Préservatif, comment bien le choisir ?

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 03 Mai 2010 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 02 Septembre 2016 : 10h17
-A +A
La première qualité d'un préservatif, c'est certainement la sécurité. Ensuite, vient le confort... Alors, comment choisir le meilleur préservatif ?

Un préservatif, pour quel usage ?

Selon l'usage que l'on en fait, le préservatif idéal n'est pas le même.

  • Pour la pénétration vaginale, le préservatif classique, lubrifié, est bien adapté. La plupart des amants choisissent plutôt un préservatif fin qui conduit mieux la chaleur du corps de l'autre.
  • Pour la pratique de la fellation, un préservatif non lubrifié est parfaitement adapté. Le gel lubrifiant dans la bouche, ce n'est agréable pour personne. Il peut être éventuellement parfumé pour faire oublier le goût du latex.
  • Pour la pratique de la sodomie, il est bon de préférer un préservatif épais, particulièrement solide, car les frottements lors de cette pratique entraînent un risque plus élevé de déchirure.

Pour une sécurité élevée, quel préservatif ?

Deux normes existent : la norme NF (norme française), plus fiable que la norme CE, et que les fabricants peuvent parfois s'attribuer sans les contrôles adaptés.

Ici, la norme ne suffit pas, il faut encore conserver le préservatif dans son emballage d'origine, dans un lieu ni trop chaud (pas sur le radiateur ou dans la poche du jean), ni dans un lieu trop froid (surtout pas de réfrigérateur !).

Quelle taille choisir pour un préservatif ?

Une taille adaptée bien sûr ! Il existe des préservatifs de tailles différentes pour toutes les morphologies.

Les hommes qui s'estiment trop serrés dans le condom choisiront par exemple Manix King size, Durex confort XL, ou encore un des préservatifs Coripa qui existent en 55 tailles.

Ils proposent des tailles jusqu'à une longueur de 225 mm et jusqu'à la largeur 69 mm.

Un préservatif avec ou sans réservoir ?

Cela ne change pas grand-chose. S'il n'existe pas de réservoir, il faut simplement pincer le bout du préservatif pour créer un réservoir, tout comme on doit pincer le réservoir pour en faire sortir l'air.

Un préservatif retardant pour faire durer le plaisir ?

Certains préservatifs contiennent un anesthésique local qui permet d'insensibiliser le gland et donc de ralentir la montée de l'excitation. Le but est de retarder l'éjaculation. C'est efficace, même si ce n'est pas toujours agréable de se sentir anesthésié à cet endroit ! Ces préservatifs sont réservés aux hommes qui éjaculent très rapidement, trop rapidement. Les autres risquent de voir leur éjaculation complètement bloquée. Des exemples ? Durex Performa, ou Manix Endurance.

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 03 Mai 2010 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 02 Septembre 2016 : 10h17
A lire aussi
Comment choisir un préservatif ? Publié le 09/05/2006 - 00h00

Utiliser un préservatif, cela devrait être simple... et pourtant, ce n'est pas si évident. Il faut commencer par le choisir, et comme il y a beaucoup de choix, c'est déjà un souci ! Comment le choisir ? Voici quelques conseils pratiques pour vous aider.

Le préservatif féminin : mode d'emploi Publié le 15/03/2017 - 09h09

En vente depuis 1998, le préservatif féminin est un moyen de contraception sûr, efficace, facile à mettre et agréable à utiliser grâce notamment à sa finesse qui laisse passer la chaleur du corps. Il permet surtout aux femmes de ne pas dépendre de leurs partenaires pour se protéger.

Plus d'articles