Prévention dentaire chez l'adulte

Publié par Dr Sophie Emmanuelli, chirurgien dentiste le Lundi 05 Novembre 2001 : 01h00
Mis à jour le Dimanche 07 Mai 2006 : 02h00
-A +A
Les dents de l'adulte peuvent être atteintes par deux grands types de pathologies : les caries dentaires et les parodontopathies (gingivites et parodontites). Ces deux maladies ne sont pas sans conséquences sur la santé, tant sur le plan local que général.

Généralités

Même si les traitements mis en oeuvre dans ce type de pathologies sont de plus en plus performants, la meilleure thérapeutique reste celle dite préventive, qui permet d'éviter l'apparition de ces maladies, voire d'en freiner l'évolution lorsqu'elles sont déjà installées.Ainsi, chaque individu, en adoptant avec l'aide de son chirurgien dentiste des comportements favorables, initiera et maintiendra sa santé bucco-dentaire dans les meilleures conditions.

Prévention de la carie dentaire

Le développement d'une carie dentaire est le fait de la coexistence de 4 facteurs. La prévention repose donc sur l'identification puis la modification de ces facteurs par : 1. Une hygiène bucco-dentaireLa plaque bactérienne doit être éliminée quotidiennement (2 à 3 fois par jour) par un brossage efficace et l'utilisation d'adjuvants.

  • Un brossage efficace : repose sur l'apprentissage puis l'utilisation d'une technique de brossage dont la plus classique est la méthode dite du rouleau.Chaque arcade (supérieure et inférieure) est nettoyée isolément en commençant par un côté au niveau des dernières molaires du côté joue. Le manche de la brosse est orienté de façon à ce que les poils forment un angle de 45° par rapport à l'axe longitudinal du groupe de 2 à 3 dents et soient situés au niveau de leur gencive. Puis, on imprime au manche une rotation dite "du rouleau" de manière à ce que les poils balayent la gencive puis l'ensemble des couronnes dentaires. Le mouvement terminé, la brosse à dents est déplacée sur le groupe dentaire situé en avant et ainsi de suite jusqu'au côté opposé.Le brossage continue de la même façon sur les faces des dents situées "coté" palais (ou langue).Le brossage se termine en nettoyant les faces horizontales des dents dites "triturantes" en leur appliquant un mouvement horizontal.
  • L'utilisation d'outils de prévention adaptésUne bonne brosse à dents : la tête doit être ajustée au volume de l'arcade, ni trop grosse ni trop petite. Les poils doivent être souples, voire de type médium pour permettre à la fois de masser la gencive, mais aussi de nettoyer les sillons et les anfractuosités des surfaces des dents.Les adjuvants au brossage : les révélateurs de plaque permettent de mieux visualiser la plaque dentaire, le fil de soie dentaire et les brossettes inter dentaires permettent d'accéder là où ne va pas la brosse à dents. Enfin, les hydropulseurs sont recommandés, en particulier pour les patients porteurs de prothèses ou d'appareil d'orthodontie. Cet appareil qui envoie un jet d'eau puissant, sur et entre les dents, est bon pour le massage des gencives, mais ne décolle pas la plaque bactérienne de la surface de l'émail. Un dentifrice fluoré : le fluor peut, du fait du processus minéralisation-déminéralisation qui existe en permanence sur les surfaces des dents, se fixer dans l'émail des dents et les rendre beaucoup plus résistantes aux attaques des bactéries de la plaque dentaire. En outre, il a un effet bactériostatique sur les bactéries et participe de ce fait au ralentissement du développement de la plaque dentaire.2. Une évaluation du risque individuel d'apparition de la maladieCela consiste à identifier les facteurs prédisposant à la maladie carieuse :- Les facteurs génétiques : la qualité et la quantité de la salive (tests salivaires portant sur son activité antimicrobienne, sur son activité de re-minéralisation de l'émail, sur son débit), quantité et qualité de la flore bactérienne, qualité de l'émail- Les facteurs acquis : présence de dents en malposition, obturations type amalgames et/ou composites anciennes et non étanches, prothèses anciennes qui ne sont plus adaptées, pathologies générales, prise de médicaments 3. Un bon équilibre alimentaire L'ingestion de sucre (cf lésions carieuses, origine et traitement) de façon irrégulière et sans brossage après chaque ingestion (grignotage tout au long de la journée) favorise la multiplication bactérienne et entraîne une production d'acide. Le pouvoir antibactérien et re-minéralisant de la salive est vite dépassé, la lésion carieuse s'installe plus rapidement.4. Des visites régulièresLa carie à son premier stade de développement est difficilement visible. Il est donc indispensable de consulter au moins une fois par an son chirurgien dentiste pour une visite de contrôle (examen clinique, radiographies, évaluation du risque individuel, détartrage), afin de maintenir une bonne santé bucco-dentaire.

Guide: 

Publié par Dr Sophie Emmanuelli, chirurgien dentiste le Lundi 05 Novembre 2001 : 01h00
Mis à jour le Dimanche 07 Mai 2006 : 02h00
A lire aussi
Astuces pour de belles dents et un joli sourire pour la vie ! Publié le 26/09/2000 - 00h00

Dans notre vie relationnelle, le sourire prend une part de plus en plus importante.Découvrir des dents saines, brillantes, bien disposées est source de charme.Aujourd'hui, la prévention occupe le devant de la scène dans le domaine de la santé bucco dentaire.Comment garder de belles dents et un...

Brosse à dents électrique : un vrai partenaire santé Publié le 31/03/2016 - 12h46

La brosse à dents électrique est boudée par les français qui ne sont actuellement que 11% à l’utiliser. Ce type de brosse à dents rechargeable, qu’elle soit à technologie oscillo-rotative ou à technologie sonique, est souvent considéré comme un objet superflu, trop coûteux, voire...

Fil dentaire : à quoi sert-il ? Publié le 29/10/2012 - 09h42

Le fil dentaire s’utilise en complément du brossage des dents.  À quoi sert-il exactement ? Que fait-il de mieux que la brosse ?  Le point sur cet ustensile qui contribue à une bonne hygiène buccodentaire.

Plus d'articles