Prenez garde aux ceintures arrières !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 15 Janvier 2001 : 01h00
-A +A
Les médecins du SAMU de Grenoble ont lancé un appel à la suppression des ceintures ventrales dites « en deux points » en place centrale à l'arrière des voitures. Leur avantage en matière de sécurité fait cruellement défaut !

Malheureusement habitués aux accidents de la route, les médecins du SAMU proposent avec force et argument, la suppression des ceintures deux points en position centrale à l'arrière des véhicules. A l'appui, un enfant de 13 ans sanglé de cette façon, a souffert d'un traumatisme crânien grave et d'un tassement vertébral, alors que sa soeur, attachée à côté de lui par une ceinture trois points, n'a été atteinte que de légères contusions. Ces professionnels en arrivent donc à préconiser l'utilisation exclusive d'un harnais. Celui-ci est le seul à pouvoir assurer une protection correcte des enfants ou de toutes autres personnes occupants ces places arrières centrales.En attendant les mesures qui s'imposent, évitez d'utiliser ces places et soyez extrêmement prudents.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 15 Janvier 2001 : 01h00
Source : Torres et al., Réanim. Unrgences, 2000, 9 : 577-9.
A lire aussi
" Bouclez-la et faites-la boucler ! " Publié le 15/07/2002 - 00h00

Le port de la ceinture de sécurité à l'arrière et lors des courts trajets, n'arrive pas à s'ancrer dans les pratiques des Français. Pourtant, la boucler permettrait de sauver 800 à 1.200 vies chaque année.

Plus d'articles