médecine et je n'exclus pas d'avoir un jour un autre enfant naturel)
Ou faut-il se situer là dedans, si je leur dit tout ce qui a motivé le projet, je peux leur en écrire 2 pages mais ne vaut-il pas mieux attendre de voir les proffessionnels et leur parler de vive voix, l'écriture peut se montrer maladeoite et l'interprétation qui en ai faite n'est pas toujours identique au message que l'on a voulu faire passer.

Me conseillez-vous d'être brève et succinte ou de déjà parler de tout les aspects, des points d'interrogations qui sont en nous (est-on capable à 100% d'élever un enfant qui aura des troublers de l'attachement, comment réagira-t-on en pratique face à un handicap éventuel... bien sûr que dans notre coeur c'est OUI nous saurons faire face, nous ferons ce qu'il faut pour aider cet enfant à grandir mais il faut être plus objectif, personne ne peut prévoir telle ou telle réaction par rapport à des éléments que nous n'avons pas encore, on n'"est" pas parent, on le devient avec nos enfants, en fonction des expériences que l'on vit avec eux, alors comment savoir???)

Si je parle de tout ça, ce n'est pas un manque de confiance, mais une marque de lucidité, ce projet met en jeu la vie d'un enfant, celle de notre famille, ce ne doit pas être pris à la légère
soha
Portrait de cgelitti
je suis algerienne, et je desire adopter un enfant dans quelques mois car je ne peux pas en avoir
en algerie , c'est pas dur d'adopter car il ya une explosion demographique , il suffit seulement d'avoir une bonne situation et une maison
mon epoux resent des apprenhensions mais , moi je le souhaite de tout coeur
je me pose plein de questions au sujet de l'education d'enfants adopters, leur pb , et angoisses
je voudrais trouver un forum actif pour trouver des reponses a mes questions
je suis de tout ceour avec tous les couples qui desire un enfant
merci de me repondre
SYLVIE
Portrait de cgelitti
Je termine en ajoutant que vous n'avez pas besoin d'écrire vos interrogations. Attendez de rencontrer les spécialistes. Attendez même, je pense, que les questions que vous soulevez viennent d'eux. Car tous les enfants ne présentent pas des problèmes d'attachement. Tous les enfants n'ont pas de handicap. D'ailleurs, il est tout à fait possible d'adopter en refusant tout handicap. Il n'y a aucune honte à dire : moi je ne me sens pas capable de m'occuper et de gerer un handicap.
Dans mon cas, la maladie me terrorise. Je leur ai dit. Personne ne nous en a tenu compte. Au contraire. Il faut être honnête. Dire ce qu'on peut "supporter" et ce que l'on ne pourra pas;
BON COURAGE
Ginie
Portrait de cgelitti
Merci pour ces précieux conseil, plus que les photos à tirer et j 'envoie le tout!
lolit
Portrait de cgelitti
Nous sommes comme toi et ne savons comment rédiger ce fameux projet (on a l'impression de repasser le bac!)
sylvie
Portrait de cgelitti
bonne chance, et patience.
C'est long mais ce n'est pas toujours un parcours du combattant. Il faut juste prouver qu'on est motivé! Ce qui semble normal, n'est-ce pas?
sylvie
Portrait de cgelitti
Bonjour,
Pour répondre à Ginie, il n'y a pas de bonne réponse à écrire. Simplement, il faut écrire pourquoi ce projet d'adoption, depuis combien de temps mûrit-il dans vos têtes, comment est-il né?
Le seul conseil à donner peut-être : soyez honnetes, d'abord avec vous même et ensuite avec ceux qui vont vous aider à définir plus précisement votre projet.
marie
Portrait de cgelitti
On me demande de repréciser mon projet d'adoption - alors que j'ai déjà
écrit que je désirai adopter un enfant agé au maximum de 6 ans et que je
me dirigerai vers les pays ouverts à l'adoption monoparentale.

Pages

Sujet vérouillé