cgelitti
Portrait de cgelitti
J'ai un surpoids de 15 kg ( 1 m 63 et 78 kg) et j'ai été voir une pneumologue (qui a trois casquettes médecin généraliste, pneumologue et cancérologue) pour des problèmes respiratoires nocturnes, respiration bruyante avec quelques sifflements couchée. Après m'avoir posé une flopée de questions plus ou moins en rapport avec le motif de ma consultation (digestion, maux de tête , eczéma, pilule, cholestérol, diabete, cholestérol, apnée, asthme, allergie etc). Lors de l'interrogatoire, elle m'a dit que nous devrions nous revoir pour voir l'évolution dans un sens comme dans l'autre, que je devais être suivie....

Elle a ensuite passé à l'examen clinique et elle a commencé à être un peu lourde sur mon absence de vie professionnelle.... Elle paraissait assez hésitante sur l'interprétation des examens informatises (phétismographie corporelle). Elle en a conclu que mes résultats étaient inférieurs à la moyenne, que mes problèmes devaient provenir de mon obéisité ou surpoids et que je devais me mettre à faire du jogging pour améliorer ça, qu'une marche de 4 ou 5 km/ jour n'était pas du sport et que c'était loin d'être suffisant pour les obèses . Elle s'est aussi permise de me dire qu'à mon âge à 35 ans (elle devait en avoir 50- 55 ans) je devais faire le deuil de ma jeunesse et qu'il fallait bien veillir un jour. Elle avait le visage assez marqué et j'ai trouvé cette remarque un peu acide et digne d'une femme un peu jalouse et perfide que celle d'un médecin.

Pour achever la consultation, elle m'a prescrit de la ventoline pour de l'asthme en me conseillant de laisser tomber la ventoline si ça n'avait pas d'effet ( pff) et que si je devais aborder ce sujet avec le médecin traitant (curieux le médecin spécialiste qui renvoie vers le généralise) que nous n'étions pas amené à nous revoir.... Un volte- face qui était un peu déroutant !

Ma question s'adresse à toutes les personnes qui ont 15 ou 50 kg de trop ou davantage avez vous des problèmes respiratoires similaires ou pensez vous qu'il n'y a pas de corrélation entre les deux ?

Est ce que le surpoids est la voie de la facilité lorsque le médecin sèche, ça évite de se fatiguer et de chercher ailleurs.

J'ai souvent des confidences de personnes âgées, des rhumatisants, des artroses, etc de 75 ans - 85 ans à qui leurs médecins traitants préconisent ou ordonnent un régime ( 5 kg ou 30 kg de trop). Ils se détournent du sujet initial et préoccupant pour les patients et ils montrent l'étendue de leur savoir sur la pêsée, le poids, l'alimentation équilibrée. Vraiment désopilant de voir ça.

Alors j'ai aussi des doutes sur un médecin généralitse qui officie dans un hôpital de campagne (réputé pour ses magouilles en tout genres) et qui serait à la fois compéténte en pneumologie et en cancérologie.