La prévention et le dépistage du handicap

Publié par Hopital.fr le Jeudi 17 Janvier 2008 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 07 Janvier 2011 : 10h34
-A +A

Les soins sont, par définition, ouverts à tous. Cependant, pour améliorer la prise en charge des patients handicapés et favoriser les actions de prévention, la loi du 11 février 2005 prévoit la formation et la sensibilisation de tous les professionnels de santé au handicap, ainsi que la création d'un Observatoire national sur la formation, la recherche, et l'innovation sur le handicap.

Les consultations médicales de prévention spécifique

Afin de garantir aux personnes handicapées un meilleur accès aux actions de santé publique, la loi Handicap du 11 février 2005 prévoit la création de consultations médicales de prévention spécifiques. Elles permettront de s'assurer régulièrement que la personne handicapées concernée bénéficie bien de l'évolution des innovations thérapeutiques et technologiques qui peuvent l'aider à mieux vivre avec son handicap.

Les équipes pluridisciplinaires de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) peuvent associer les experts chargés de ces consultations à l'élaboration du plan personnalisé de compensation. La qualité du dépistage et la précocité du diagnostic sont déterminantes pour prévenir le handicap ou en assurer une prise en charge optimale. Les médecins généralistes et spécialistes (pédiatres) - mais aussi les professionnels de la petite enfance dans les crèches, haltes-garderies, écoles ou centres de PMI (protection maternelle et infantile) - jouent par conséquent un rôle essentiel. Des structures spécialisées également peuvent informer et orienter les parents si leur enfant présente un handicap. C'est notamment le cas des CAMSP.

Le dépistage du handicap de l'enfant : les CAMSP

La mission principale des centres d'action médico-sociale précoce (CAMSP) est d'assurer un dépistage et un diagnostic précoce des troubles du développement du jeune enfant de 0 à 6 ans (déficiences motrices, sensorielles ou mentales).

Une fois le diagnostic établi, l'équipe pluridisciplinaire - composée de pédiatres, pédopsychiatres, psychologues, kinésithérapeutes, orthophonistes, éducateurs et enseignants spécialisés (pour faciliter la coordination avec l'école maternelle) - assure la rééducation de l'enfant et l'accompagnement des parents, dans les locaux du CAMSP ou à domicile.

Selon la nature du handicap, ils peuvent également orienter la famille vers d'autres services spécialisés.

Pour plus d'informations sur la prévention et le dépistage du handicap : www.hopital.fr

Guide: 

Publié par Hopital.fr le Jeudi 17 Janvier 2008 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 07 Janvier 2011 : 10h34
A lire aussi
Mucoviscidose : dépister au plus tôt ! Publié le 14/10/2002 - 00h00

Le diagnostic néonatal de la mucoviscidose permet d'améliorer la qualité et l'espérance de vie des bébés atteints. C'est pourquoi l'Assurance maladie et la l'Association française pour le dépistage et la prévention des handicaps de l'enfant (AFDPHE) encouragent ce programme.

L'accueil des personnes handicapées à l'hôpital Publié le 17/01/2008 - 00h00

Améliorer l'accueil des personnes handicapées à l'hôpital passe par une approche individualisée. Encore faut-il bien connaître la personne handicapée, au moment où elle arrive à l'hôpital, voire quelques jours avant afin de préparer sa venue.

Plus d'articles