auka
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Ma fille est en invaliditéà 80%. Depuis sa naissance elle souffre d'un problème de colonne, opérée à 11 ans à Paris, mais qui a laissé des séquelles sur la vessie. Elle faisait des pyélonéphrites qui ont endommagé son rein gauche, il ne fonctionne plus qu'à 25%.Elle a donc subi un agrandissement de vessie à 19 ans à l'hopital de la Pitié Salpétrière, par le Professeur RICHARD au service urologie.

Elle a 31 ans maintenant et régulièrement nous allions tous les ans à Paris, le professeur désirant suivre l'évolution de sa maladie.Car un jour ou l'autre il faudra lui enlever ce rein gauche. Tout était pris en charge par la CPAM (transport en VSL et soins).

Or, en mars 2012, plus de prise en charge sur Paris car + de 150 klms. On nous donne un accord pour Reims (125 klms), alors qu'elle n'a jamais été opérée à Reims et jamais suivie non plus ou bien à Troyes où nous habitons sauf qu'à Troyes ils ne pratiquaient pas ce genre d'opération.

Soi disant, l'ancien gouvernement aurait donné des instructions dans ce sens et durci les remboursements.

Nous avons fait appel devant la commission de Recours amiable de la sécu, résultat "même réponse".

Et maintenant on nous dit de prendre un avocat pour aller devant le Tribunal des Affaires sociales à Charleville Mézières !

Quelqu'un a t'il déjà eu ce problème ?

J'avoue que je ne comprend pas la décision de la sécu étant donné que ma fille va sur Paris depuis toute petite et que nous avons toujours eu l'accord .Je trouve cela très grave car c'est sa vie future qui est en jeu.

Merci de me répondre.

auka
Portrait de cgelitti

ce problème n'est malheureusement pas nouveau, une de mes patientes que je suivais depuis très longtemps s'est heurtée au même obstacle pour des transports de vierzon à evry . d'un autre coté il faut reconnaitre que ces transports coûtent très cher  et qu'ils sont forcément "dans le collimatuer" , on est donc sous la menace d'une décision arbitraire ne tenant pas compte du factuer humain..

Sujet vérouillé