MAURICE
Portrait de cgelitti
voilà je suis en arret pour maladie professionnelle : épicondylite et épitrochléite du coude droit, aujourd'hui j'ai reçu de la sécu un courrier me disant que l'épitrochléiste est guéri en date du 13 juillet mais en fait mon médecin traitant à oublié de noté sur ma prolongation dans nature de la maladie épitrochléite et épicondilyte il a mis que épicondilyte bref que faire
MAURICE
Portrait de cgelitti
Si vous ne vous estimez pas guéri il faut contester la décision du médecin conseil et avoir recours à une expertise.Que votre MT n'ait pas précisé l'épitrochléite est moins important.
Sujet vérouillé