Prévenir la maladie d'Alzheimer, c'est possible !

Publié par Claude Friedrich - Directeur de la Publication le Mercredi 10 Mai 2006 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 22 Avril 2016 : 16h41
-A +A
La maladie d'Alzheimer n'est pas une fatalité. Aujourd'hui, on sait comment mettre toutes les chances de son côté pour l'éviter. Et ce n'est pas seulement une histoire d'hygiène de vie… Le point avec e-sante.fr et le Dr Philippe Presles, co-auteur du livre «Prévenir».

E-santé : Tout le monde pense que pour prévenir la maladie d'Alzheimer ce qui compte, c'est entraîner son cerveau. Est-ce vrai ?

Philippe Presles : Oui, faire fonctionner ses neurones, c'est efficace. Mais les études récentes montrent que l'exercice intellectuel n'est pas le seul à les faire fonctionner : rester actif, quelle que soit l'activité, entraîne aussi le cerveau d'une autre manière et c'est aussi important. La marche et le sport sont ainsi très efficaces en prévention de la maladie d'Alzheimer ! Un chiffre simple est très parlant : une heure et demie de marche par semaine diminue le risque de démence de 20 % chez les femmes, par rapport à celles qui marchent moins de 40 minutes par semaine.

E-santé : On entend également que quelques bons verres de vin font aussi du bien. Qu'en pensez-vous ?

Philippe Presles : Concernant l'alcool, en fait, cela dépend de vos gènes. Si vous êtes porteur d'un gène particulier (qui fabrique l'ApoE4), et c'est le cas de 20% d'entre nous, vous avez trois fois plus de risque de faire une maladie d'Alzheimer que les autres Dans ce cas, il ne faut surtout pas dépasser 1 à 6 verres d'alcool par semaine, et ne jamais être ivre, car votre cerveau a du mal à s'en remettre. En effet, pour se réparer, les neurones ont besoin de beaucoup de cholestérol qui leur est apporté par des molécules particulières, les apolipoprotéines E (ou ApoE). Selon nos gènes, on peut fabriquer trois types d'apolipoprotéines : ApoE2, ApoE3, ou ApoE4. Elles ne fonctionnent pas toutes aussi bien.

Publié par Claude Friedrich - Directeur de la Publication le Mercredi 10 Mai 2006 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 22 Avril 2016 : 16h41
Source : " Prévenir - Alzheimer, cancers, Infarctus et vivre en forme plus longtemps ", Drs Philippe Presles et Catherine Solano. Editions Robert Laffont, 2006.
A lire aussi
Pour vivre en forme plus longtemps... Publié le 02/05/2006 - 00h00

Après «Guérir», Robert Laffont publie «Prévenir» ! Les auteurs de «Prévenir», vous les connaissez, ce sont les Drs Philippe Presles et Catherine Solano, respectivement rédacteur en chef et chroniqueur sur e-santé. La prévention c'est leur credo dans nos pages depuis plusieurs années....

Prévention de l'infarctus : les moyens méconnus Publié le 15/05/2006 - 00h00

Pour prévenir l'infarctus et l'accident vasculaire cérébral, il faut bien sûr agir sur les facteurs de risques comme le tabac, le cholestérol, l'hypertension, le diabète, etc. Il existe aussi des moyens simples qui permettent de se protéger. Le point avec e-sante.fr et le Dr Philippe Presles,...

Génétique et comportement : la médecine de demain Publié le 04/12/2006 - 00h00

Un gène responsable de la maladie d'Alzheimer protège contre la cécité liée à la dégénérescence avec l'âge de la rétine (DMLA). Deux autres gènes favorisent la DMLA, tout en étant influencés par nos comportements, comme par exemple ceux qui favorisent la maladie d'Alzheimer. Alors nos...

Prévenir le cancer, c'est possible ! Publié le 22/05/2006 - 00h00

Le cancer n'est pas une fatalité. Aujourd'hui, on sait comment mettre toutes les chances de son côté pour éviter le cancer. Et ce n'est pas seulement une histoire de tabac ou de dépistage… Le point avec le Dr Philippe Presles, co-auteur du livre " Prévenir ".

Plus d'articles