Problèmes de prostate

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 06 Septembre 2013 : 11h27
-A +A

La prostate est une glande de la taille d'une noix. Située sous la vessie, elle est traversée par un canal - l'urètre -, qui achemine l'urine de la vessie jusqu'à l'extrémité de la verge. La prostate est aussi le point où débouchent les canaux spermatiques dans l'urètre.

Problèmes de prostate : Comprendre

La prostate joue un rôle essentiel pour la fertilité de l'homme en sécrétant un liquide nécessaire à la mobilité et à la nutrition des spermatozoïdes. Toutefois, elle n'intervient pas dans l'acte sexuel ni dans le mécanisme d'érection ou d'éjaculation. Des signes d'infection de la prostate peuvent se présenter (fièvre, frissons, difficultés et brûlures à la miction, etc.), de même que d'autres problèmes de prostate réunis sous le nom de "prostatisme" :

  • difficultés à démarrer la miction ;
  • faible jet urinaire ;
  • impossibilité de vider complètement la vessie ;
  • besoin constant d'uriner ;
  • perte d'urine sans qu'on puisse la retenir incontinence urinaire) ;
  • augmentation de la fréquence urinaire ;
  • parfois, maux de ventre lors de la miction.

Problèmes de prostate : Causes

  • Hypertrophie bénigne de la prostate (adénome de la prostate). À partir de 30 ans, la prostate augmente peu à peu de volume. C'est un phénomène naturel encore peu connu, mais on sait que la testostérone (hormone sexuelle masculine) influe sur cette hypertrophie. En grossissant, la prostate peut comprimer le canal urinaire qui la traverse et entraîner du prostatisme. De 25 % à 30 % des hommes en souffriront à un moment ou à un autre, mais seulement 10 % d'entre eux auront besoin d'un traitement médical.
  • Cancer de la prostate. C’est le cancer le plus fréquent chez l’homme, avec 71.000 nouveaux cas en 2011 et 9.200 décès. Les hommes qui ont des antécédents familiaux de cancer de la prostate et les sujets de race noire seraient davantage à risque, sans qu'on sache vraiment pourquoi. Outre le prostatisme, on constate quelquefois la présence de sang dans l'urine.
  • Prostatite. C'est une inflammation de la prostate, le plus souvent d'origine infectieuse. Elle peut être due à une bactérie provenant d'une infection urinaire ou d'une infection sexuellement transmissible (IST). L'infection présente les signes suivants : forte fièvre (39°C-40°C), frissons, douleurs dans le bas du ventre et du dos, fréquente envie d'uriner, difficultés et brûlures à la miction et à l'éjaculation et même, parfois, du sang dans le sperme.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 06 Septembre 2013 : 11h27
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
A lire aussi
Les 3 grandes maladies de la prostate Publié le 27/09/2005 - 00h00

Cet organe sexuel secondaire peut être touché par trois grandes affections bien distinctes : l'hypertrophie bénigne de la prostate, la prostatite et le cancer de la prostate. Prostate, sujet tabou, entouré de peurs et d'idées fausses, les hommes consultent peu ou trop tardivement.

Petits et gros problèmes de prostate Publié le 26/08/2011 - 08h41

La prostate est une petite glande située sous la vessie et qui entoure la partie supérieure de l’urètre (canal qui émet l’urine et le sperme). Typiquement masculine, cette prostate peut leur jouer des tours. Rappel des différents troubles de la prostate.

Plus d'articles